POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 27 décembre 2014

Zemmour "fait de la politique", "qu'il assume la critique", selon Le Foll; Thévenoud, non !

Le sectarisme affiché de Le Foll, porte-parole du gouvernement, avec les intonations de Hollande

L'agit prop de Mélenchon fait merveille en socialie


Le candidat de l'extrême gauche qui a recueilli 11,1% des suffrages à la présidentielle écrit ces mots sur son blog:
Voici donc ces quelques lignes qui sont passées inaperçues en dépit de leur contenu explosif. Comme mon sujet ici n’est pas de polémiquer avec les médias pour leurs étranges cécités, je ne dis rien de plus sur cet oubli si curieux. Je donne exactement mes sources pour qu’elles puissent être reprises, sans obligation de me citer, suivant l’usage en vigueur dans ce petit monde. Je me souviens comment les choses se sont passées après que j’ai déterré pour mon discours de l’université d’été du Parti de Gauche l’engagement pris par François Hollande dans un livre avec Edwy Plenel de se soumettre au suffrage universel à mi-mandat. Ici encore, le travail est fait. Il n’y a plus qu’à se servir. Les recherches sont donc inutiles. Les lignes qui suivent sont extraites de la page 19 de l’édition du 30 octobre 2014 du journal italien : Corriere della Sera. On peut trouver le lien ici.
Et pour être plus simple encore, je reproduits à présent les propos de Eric Zemmour dans la version italienne de l’entretien avant ma propre traduction. Je les regroupe en deux paquets pour faciliter la lecture. (Merci qui, coco ?). Dans la mesure où je ne suis pas un italianiste, il va de soi que ma traduction peut légitimement être améliorée si quelqu’un remet en cause ce que j’écris. [Les modifications de traductions proposées dans les commentaires sont notées entre crochets.] 
Eric Zemmour : « I musulmani hanno un loro codice civile, è il Corano. Vivono tra di loro, nelle periferie. I francesi sono stati costretti ad andarsene».
Question: « Lei allora che cosa suggerisce? Deportare cinque milioni di musulmani francesi? »
Eric Zemmour : « Lo so, è irrealista, ma la storia è sorprendente. Chi avrebbe detto nel 1940 che un milione di pieds-noirs, ventianni dopo, avrebbero lasciato l’Algeria per rientrare in Francia? O che dopo la guerra 5 o 6 milioni di tedeschi avrebbero lasciato l’Europa centro-orientale dove vivevano da secoli?»
Question : « Parla di esodi provocati da tragedie immense ».
Eric Zemmour : « Io penso che stiamo andando verso il caos. Questa situazione di popolo nel popolo, di musulmani dentro i francesi, ci porterà al caos e alla guerra civile. Milioni di persone vivono qui, in Francia, e non vogliono vivere alla francese ».
Eric Zemmour : « Les musulmans ont leur code civil, c'est le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s'en aller. »
Question : « Mais alors que suggérez-vous de faire ? Déporter 5 millions de musulmans français ? » [L'idée et le terme, comme le rapporte Mélenchon, sont cux du journaliste italien]
Eric Zemmour : « Je sais, c'est irréaliste mais l'Histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ? Ou bien  qu'après la guerre, 5 ou 6 millions d'Allemands auraient abandonné l'Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ? »
Question : « [Vous parlez d'exodes provoqués par] des tragédies immenses. »
Eric Zemmour : « Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes [vivent ici], en France, [mais] ne veulent vivre à la française. »
(…)
Question : Ma che significa vivere alla francese?
Eric Zemmour : « Significa dare ai figli nomi francesi, essere monogami, vestirsi alla francese, mangiare alla francese, formaggio per esempio. Scherzare nei caffé, fare la corte alle ragazze. Amare la storia di Francia, sentirsi i depositari di questa storia e volerla continuare, sto citando Ernest Renan. »
Question : « Mais que signifie : vivre à la française ? »
Zemmour : « Cela signifie donner à ses enfants des prénoms français, être monogame, s’habiller à la française, manger à la française, du fromage par exemple. [Blaguer] au café, faire la cour aux filles. Aimer l’Histoire de France et se sentir dépositaire de cette Histoire et vouloir la continuer, je cite ici Renan. »
Question : « Lei punta a fare l’ideologo del Front National?»
Eric Zemmour : « No, su certi temi siamo lontani, il Front National per esempio non si è schierato abbastanza contro il matrimonio degli omosessuali, e da un punto di vista sociale ormai è troppo a sinistra. Ma io non mi pongo sul terreno dei partiti, la mia dimensione è quella delle idee. Conduco una guerra culturale, come direbbe Gramsci».
Question : « [Avez-vous] l’intention d’être l’idéologue du Front national ? »

Eric Zemmour : « Non, sur certains thèmes nous sommes éloignés. Le Front national, par exemple, [n'a pas assez clarifié sa position contre] le mariage homosexuels et, d’un point de vue social, il est [désormais] trop à gauche. Mais je ne me situe pas sur le terrain des partis, mon domaine est celui des idées. Je mène une guerre culturelle, comme le dirait Gramsci."

En dépit du démenti de l'auteur italien de l'entretien, 
les accusateurs publics de la gauche sectaire (SOS Racisme et le CRAN) sont tombés dans le piège du spécialiste de l'agit-prop. Ils se sont jetés sur un prétexte non vérifié et se sont ensuite déchaînés sur des propos infondés.

Séance tenante, le groupe Canal+ a décidé de chasser son chroniqueur
La réaction des totalitaires n'a pas tardé: I-télé, sa chaîne satellite d'information - qui prospère sur son brillant chroniqueur depuis dix ans - a décidé de supprimer l'émission de débat avec Eric Zemmour "Ca se dispute" en janvier.  

VOIR et ENTENDRE Eric Sopo (SOS Racisme) lancer la chasse aux sorcières, étalant aussitôt sa satisfaction d'une injustice et appelant RTL à censurer à son tour son chroniqueur :

Dans les heures qui suivent,
une pétition intitulée "la liberté de Zemmour, c'est notre liberté à tous" recueille 10.000 signatures contre l'éviction d'Eric Zemmour d'i-télé. Mais le pouvoir socialiste tombe néanmoins dans le piège de la manipulation du Front de gauche (communistes + frontistes du PG, parti mélenchonnien)

Le pouvoir socialiste appelle à ostraciser un citoyen français



Le polémiste Eric Zemmour s'est indigné de la réaction du gouvernement. Il a dénoncé sur RTL "une manipulation fantastique" à propos de la polémique suscitée par un entretien avec un quotidien italien sur les musulmans de France, à propos duquel des propos lui sont prêtés qu'il n'a pas tenus.

Eric Zemmour a réaffirmé jeudi que le mot "déporter" (cinq millions de musulmans français) écrit dans le Corriere della Sera n'a  pas été prononcé pendant l'entretien. "On m'a accusé d'avoir dit un mot que je n'ai pas prononcé, on m'a accusé ensuite de ne pas avoir contredit un mot qui n'a même pas été prononcé, c'est une histoire extraordinaire, on a là une manipulation fantastique", a ajouté le chroniqueur, qui intervient régulièrement sur RTL. 
VOIR et ENTENDRE le chroniqueur menacé de bannissement s'exprimer pour sa défense: 


Propos sur les musulmans: Zemmour dénonce une... by 20Minutes

Eric Zemmour a souligné que
le mot "n'a même pas été prononcé par le journaliste italien", qui a reconnu sur le site du Figaro l'avoir ajouté dans une de ses questions en retranscrivant l'entretien.
VOIR et ENTENDRE le mimétisme de "La Voix de son Maître", Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement (accessoirement ministre de l'Agriculture), lancer la chasse aux sorcières, avec de troublantes intonations et le rythme d'une déclaration prononcée par François Hollande:
Au journaliste Yves Calvi qui lui demandait de dire clairement s'il souhaite le départ de France des musulmans, il a répondu: "Je ne souhaite, ni ne demande rien du tout. C'est ridicule. Il y a des citoyens français, on ne va pas faire partir des citoyens français, il y a des étrangers, un Etat a le droit de dire aux étrangers 'maintenant vous rentrez chez vous'"
La Société des journalistes de RTL s'était "désolidarisée" des propos du polémiste, estimant que ses prises de positions "ternissaient les valeurs défendues" par la station, mais la direction a fermement préservé le pluralisme des idées sur son antenne. Et en France.

L'auteur du livre à succès "Le Suicide français" a aussi mis en cause la réaction des autorités à l'entretien. "On a un Premier ministre qui a déjà dit que mon livre n'était pas digne d'être lu, on a maintenant un ministre de l'Intérieur qui appelle à manifester contre moi, mais la prochaine fois qu'est-ce qu'ils vont faire? Ils vont  envoyer mes lecteurs en prison?", a souligné le polémiste. 
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait affirmé "son soutien aux musulmans de France odieusement attaqués" contre Eric Zemmour et appelé "tous les républicains à réagir et à manifester leur solidarité". 

L'association SOS Racisme se déchaîne
La LICRA et SOS Racisme ont annoncé le dépôt d'une plainte pour incitation à la haine raciale. "Il n'y a aucune incitation à la haine, j'essaie d'analyser rationnellement une situation", fait valoir Eric Zemmour contre le procès d'intention qui lui est intenté. "Après s'être présenté comme un analyste impertinent de la société française et de ses travers, Eric Zemmour, en réalité mû par une haine tenace envers les populations arabo-musulmanes vivant dans notre pays, évolue vers un rôle de prescripteur de politiques publiques ouvertement racistes", selon un communiqué de l'association antiraciste.

Ainsi adhèrent-ils tous aux procédés de celui qui lance "Ferme ta gueule! " à Angela Merkel:
Zemmour a répété ses craintes d'une éventuelle guerre civile: "la situation actuelle qui fait que les communautés se figent, se durcissent, se séparent sur le territoire de la France est une situation dramatique qui va conduire à la libanisation de la France, avec en perspective une guerre civile entre des communautés", a-t-il dit. "Vous savez qu'il y a des idées qui font mal", lui a lancé Yves Calvi. "Les idées font toujours mal", a répondu Eric Zemmour.

"Le premier qui dit la vérité doit être pendu", observe Guy Béart
Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
D'abord on le tue
Puis on s'habitue
On lui coupe la langue on le dit fou à lier
Après sans problèmes
Parle le deuxième
Le premier qui dit la vérité
Il doit être exécuté.

J'affirme que l'on m'a proposé beaucoup d'argent
Pour vendre mes chances
Dans le Tour de France
Le Tour est un spectacle et plaît à beaucoup de gens
Et dans le spectacle
Y a pas de miracle
Le coureur a dit la vérité
Il doit être exécuté.

A Chicago un journaliste est mort dans la rue
Il fera silence
Sur tout ce qu'il pense
Pauvre Président tous tes témoins ont disparu
En choeur ils se taisent
Ils sont morts les treize
Le témoin a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Le monde doit s'enivrer de discours pas de vin
Rester dans la ligne
Suivre les consignes
A Moscou un poète à l'Union des écrivains
Souffle dans la soupe

Où mange le groupe.
Le poète a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Combien d'hommes disparus qui un jour ont dit non
Dans la mort propice
Leurs corps s'évanouissent
On se souvient ni de leurs yeux ni de leur nom
Leurs mots qui demeurent
Chantent "juste" à l'heure.
L'inconnu a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Un jeune homme à cheveux longs grimpait le Golgotha
La foule sans tête
Etait à la fête
Pilate a raison de ne pas tirer dans le tas
C'est plus juste en somme
D'abattre un seul homme.
Ce jeune homme a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Ce soir avec vous j'ai enfreint la règle du jeu
J'ai enfreint la règle
Des moineaux, des aigles
Vous avez très peur pour moi car vous savez que je
Risque vos murmures
Vos tomates mûres
Ma chanson a dit la vérité
Vous allez m'exécuter
Ma chanson a dit la vérité
Vous allez m'exécuter



Les Français aussi subissent la censure d'Etat


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):