POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

vendredi 29 février 2008

Menaces de mort contre Louis Sarkozy: 3 mois de prison avec sursis

Les 35 heures, c'est encore de l'argent trop difficilement gagné
Un fils à papa envié de tous les djeun's des quartiers?
On n'aide pas les jeunes à s'en sortir; la gauche le dit et le répète. Elle n'aime pas les riches quand ils sont de droite. A gauche, les riches sont -ils menacés? Et leurs enfants?
A droite, en revanche, c'est simple, ils sont tous riches par définition. Si par malheur la presse et la gauche vertueuses s'unissent pour le mal et développent un climat de peur et de haine à chaque élection, les enfants ne vont plus pouvoir aller à l'école.
En effet, un jeune de 22 ans, entreprenant, plein d'avenir et d'idées de fortune facile, rapide et morale a menacé de mort par téléphone le fils âgé de 10 ans du président français Nicolas Sarkozy et de son ex-épouse Cécilia. Le 'jeune' en question, est tout de même pompier, majeur et a le droit de vote. Il a été condamné lundi 25 février à …3 mois de prison …avec sursis. Pourquoi se priver?
Son complice présumé, âgé de 21 ans, un 'jeune' majeur et électeur de surcroît, a été condamné à une amende de 700 euros pour lui avoir donné le numéro de portable de Louis, le fils du président, qu'il avait obtenu auprès d'un ami salarié d'un opérateur de téléphonie. Un réseau de "djeuns" sympas veille sur nos communications, notre intimité et notre sécurité.
Les deux hommes, qui ont affirmé qu'ils avaient agi par jeu et se sont excusés auprès de leurs victimes, devront également verser 1 euro de dommages et intérêts à chacun des parents de l'enfant. Des excuses et le tour est joué: ils voulaient jouer... A ce pompier, on pourrait donner des allumettes pour jouer un peu !
Le procureur était probablement un "fasciste"
: n'avait-il pas requis …6 mois de prison …avec sursis pour le premier et …4 mois de prison …avec sursis pour le second, et avait demandé pour les deux hommes, originaires de la banlieue nord de Paris, une peine de "travail d'intérêt général"...
Au cours d'une soirée de l'été 2007, un salarié de l'opérateur de téléphonie Orange s'était vanté auprès de son ami d'avoir accès à la liste des numéros des abonnés VIP, dont celui de Cécilia Sarkozy. Et Orange l'a gardé? Peut-être l'ont-il promu...
L'ami, sapeur-pompier-voleur, avait alors décidé d'appeler le numéro de Louis Sarkozy, d'abord plusieurs fois sans laisser de message. Mais lors d'un appel le 5 janvier, il avait proféré des menaces de mort envers le garçonnet, à l'aide d'un téléphone portable volé à un jeune voisin. Bonne année !
"On a le sentiment que ce jeune homme n'a pas mesuré les conséquences", mais "il y a plus de peur que de mal et les excuses ont été entendues", a déclaré Me Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy. Quel terreur ce président-dictateur !
L'avocat du jeune sapeur-pompier, Me Stéphane Maugendre, a affirmé que son client était "quelqu'un d'immature, qui ne s'extériorise pas, qui ne parle pas de son métier difficile. C'est une sorte de violence qui sort de lui, avec l'alcool qui le désinhibe", a-t-il ajouté. Et il va voter? Et il est toujours pompier?
En d'autres temps, les écoutes téléphoniques étaient plus lourdement sanctionnées.
Les paparazzi monnayent-ils les mêmes renseignements. La presse, on le sait, n'a pas besoin de ces filières. Des syndicats de policiers organisent les fuites et les journalistes sont à pied d'oeuvre avant les protagonistes ! Le journalisme d'investigation consiste-t-il donc à attendre dans son lit les coups de fils de "sources sûres", "anonymes", "proches de l'enquêtes", de "contacts" protégés par la loi, au nom de la liberté de la presse.

La liberté des citoyens s'arrête-t-elle où commence cette liberté de la presse-là?

Les César : le service public audiovisuel est-il au service de tous?

Tous les Français se reconnaissent-ils dans ces co-productions engagées?
Les préférences du service publique sont-elles anodines ou relève-t-elle du militantisme?

Quelques coproductions de France Télévisions
- 2008: La Graine et le Mulet
, France 2 Cinéma
Sète, le port. Monsieur Beiji, la soixantaine fatiguée, se traîne sur le chantier naval du port dans un emploi devenu pénible au fil des années. Père de famille divorcé, s'attachant à rester proche des siens, malgré une histoire familiale de ruptures et de tensions que l'on sent prêtes à se raviver, et que les difficultés financières ne font qu'exacerber, il traverse une période délicate de sa vie où tout semble contribuer à lui faire éprouver un sentiment d'inutilité. Une impression d'échec qui lui pèse depuis quelque temps, et dont il ne songe qu'à sortir en créant sa propre affaire : un restaurant. Seulement, rien n'est moins sûr, car son salaire insuffisant et irrégulier, est loin de lui offrir les moyens de son ambition. Ce qui ne l'empêche pas d'en rêver, d'en parler, en famille notamment. Une famille qui va peu à peu se souder autour d'un projet, devenu pour tous le symbole d'une quête de vie meilleure. Grâce à leur sens de la débrouille, et aux efforts déployés, leur rêve va bientôt voir le jour... Ou, presque...
- 2007: Indigènes, France 2 Cinéma et France 3 Cinéma, France et Thomas Langmann, fils de ... Claude Berri
En 1943, alors que la France tente de se libérer de la domination nazie, le parcours de quatre "indigènes", soldats oubliés de la première armée française recrutée en Afrique.Abdelkader, Saïd, Messaoud et Yassin, réputés pour leur courage, sont envoyés en première ligne. Argent, amour pour la France ou pour l'armée française, foi en la liberté et l'égalité, leurs motivations divergent pour un même combat, libérer la France, les armes à la main.
- 2007: Les Témoins de Téchiné - France 2 Cinéma productrice
Paris, été 1984. Manu débarque à Paris, où il partage la chambre de sa soeur Julie dans un hôtel modeste. Il fera la connaissance d'Adrien et nouera une amitié chaste et joyeuse avec ce médecin quinquagénaire, qui lui fera découvrir le style de vie de son milieu.Au cours d'une balade en bateau, Adrien présentera à Manu Sarah et Mehdi, un couple de jeunes mariés qui vient d'avoir son premier enfant.Une passion amoureuse imprévue et l'irruption de l'épidémie du sida, encore perçue dans les médias et l'imaginaire collectif comme une peste moderne et honteuse vont bouleverser le tranquille agencement de ces destins particuliers. Chacun va devenir acteur et témoin d'un drame contemporain, où ceux qui ne mourront pas ressortiront peut-être plus forts, mais en tout cas pas indemnes.
-2006: Ô, Jérusalem, France 2 Cinéma
27 Novembre 1947. Les représentants de 56 des pays membres de l'Organisation des Nations Unies votent le partage de la Palestine. Cette année-là à New York, deux amis âgés de 27 ans, Bobby Goldman, juif new-yorkais, et Saïd Chahïn, arabe de Jérusalem, vivent dans l'atmosphère insouciante de la fin de la Seconde Guerre mondiale et partagent avec ferveur les mêmes idées et les mêmes valeurs. Bouleversés par les évé nements qui vont bientôt enflammer Jérusalem, Bobby et Saïd s'embarquent sur un navire à destination de la Terre Sainte.Les deux amis ne réalisent pas encore que leur destin commun vient de prendre un tournant dramatique : frères devenus ennemis, ils vont des années durant se déchirer comme vont se déchirer leurs deux mondes, leurs deux peuples, leurs deux religions, leurs deux cultures. Binaire ?
- 2005: Il était une fois dans l'Oued, de Djamel Bensalah, France 2 Cinéma
En 1988, alors que tout le monde rêvait d'aller faire fortune en Amérique, Johnny Leclerc, lui, ne rêvait que de devenir petit épicier en Algérie. Voici l'histoire de sa réussite !

Les choix du jury des César ne sont pas équitables.
Il aura fallu les Américains et leurs Oscar 2008 pour récompenser à sa juste valeur l'excellent film de Philippe Pollet-Villard, Le Mozart des pickpockets, dans la catégorie court métrage où Persépolis a bénéficié de toutes les faveurs. Pourtant le jury des Oscar est également très marqué à gauche et il avait des raisons politiques de primer le court métrage d'une réalisatrice d'origine iranienne présentant ce qu'elle trouve être « un tableau irréel des conséquences et des réussites de la révolution islamique ». Mais si le favoritisme est français, la reconnaissance de la qualité est américaine.

Le sort réservé à Olivier Dahan interpelle. Comment expliquer en effet que son film La Môme ne lui rapporte rien en sa qualité de réalisateur? Nulle part.

Les Eurodéputés désavouent massivement notre PS

Les élus Européens appuient massivement le traité de Lisbonne
Notre Royal poil à gratter national ne démange personne en Europe. Nous avons la chance de ce privilège…
Le Parlement européen a approuvé à une écrasante majorité, dans un vote symbolique, le traité de Lisbonne qui apportera à l'Union, selon lui, "une responsabilisation démocratique plus forte et une aptitude accrue à décider".
Plus des 3/4 sont favorables. Le résultat a été acquis par 525 voix contre 115 et 29 abstentions, soit une majorité de 78%.

Les minoritaires entendent s'imposer à la majorité démocratique écrasante. Comme en France? L'extrême droite, les souverainistes, les conservateurs britanniques et la Gauche unitaire européenne (Gue, au sein de laquelle siègent …les communistes) ont voté contre.
Les opposants de droite au traité ont arboré durant le vote un T-shirt jaune et pour certains noirs ainsi que des banderoles sur lesquelles s'affichait le slogan "Référendum".
Des assistants parlementaires, à l'extérieur de l'hémicycle étaient déguisés en poulets ornés d'une inscription : "Too chicken for a referendum" (Trop poule mouillée pour un référendum).
Quelques huées se sont mêlées aux applaudissements nourris lors du vote final sans atteindre le niveau de chahut qui avait provoqué l'expulsion des perturbateurs et quelques violences, le 12 décembre dernier, lors de la proclamation de la Charte des droits fondamentaux.


Le vote, organisé à l'initiative du Parlement, n'a qu'une valeur indicative. Encore en vigueur, le traité de Nice ne donne aucun pouvoir aux eurodéputés pour la révision des traités. Le traité de Lisbonne, sur lequel les 27 se sont mis d'accord le 19 octobre 2007, prévoit que les futures révisions soient adoptées à la majorité qualifiée du Conseil avec vote décisionnel du parlement.

Dans la résolution adoptée à Strasbourg, le Parlement demande aux Etats membres d'achever la procédure de ratification du traité « suffisamment à temps pour qu'il puisse entrer en vigueur le 1er janvier 2009 », comme prévu.
Cinq pays l'ont ratifié à ce jour, la Hongrie, Malte, la Roumanie, la Slovénie et la France.


Le positif et le négatif réels?
Les eurodéputés regrettent la « réduction des ambitions » que représente le texte par rapport au projet de constitution européenne rendu caduc par les « non » français et néerlandais en 2005.
Strasbourg fait référence à « l'abandon » de l'approche constitutionnelle, au report à 2014 du nouveau système de vote à la majorité qualifiée au sein du Conseil et au caractère non contraignant de la charte des droits fondamentaux pour la Pologne et le Royaume Uni.

Le Parlement se félicite en revanche de la nomination d'un ministre des Affaires étrangères de l'Union, de la désignation d'un président stable de l'UE pour deux ans et demi, de la généralisation à terme du vote à la majorité qualifiée avec l'extension de ses prérogatives qui en découle.

Lutte contre le tabagisme: le Burkina-Faso est-il plus évolué?

Nous avons plus à apprendre des pays "sous développés" que nous ne croyons.

LE CORPS DU FUMEUR
L'espérance de vie d'un fumeur est réduite de 20 à 25 ans. Les effets du tabac sur le corps humain sont les suivants:
1- Affaiblissement du système immunitaire:
à l'image de ce qu'entraîne le SIDA et expose à des maladies graves de la peau et une chute- des cheveux.
2- Cataracte:
C'est un vieillissement prématuré du cristallin de l'oil qui peut conduire à la cécité (aveuglement).
3- Rides:
Le tabac détruit la vitamine A de la peau et entraîne des rides.
4- Surdité:
Le tabac entraîne une surdité par destruction des vaisseaux sanguins de l'oreille.
5- Cancer de la peau
6- Caries, jaunissement des dents
7- Maladies respiratoires:
Comme la bronchite chronique, les abcès du poumon, les difficultés respiratoires et surtout l'emphysème 15 dans lequel le poumon devient tout noir à la radio pulmonaire.
8- Ostéoporose:
Par fragilité de l'os responsable de maux de dos fréquents et des fractures suite aux petits mouvements.
9- Maladies du cour :
Le tabac accélère le rythme cardiaque et augmente le risque d'hypertension.
10- Ulcère d'estomac:
Le tabac contribue à l'apparition de cette maladie et l'aggrave avec des difficultés de traitement.
11- Coloration brun-jaunâtre des doigts par accumilation du goudron sur les ongles
12- Cancer chez la femme
Notamment le risque accru de cancer du col, de l'uterus, et des seins.
13- Stérilité masculine:
Le tabac altère le sperme, ce qui entraîne une impossibilité d'avoir des enfants et augmente le risque d'avoir des enfants mal formés. La stérilité est plus fréquente chez le fumeur.
14- Inflammation de la peau:
Appelée encore psoriasis qui donne des tâches rougeâtres suintantes et accompagnées de démangeaisons
15- Maladies des vaisseaux sanguins:
Avec difficultés de circulation sanguine responsable d'amputations des mains et des pieds.
16- Cancer à plusieurs endroits:
poumons (16a), nez (16b), bouche et de la langue(16c), le foie (16d), le pancréas (16e), le sein (16f).

DE NOMBREUSES AUTRES CONSEQUENCES SONT FREQUENTES CHEZ LES ENFANTS
Petit poids de naissance:
A cause de la mauvaise nutrition de l'enfant dans le ventre de sa mère.
Prématurité:
L'enfant arrive plutôt que prévu à cause du tabac. Il est immature pour faire face aux nombreuses maladies.
Mort subite du nourrisson:
C'est le décès le plus fréquent et inexpliqué des petits enfants des fumeurs.
Infection de la sphère ORL:
par exposition au tabagisme des parents
Paralysie de la face:
qui est une complication de l'infection ORL.
Méningite:
qui est également une complication de l'infection ORL.

Campagne anti-cigarette au cinéma dans l'état de New-York

La France sait mieux; c'est aussi "l'exception culturelle"?
L'exemple des artistes fumeurs incite les mineurs au tabagisme, selon un nombre grandissant de New-Yorkais. En France, nous avons la chance d'avoir la "défiance citoyenne". Il est de bon ton de se rebeller contre tout ce qui est bon pour soi...

Les modèles des enfants et adolescents pourraient être Britney Spears ou Amy Winehouse, mais personne ne songe à les interdire, car leur grossièreté ne plaident pas pour le tabac. Pourtant, dans le genre anti-héros, Joey Starr (à droite) ou Fofana font plutôt peur, mais peuvent inspirer les plus instables et le danger doit retenir l'attention. En revanche, dans la catégorie des acteurs et actrices, insipides ou 'glamour', certains se montrent tirant sur leur cigarette bien que depuis longtemps signalés comme dangereux parce qu'ils ne sont pas connus comme subversifs ou anti-conformistes. Le cas des femmes libres et émancipées comme Jeanne Moreau ou Catherine Deneuve, est tout indiqué pour une campagne anti-tabac mais si elles incitent néanmoins les hommes ou les femmes de leur âge à fumer, le danger n'est pas aussi dévastateur que si Lorie, ou Tom Cruise, par ailleurs décrié, apparaissait la clope au bec. Le risque n'est que virtuel. Mais, la cigarette de Daniel Craig (ci-dessous, à droite) pour les unes ou de Virginie Ledoyen (ci-contre à droite) pour les autres ont un impact dévastateur sur les plus jeunes.

Au Canada, il y a quelques semaines, le comédien Jici Lauzon est parti en guerre contre la cigarette à la télévision ou au cinéma et s’est associé aux membres des Commandos oxygène, certains sont restés sceptiques.
Jici Lauzon a dit être interpellé par le problème de la cigarette au grand et petit écran, ayant lui-même interprété un personnage qui fumait à l'écran, jusqu'à ce que la Société Radio-Canada interdise cette pratique.

Il constate un décalage entre la télévision et le grand public. Des études démontrent que les ados non fumeurs dont les acteurs préférés fument à l'écran courent 16 fois plus de risques d'adopter une attitude positive face à l'usage du tabac.

JiCi Lauzon s'étonnait d'apprendre que 80% des films américains, en 2004, classés 13 ans et plus, contiennent des scènes de fumeurs.

On fumerait ainsi trois fois plus souvent à l'écran que dans la vraie vie. Le comédien s'est donné comme mission d'encourager les artisans du milieu du cinéma et de la télévision à reconsidérer la place qu'ils donnent au tabac à l'écran.
Si la cigarette est défendue un peu partout dans les lieux publics, il est temps qu’elle soit bannie au petit écran. Aucune campagne de publicité contre le tabac ne sera efficace tant et aussi longtemps que les comédiens fumeront dans les téléséries.

Aux Etats-Unis, se montrer en public avec une cigarette allumée est jugé offensant par une majorité d'Amé- ricains. Sean Penn, un fumeur invétéré a soulevé un tollé de protestations de la part de tous les invités présents à une première au Museum of Modern Art. L’acteur a eu la très mauvaise idée d’allumer une cigarette pour faire ensuite des beaux ronds de fumée bleue. L’acteur n’a respecté la demande du public qu’après avoir fumé toute la cigarette… les autorités sani- taires de l’Etat de New York lancent une cam- pagne pour limiter l’accès des mineurs aux films qui montrent des acteurs en train de fumer.
Elle consiste en la publi- cation de pages entières dans de grands quotidiens comme le Wall Street Journal ou le New York Times, signées du commissaire de santé publique de l’Etat de New York Richard Daines et de dirigeants de l’industrie du cinéma.

L’avis préconise entre autres mesures d’imposer la classification «R» (interdit aux moins de 18 ans) aux films dans lesquels les acteurs fument.
«L’exposition au tabagisme dans les films représente aujourd’hui la plus grande influence pro-tabac sur les enfants, responsable de la moitié des nouveaux fumeurs chez les adolescents».
Cette proposition ne concerne pas des oeuvres cinématographiques qui montrent de manière «claire et sans ambiguïté» les effets nocifs du tabac ou qui présentent des personnages historiques en train de fumer.

En France, nous sommes plus malins… Les mesures encourageant la lutte contre la dépendance à la cigarette sont dites 'liberticide'… Pourrait-on imaginer des campagnes comme aux Etats-Unis ou au Canada?
Nous aimons pourtant nos enfants autant que les Américains, non?
Mais ce serait s'aligner sur les Américains !

PS sanctionné- Royal, favorable à plus de dette territoriale !

Augmentation cachée de la dette plutôt que hausse territoriale de l'impôt
En Poitou-Charentes, l'absolutiste Royal opte pour l'opacité sereine plutôt que pour la clarté juste. PaSiDupes a déjà signalé la crise de nerfs de Sa Sereine Majesté Royal en Région.
Clash au laboratoire de la 'république du respect' de la région dont la candidate socialiste malencontreuse à la présidentielle est la reine. «Mépris des règles», «délit d’opinion», «humiliation» : Jean-François Fountaine, premier vice-président (PS) du conseil régional de Poitou-Charentes, ne décolère pas contre… S.S.M.Royal.
Encore une mise au placard
La présidente de la région est de plus en plus contestée. Elle vient de confisquer ses délégations aux finances à Jean-François Fountaine , tout en le maintenant à son poste, lors d’une mini-session exceptionnelle convoquée en début de semaine à Poitiers.
L’examen du budget a permis de jeter un nouveau coup de projecteur sur les maîtrises personnelle comme des dépenses territoriales et les méthodes de celle qui brigue la tête du PS. Et ça fait peur…
La présidente, favorable au recours à l’emprunt, donc à la dette
, a refusé tout net de débattre et d’entendre les arguments de son premier vice-président en faveur d’un ajustement des impôts. Une différence d’appréciation que Fountaine pensait réglée, à partir du moment où il avait voté le budget.
Mais en votant socialiste la région s'est placée sous le régime de la monarchie absolue. Royal a choisit de régler ses comptes et d'alourdir le déficit de sa Région en recourant à l'emprunt. Elle croyait maquiller d'un sourire cette crise d'autoritarisme et réussir son passage en force. «A moins qu’elle n’ait fait exprès, pensant que tout ça se ferait dans le calme», s'interroge Fountaine, soutenu par une majorité d'élus de gauche qui ont quitté avec lui l'assemblée. Dans le journal Sud-Ouest, S.S.M. Royal a justifié sa décision au nom «de la cohérence dans le pilotage de la région». Une 'cohérence' que Sa Sereine susnommée est probablement la seule à trouver 'juste'…
Ni 'débat participatif', ni décision démocratique: S.S.M. Royal est-elle républicaine?

Municipales, vote sanction du PS
Voulons-nous de ça à Paris et les fédérations? Imaginez un instant qu'elle s'empare du PS. Combien de coups de force Rue de Solférino sur le modèle de l'éprouvette régionale? Quel régime de Terreur instaurerait-elle dans les rapports avec le gouvernement, avec toute la mauvaise fois souriante qu'elle a en réserve.
A l'approche des municipales, Désirdavenir Royal et Jean-François Fountaine, très proche de Jospin, ont ainsi mis sur la place publique les dissensions au sein du PS qui réclame par ailleurs un vote sanction du gouvernement aux électeurs des municipales.

Mais, outre que les socialistes eux-mêmes ont beaucoup à craindre pour leurs libertés internes, si la gauche se déchire en Région, comment les électeurs pourraient-ils leur confier plus de responsabilités ici et là sur le territoire national?

L'autoritaire s'isole: elle a tranché dans le vif, en s'amputant d'une large part de ses soutiens. Fountaine s’inquiète, avec les Français en cette période électorale, «alors que les socialistes ont besoin d’être rassemblés» que Royal soit facteur de division partout où elle se trouve: dans sa famille biologique, en Région, au PS, partout.
Vade retro Satanas.

En Région, le sourire crispé Royal se bloque en rictus

Désirdavenir Royal, muse de Boris Cyrulnik, contredit sa théorie
Le professeur éthologue et psychanalyste Boris Cyrulnik a inventé la "narapoïa"? mieux connue sous le nom de Ségolopoïa. Sa Cynique Majesté Royal a en effet été le sujet l'objet d'une étude au cours de la campagne prési- dentielle.
Le 13 novembre 2007, il découvrit le "Rire de résistance", dont le nom scientifique est la "narapoïa", "psychose très grave où le malade délire tellement qu’il est convaincu que tout le monde lui veut du bien".

Son "Vous ne réussirez pas à me déstabiliser" est le moteur deux-temps de ce mécanisme mental primaire. Le langage qui le soutend est limité à 300 mots, dont les récurrence obsessives et hallucinatoires sont principalement 'respect', 'sérénité', etc... autant de signes avant-coureurs de crise.

jeudi 28 février 2008

"Casse-toi!", Marie-sEGOlène à son Premier vice-président PS

L'autoritarisme absolu de la Royal-Présidente de Région
La Mère Ségolène a encore perdu ses nerfs: qui les lui rapportera?
L'acariâtre ne cumule pas les mandats, parce qu'elle est invivable et stressée.
La présidente de la région Poitou-Charentes, Marie-sEGOlène Royal (PS), a encore créé la polémique.
Elle a retiré lundi la délégation des finances à son premier vice-président Jean-François Fountaine (PS) qui avait manifesté son désaccord au moment du vote du budget.
Un débat participatif qui tourne court… Le vice-président de Sa Cynique Majesté Royal a dénoncé à cette occasion "une parodie d'assemblée démocratique".

L'affrontement n'a pu être évité entre le premier vice-président socialiste et la présidente de Région qui a convoqué tous les élus mercredi 27 février pour modifier le nombre de vice-présidents (le conseil passe de 14 à 15 vice-présidents).
Cette décision politique arbitraire permet d'installer Bernard Grasset en qualité de 2e vice-président délégué de la commission de synthèse et des finances en remplacement de Jean-François Fountaine.
Marie-sEGOlène Royal vient de se couper d'une partie de sa majorité, en décidant de retirer cette délégation à son 1er vice-président, Les Verts ne prennent pas part au vote, Jacques Santrot et Nicole Bonnefoy non plus. Et, bien sûr, l'ensemble du groupe de l'opposition (la Dynamique régionale et l'UMP).
Affirmant être « sereine », la présidente de Région affirme avoir « besoin d'un élu qui partage la même vision » qu'elle. Jean-François Foutaine avait fait un choix budgétaire différent en souhaitant lever l'impôt plutôt qu'avoir recours à l'emprunt.
« Je remets de l'ordre dans la maison avec justice.
J'entends être obéie.
Je n'augmenterai pas les impôts en 2009 »,
a martelé la présidente qui va s'appuyer sur Bernard Grasset.
Le nouveau promu souligne que
dans une « petite région, la présidente est souvent absente » Et de préciser qu'il « sera l'ombre portée de la présidente »...
Echange "serein":
– J-F Fountaine : « Je demande la parole, Mme la présidente ».
– M-S. Royal : « On passe au vote. Est-ce qu'il y a des abstentions, des oppositions pour les 15 vice-présidents ? »
– J.-F. Fountaine : « Si la privation de parole fait partie de vos prérogatives, je ne veux pas rester dans une assemblée pareille. Je demande la parole Mme la présidente »
– M-S. Royal : « Je mets aux voix et
je vous donne la parole tout de suite après. »
– J.-F. Fountaine : « C'est pas possible »
– M-S. Royal : « Je n'en vois pas » (des oppositions)
[On savait qu'elle n'entend pas; on découvre qu'elle ne voit pas mieux...]
– Henri De Richemont (opposition) :« On ne peut pas voter. C'est une irrégularité. »
– J.-F. Fountaine : « Mme la présidente, non. Ça dépasse les bornes »
– M-S. Royal :
« Vous ne me déstabiliserez pas ! »
– J.-F. Fountaine : « Nous sommes dans une parodie absolue du fonctionnement démocratique d'une assemblée. Je vais m'exprimer dehors. »

Je ne veux voir qu'une seule tête !
Lors des débats sur le budget 2008 en décembre, M. Fountaine s'était en effet prononcée pour une augmentation des impôts "afin de ne pas endetter la collectivité" alors que Sa Cynique Majesté Royal s'y était opposée "pour ne pas aggraver les difficultés de nos concitoyens face au pouvoir d'achat"... La vérité vraie est son refus électoraliste d'augmentation à la veille des municipales…

Monarque absolu, elle tient tête aux élus de son groupe qui l'ont faite reine. "Je suis dans mon rôle de présidente garante de la cohérence de notre politique. Il est impératif que l'élu chargé des finances soit sur la même ligne que moi", s'est justifié lundi La Maréchale M'As-Tu-Bien-Vue Royal, qui a affirmé ne pas souhaiter "augmenter les impôts pour 2009".

Pour Jean-François Fountaine, "il s'agit de me punir d'un délit d'opinion sur le budget malgré mon vote favorable". Choqué par "cette humiliation en public", il a quitté un moment la séance, suivi par le groupe des Verts et l'ensemble de l'opposition. Autant de sexistes d'un coup, qui ne supportent pas son autorité, probablement parce qu'elle est une femme d'ordre, ça fait désordre.
M. Fountaine, qui conserve sa délégation des territoires et reste vice-président, est remplacé aux finances par Bernard Grasset, maire de Rochefort (Charente-Maritime).
La droite a décidé d'autre part de saisir le tribunal administratif car elle estime que le délai légal de convocation (douze jours) de la réunion de lundi, n'a pas été respecté. "La délégation a été adressée onze jours avant la réunion du Conseil régional. Toute délibération pour cette raison ne pourra être qu'annulée", a déclaré Henri de Richemont, le chef de file de l'opposition.
Elle ne cumule pas les mandats, mais un seul suffit à la déborder. Désirdavenir ne passe peut-être pas assez de temps dans sa Région, où elle resserre les écrous à chaque passage et fait tomber les têtes.
Sa pseudo-campagne municipale au service des camarades-candidats n'est qu'une campagne personnelle à la prise de pouvoir au PS et Rue de Solférino, ils en tremblent et font des cauchemars. Le marabout est employé à temps plein… Quant aux candidats, ils se demandent, quand ils ont le choix, si son soutien les sert ou les dessert…
Elle avait appelé de ses vœux,
un "vent de révolte" partout en France:
il s'est levé en Poitou-Charentes !

Qui est Bernard Grasset?
75 ans. A fait sa carrière dans la préfectorale. Ancien Haussaire de Nouvelle-Calédonie au moment de l’assassinat de Jean-Marie Tjibaou;
En 2001, il est élu maire de Rochefort (50,22%) en profitant des divisions de la droite locale. Le coup d'éclat de Royal est-il de nature à lui permettre de garder la mairie de Rochefort?…
Il obtint alors la présidence de la communauté d'agglomération du Pays Rochefortais. Lors de élections régionales de 2004, il figure sur la liste menée par Désirdavenir Royal et à 71 ans est élu conseiller régional de Poitou-Charentes. Quatre années de souplesse au CR lui auront suffit pour émerger par décision Royal.

Qui est Jean-François Fountaine?
C'est est un sportif régatier reconnu et un grand patron… Il a monté son chantier naval, associé à Yves Pajot, autre régatier français de renommée internationale.
Egalement engagé dans la vie sociale et politique de sa région : il a été élu conseiller régional pour le Parti Radical de Gauche. J.-François Fountaine est aujourd'hui adhérent au Parti Socialiste Région Poitou-Charentes...

Le budget et le train de vie modeste de Désirdavenir Royal
VOIR et ENTENDRE: " ne pas endetter la collectivité" ?

La VelSatis-attitude de Ségolène Royal envoyé par blogump

mercredi 27 février 2008

Portrait-robot d'un Président de la République, vu de gauche

On comprend leur déception...
Celui-là a tout faux...
Les bourlets d'abord;
mais aussi les lunettes;
et puis tout ce qui brille est proscrit...
La république est grave, terne,
et laïque (les croix ne sont pas de bon aloi),
voire sinistre, avec un peu de talent.
Seul point positif,
il est un peu noir,
si on y regarde bien,
et ça cadrerait bien au pays
des Droits de l'Homme
et de la repentance coloniale;
encore que les Américains soient
en train d'en revenir...

Le meneur d'homme se reconnaît plutôt à son regard vif
et à la casquette (indispensable)
dont la visière tient lieu de Ray Ban
considérées comme suspectes...
tout est connoté,
fixé dans le marbre;

Autre signe distinctif qui ne trompe pas,c'est la bedaine du sénateur de la III° République, façon François Hollande.
C'est la marque des bons vivants,
des amateurs de fromage de chèvre
mais on peut préférer le camembert Président:
c'est Français, Môsieur !


Depuis peu et pour peu de temps encore, la charentaise est particulièrement recommandée. Tout président, surtout si c'est une femme, n'a d'autre choix que la paire de charentaise: ça fait France profonde, proche du peuple qui pourtant n'en porte plus guère: il faut seulement faire plus vrai que nature.
Le grand bourgeois Fabius s'en était affublé et Sa Cynique Majesté Royal en fait la promotion auprès des autres, comme pour le reste, ... Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

La panoplie du parfait président socialiste,
c'est un quinqua mais plus ringard, tu meurs !
Le président qui se respecte n'entend jamais rien où qu'il -ou elle- se trouve et jusqu'au Proche Orient: l'appareil auditif lui permet de ne pas entendre les insultes ou les propos aggressifs et de conserver le rictus du sourire tous terrains

Certaines accessoires sont prohibés: Ainsi, l'Etiquette préfère l'oignon-gousset à la Rolex; les personnes de qualité peuvent sortir leur oignon en toutes circonstances; même en présence des dames, la dignité de la fonction n'est pas entamée.
S'il est encore en état de se déplacer par ses propres moyens,
il est autorisé à courir,
mais en se cachant dans les feuillus épais.
Il n'est pas de bon ton de brâmer au fond des bois:
le président n'a pas d'activité sexuelle
inscrite dans la Constitution.
En short, sa tenue sera décente et la longueur homologuée se situe sous le genou.
Attention ! Certaines grandes marques de shorts sont anti-constitutionnelles: elles sont à l'index, censurées, honteuses, sauf si ils sont 'tombés du camion'... Veiller à ce que le logo ne soit pas apparent: comme le voile, il est considéré comme signe distinctif et les ayatollah de la république laïque sont intransigeants.Big Brother, quoi !
Sont tolérées les marques Cup's, les jours ouvrables, et Kiabi, les jours fériés, hors Pentecôte.
Pareillement, les chaussures de sport doivent être fabriquées en France, tant qu'il reste encore un producteur.

Mise en garde spéciale

Depuis peu, le protocole précise que le/la président(e) doit observer une hygiène parfaite: dans les cérémonies, certains dignitaires, tels que les grands personnages de l'Etat (syndicalistes, militants encartés, et pauvres c**s en tous genres) sont particulièrement délicats et la promiscuité leur est intolérable.

Si le Chef de l'Etat éprouve exceptionnellement le besoin d'un bain de foule public, il doit y réfléchir à deux fois, entamer une concertation, poser un préavis et s'assurer qu'il utilise les savonnettes agréées par le peuple. Celui-ci est très sourcilleux en matière d'hygiène. Nous insistons. Le/la président(e) doit se renifler au préalable et se soumettre à des tests garantissant une hygiène absolument irréprochable: aucune odeur corporelle, aucune odeur de friture ou d'aisselle négligée n'est permise.

L'essentiel étant ainsi préservé, pour le reste, il fait comme il peut...

En somme, rien de compliqué: le poste de président en CDD est très convoité !

Les prix du baril et du dollar et de produits agricoles occultés au profit du pouvoir d'achat

La gauche confond-elle causes et conséquences?
La campagne des municipales n'est pas le meilleur moment pour une opposition de rendre justice à un pouvoir en place. La nôtre n'a eu de cesse de semer la panique pendant la présidentielle. Pouvait-on attendre de la gauche qu'elle soit honnête aux municipales? Puisqu'en huit mois la haine lui a inspiré de se négliger en reportant sa propre rénovation, pour s'employer à saboter le train des réformes. Si les mines radicales sont enfouies plus profond, celles des socialistes sont à ciel ouvert, mais elles ont en commun d'être injustes. Et ce sont eux qui s'attribuent toutes les vertus et revendiquent plus de justice!
Il convient de distinguer la justice de la justice 'juste': l'une est subjective et relève du discours et de la propagande, l'autre est objective et travaille au redressement et au progrès. Les Français qui parlent moins qu'ils ne travaillent sauront à qui ils peuvent s'identifier et s'y retrouveront au moment des nouveaux scrutins des municipales et des cantonales de mars prochain. Mais le temps est compté et combattre les mensonges par omission de l'opposition pour rétablir la vérité devient un objectif urgent.

Qu'elles soient politique ou médiatique, républicaine ou radicale, les gauches revanchardes n'ont ni foi ni loi: elles misent sur la sottise des électeurs mais ceux-ci se réservent le droit de leur dire leur façon de penser dans les urnes. Pourtant, les citoyens doivent-ils laisser l'ensemble de la gauche nuire à la nation comme à chacun d'entre eux en proférant des accusations, en lançant des rumeurs et des procès d'intention et en soulevant comme s'ils étaient nouveaux des problèmes anciens qui n'ont pas trouvé de solutions avec Jospin?
La question du surpeuplement des prisons se médiatise insidieusement depuis plusieurs mois, par vagues successives: présidentielle, législative, puis municipale et, si nécessaire, estivale… Pour cette fois, c'est le pouvoir d'achat qui a pris la relève de la peur et du chômage. Il fallait bien, puisque le chômage régresse, sans que la presse et l'opposition n'y prêtent plus aucun intérêt.
La propagande a dû se réorienter sur le pouvoir d'achat. On ne peut nier que des industriels et de grands distributeurs -avec leurs centrales d'achats- ont profité de l'introduction de l'euro, d'une part, et du renchérissement de certaines matières premières agricoles, d'autre part, pour prendre des options sur l'avenir, dirons-nous. La soupape de la concurrence est bloquée par des ententes entre professionnels et les profiteurs non seulement nuisent à la collectivité mais donnent aussi du grain à moudre à l'opposition.
Précisément, les prix du blé, du pétrole et du dollar se sont envolés. Chaque semaine, la presse missionnaire sort un nouveau risque et travaille l'électorat au corps, au mental et au portefeuille. Le dernier souci porterait sur le prix du gaz. La presse œuvre avec l'opposition à la sape du moral des Français et le planning chargé jusqu' à la mi-mars, devrait se s'alléger subitement une fois passées les élections. Alors, avec les cerises, reviendra le temps des étudiants…
L'euro a franchi mardi pour la première fois de son histoire le cap des 1,50 dollars (1,5047 dollar), un nouveau record historique qui efface sa précédente marque de référence qui remontait au 23 novembre, à 1,4967 dollars. Notre balance commerciale n'y trouvera pas son compte: la faute au gouvernement Fillon?
Les prix du pétrole brut ont atteint un nouveau record historique mardi à New York, en montant jusqu'à 101,43 dollars le baril, tandis qu'à Londres, les cours ont atteint pour la première fois le seuil des 100 dollars. La faute à Fillon?
Les produits alimentaires? "Oui, effectivement, nous avons vu des augmentations de prix assez importantes dans les supermarchés", a déclaré Michael Mann, porte-parole pour l'agriculture à la Commission Européenne. C'est donc un phénomène qui rogne le pouvoir d'achat des consommateurs mais qui est loin d'être limité à la France. Qu'en pense Hollande qui ne s'exprime pas sur ce point?
Le pain et les pâtes sont directement affectés par les hausses des prix des matières premières agricoles, mais certains comportements illégaux d'intermédiaires pourraient bien s'ajouter… "Dans le prix d'un pain, la partie des céréales, c'est environ 5%", a souligné Michael Mann. "Ça veut dire que les augmentations qu'on a constatées ces derniers mois ne sont pas justifiées par une augmentation du prix des matières premières." La faute à Fillon?
L'Europe rectifie le tir et modifie sa politique."Ce que nous pouvons faire à Bruxelles, c'est de permettre aux agriculteurs de produire plus", a expliqué Mann en rappelant qu'après l'avoir imposée, l'UE avait supprimé l'obligation de mettre 10% des terres en jachère, ce qui fait espérer une importante récolte en 2008.
L'UE a également supprimé les taxes à l'importation de céréales, après l'avoir instaurée, et la Commission a proposé d'augmenter les quotas laitiers de 2,0% dès le mois d'avril de cette année pour alimenter des marchés tendus par une hausse de la demande.
La manipulation de l'opinion par la gauche aurait besoin d'un grand coup de balai vertueux. Difficile d'accabler le gouvernement au vu des informations qui passent au-dessus de la Rue de Solférino et de son Premier professeur d'économie, sans s'arrêter.
Neuf groupes multinationaux sont suspectés d'entente sur les prix de produits d'entretien et d'insecticides par les autorités de la concurrence française, affirme aujourd'hui Le Figaro. Selon le quotidien, les américains Procter & Gamble, Sara Lee, Colgate-Palmolive, SC Johnson, l'allemand Henkel, le britannique Reckitt Benckiser et l'anglo-néerlandais Unilever -aucun Français- sont notamment concernés par l'enquête de la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCCRF).
Ces groupes auraient depuis la fin 2004 pris l'habitude de se téléphoner régulièrement et de tenir des réunions secrètes, écrit le Figaro, qui évoque aussi des échanges d'e-mails et d'études de marché.
L'Office anti-cartel allemand a annoncé le 20 février avoir infligé des amendes d'un montant total d'environ 37 millions d'euros pour entente sur les prix à certains des groupes concernés par l'enquête française, dont Henkel, la filiale allemande de l'américain Sara Lee et la filiale allemande du néerlandais Unilever. La faute à Fillon?
La presse en est maintenant à la psychose sur le prix du gaz en provenance de l'ex-URSS. "Si les problèmes ne sont pas résolus, si aucun accord n'est signé pour défendre nos intérêts économiques a affirmé le porte parole de Gazprom, alors l'Ukraine sera en cessation de paiement et le 3 mars à 10 heures Gazprom réduira de 25% ses livraisons de gaz aux consommateurs ukrainiens". Augmentation à prévoir? C'est ce qu'affirme déjà une certaine presse: France Info, ce matin…
Et pourquoi pas une grand débat sur le pouvoir d'achat entre la gauche et la droite, sur une grande chaîne nationale? Histoire de mettre les pendules à l'heure..

Les dénis révisionnistes de la gauche et ses abus de langage

Usage douteux du Politiquement Correct et appropriation de l'Histoire
Voici un commentaire de lecteur qui sort du lot et mérite qu'on s'y attarde:

"La Gauche a une attitude extrêmement bizarre, incohérente et-- pour les paraphraser-- 'inquiétante'.
Malgré tous les grands discours "anti-racisme", on peut constater qu'un tri lamentable est effectué; par exemple, on ne voit jamais, et il n'est jamais question, d'asiatiques dans les manifestations, alors que beaucoup d'immigrés venus d'Asie sont victimes de ce trafic de la misère humaine, sont exploités et logés dans des ateliers insalubres.
Quant à la communauté juive, il ne faut jamais parler d'antisémitisme dans ce pays. Lorsqu'un réalisateur, Elie Chouraqui, effectua un reportage pour "Envoyé Spécial" du 15 Avril 2004, montrant notamment que des écoliers juifs devaient être escortés jusqu'au bout de la rue pour ne pas être agressés par les élèves de l'école de l'autre côté de la rue, on avait entendu toutes sortes de protestations: c'était faux, de l'exagération, de telles choses n'existaient pas, ... Le Maire (communiste) de la ville, Mr Brard, avait dénoncé "une manipulation", une mise en scène-- Un chroniqueur d'Europe 1 avait déclaré que "Sarkozy [est] habité par le Mal, par les Ténèbres": Frédéric Bonnaud qui a tenu la chronique "Politiquement Incorrect" est typique de l'esprit malsain cultivé dans ce pays. [Le journal Libération a écrit : "Pour avoir décidé de mettre fin à la Bande à Bonnaud, l’émission culturelle quotidienne présentée par Frédéric Bonnaud à 16 h 30, le patron de France Inter, Frédéric Schlesinger, fut sous le coup d’un préavis de grève pour jeudi 28 juin 2007, à l’appel de la CGT et de SUD de Radio France." LIRE aussi comment l'affaire a été jugée: Lien]
Par ailleurs, Mme Buffet interdit au Président de citer des noms de Communistes, en particulier résistants, comme s'il s'agissait de vulgaires marques déposées, et suivant la campagne de calomnie la plus immonde que mène la Gauche contre Nicolas Sarkozy depuis longtemps, le traitant de dangereux dictateur et de nazi-- de manière à peine voilée quand ils en prennent la peine.
Premièrement, outre qu'elle est infondée et abominable, l'injure à l'individu n'est rien encore comparée à l'injure innommable faite aux millions de victimes du véritable nazisme (et au-delà, toutes les victimes des véritables dictatures, dont la plupart d'extrême gauche-- 20ème siècle) par les personnes qui utilisent ces termes comme des insultes aussi banales que "idiot", "imbécile", ...les vident ainsi de sens, et ridiculisent finalement leur véritable signification, très lourde.
On interdit de fumer dans les lieux publics par mesure d'hygiène publique? C'est "fasciste"! On contrôle la vitesse sur la route pour sauver des vies? C'est de la "dictature"! Et quand le Président (alors candidat) affirme que la pédophilie est anormale, et que les pédophilies doivent être mis hors d'état de nuire, la Ligue des Droits de l'Homme (!) proteste et participe de la campagne présentant Mr Sarkozy comme un dangereux dictateur aux tendances nazies!
Un chroniqueur d'Europe 1 répétait même plusieurs fois à l'antenne que "Sarkozy est habité par l'esprit du Mal et des Ténèbres", il est "habité par le Mal" (au lendemain de la remise d'une haute distinction à David Lynch)!
La Gauche ne sait effectivement défendre, protéger, aider, que les coupables des crimes les plus atroces: batteurs de femmes, brûleurs de jeunes filles, tortionnaires-violeurs-tueurs d'enfants, ...-- sont-ils donc, selon eux, "habités par l'esprit du Bien et de la Lumière"? Quelle conclusion effroyable, mais c'est la seule à laquelle mène cette logique aberrante.
Il faut ainsi "comprendre" les ['jeunes'] mineurs [la jeunesse est une qualité en soi!] qui jettent de l'acide sur des inconnues dans le bus, et "discuter" avec (et non punir) les dealers qui tirent sur les policiers pour les tuer.
Toutes ces bandes de malfrats comportent de nombreux mineurs, non seulement pour assurer la relève, mais parce qu'ils sont intouchables dans ce pays, quelle que soit l'extrême gravité de leurs crimes (non pas des"délits": "crimes").
Un "jeune" de 12 ans peut donc impunément mettre le feu à une école, poignarder un(e) camarade dans la cour ou les toilettes, battre une enseignante en pleine classe, jeter des pierres sur les pompiers attirés dans des pièges, projeter de l'acide sur des jeunes filles ou les brûler vives, ..., mais il ne faut surtout pas leur parler du massacre systématique d'enfants de leurs âges par les nazis, afin de leur enseigner la tolérance, parce que cela risquerait de les choquer!
Evidemment, il y a un autre problème: trop d'élèves en phase d'endoctrinement politique risqueraient de réaliser ce qu'est une véritable dictature, ce que sont le fascisme et le nazisme véritables, et que cela ne correspond en rien à ce qu'on leur répète tous les jours sur le Président.
Horreur! Les gentils "humoristes" et les marionnettes "amusantes" leur auraient-ils menti? Non, voyons, c'est impossible: jamais Canal Plus et sa filiale iTélé ne feraient de choses pareilles! Non, hein?
Mais au fait, qui a tout fait pour nier le caractère antisémite des multiples tentatives d'enlèvement et surtout des tortures insoutenables qu'un groupe de criminels a commis? Qui a envoyé de toute urgence en Afrique une équipe spéciale pour payer le chef des tortionnaires afin d'en faire un héros rigolo, une vedette, donc potentiellement un modèle?
Et pourquoi les personnalités politiques de Gauche n'avaient-elles pas protesté lorsque le président du Front National avait formulé une attaque raciste contre le candidat de l'UMP [Sarkozy] en raison de ses origines? Pourquoi ce tri des victimes du racisme?
Pourquoi nier l'antisémitisme qui existe dans ce pays?
Pourquoi insulter les millions de Juifs victimes du nazisme (et bien sûr, les autres communautés, mais restant dans le cadre de cette discussion) en banalisant les insultes du type "dictateur", "nazi", ...?
C'est un sujet qui demanderait un long développement, mais c'est bien la Gauche, en fait, qui utilise la rhétorique des propagandes nazies.
Les caricatures de Nicolas Sarkozy, Ministre, candidat ou Président, ont toujours été faites dans l'esprit des caricatures des Juifs dans les journaux et sur les affiches nazis, et des cornes diaboliques lui sont même souvent ajoutées, au cas où le message ne serait pas assez clair. [Peut-on parler d'incitation à la haine raciste?]
Durant la campagne présidentielle, des e-mails ont circulé faisant très explicitement le parallèle entre Nicolas Sarkozy et Adolf Hitler, sans avoir peur cette fois de citer les noms-- parallèles naturellement injustifiés et souvent si absurdes qu'ils pouvaient être appliqués à n'importe quel candidat ("il prétend pouvoir redresser le pays / ramener l'ordre", "il parle du travail / "de la famille", ...).
Enseigner aux enfants le sens de "fraternité", d'"égalité, de "tolérance"; leur montrer ce qui arrive lorsque ces valeurs humaines fondamentales ne sont pas respectées; leur expliquer qu'il n'est pas bien de se moquer de quelqu'un ou de lui faire du mal en raison de son physique, de ses origines ou de ses croyances religieuses; leur faire comprendre que torturer quelqu'un n'est pas bien, que ce n'est pas un jeu, et que les "jeunes" à peine plus âgés qu'eux, qui font la loi dans les cités en terrorisant les gens, en battant les femmes, en les brûlant, qui veulent les recruter pour poursuivre leurs actions criminelles, ne sont nullement des modèles; leur montrer que les termes tels que "nazi" ne sont pas de simples insultes inoffensives comme "nul" ou "bouffon" qu'on lance[rait] à la tête d'un personne avec laquelle on n'est pas d'accord. Tel est clairement l'esprit de cette proposition (qui dans de nombreux cas ne ferait qu'officialiser ce que font déjà des instituteurs et les aider), dont la portée dépasse naturellement le cadre d'une seule communauté, choisie non par prosélytisme mais parce qu'elle fut victime du plus grand massacre systématique du 20ème siècle.
En quoi est-ce "dangereux" et "choquant"?
Ce ne peut l'être que pour ceux qui cherchent à "éduquer" les enfants dès leur plus jeune âge en leur inculquant la haine gratuite pour en faire de futurs petits soldats, décérébrés, déshumanisés, illettrés, [acculturés] (afin qu'ils ne risquent jamais de lire la vérité), prêts à manifester et tout casser pour soutenir le Parti et punir ses ennemis en brûlant tous les soirs d'élections défavorables; ceux qui sont prêts à pactiser avec les pires criminels dans l'espoir d'obtenir leurs voix; ceux qui n'ont d'espoir de prendre le pouvoir que "par la rue", par la force, au gré d'un "vent de violence" [Mme Royal] qu'il soufflent constamment."

mardi 26 février 2008

La Shoah au CM2 ?

Les enfants juifs étaient-ils assez vieux en 1945?
Xavier Darcos, le ministre de l'Education nationale, réunira mercredi plusieurs personnalités engagées dans la transmission de la mémoire de la Shoah, dont Simone Veil, après la proposition de Nicolas Sarkozy de confier à partir de la rentrée prochaine à chaque enfant de CM2 la mémoire d'un des 11.000 enfants français victime de la Shoah.

Quiconque a lu le Journal d'Anne Frank et souvent à un age tendre, n'a pu que s'approprier l'histoire de la merveilleuse adolescente allemande et juive (1929 - 1945), et a porté son souvenir à jamais gravé au fond de son cœur.
A l'arrivée au pouvoir d'Adolf Hitler en janvier 1933, la famille se réfugia à Amsterdam pour échapper aux persécutions nazies à l'encontre des juifs, mais fut arrêtée après l'invasion des Pays-Bas. Anne avait alors 13 ans. Après deux ans passés dans une cache, la famille fut trahie et déportée vers les camps d'extermination nazis. Sept mois après son arrestation, Anne mourut du typhus dans le camp de Bergen-Belsen. Son père Otto, l'unique survivant, revint à Amsterdam à la fin de la guerre et apprit que le journal d'Anne avait été sauvegardé.
Le journal intime d'Anne relate sa vision des événements. Décrit comme le travail d'un esprit mature et perspicace, il donne un point de vue sensible, personnel et un témoignage sur la vie quotidienne d'une famille juive persécutée.

Des psychologues et des éducateurs proches de la gauche ont jugé la charge trop lourde à porter pour un enfant de 10 ans. Puisqu'une proposition n'est pas une décision, mais une piste de réflexion, l'Elysée et Xavier Darcos ont donc suggéré que le travail de mémoire soit plutôt confié à une classe entière plutôt qu'à un enfant.
Le ministre de l'Education réunira donc à 11h30 "les institutions et les personnalités engagées dans la transmission de la mémoire de la Shoah" pour une séance de concertation.
Outre Simone Veil (à droite) , elle-même déportée,
Anne-Marie Revcolevschi, directrice générale de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, Serge Klarsfeld, président de l'Association des fils et filles de déportés juifs de France, Richard Prasquier, président du CRIF, ou encore Claude Lanzmann, le réalisateur de "Shoah", sont notamment attendus.
Mme Revcolevschi a noté mardi que "le fait de passer par l'histoire d'un enfant est intéressant pédagogiquement", mais suggère d'utiliser "le témoignage de survivants qui racontent ce qui leur est arrivé". "On va retenir l'idée du président de la République", a-t-elle toutefois souligné, tout en insistant sur l'importance de "ne rien imposer d'identique partout". "Ce n'est pas du tout la même chose quand on est dans une classe où il n'y a pas beaucoup de juifs", a-t-elle affirmé.
Hélène Waysbord-Loing, inspectrice générale de l'Education nationale et présidente de l'Association de la maison d'Izieu, a été chargée de concevoir, avec l'appui d'experts du ministère de l'Education nationale "et en consultant très largement", les documents pédagogiques qui permettront la mise en place à la rentrée prochaine de la proposition de M. Sarkozy.

Simone Veil, qui avait d'abord jugé "inimaginable, insoutenable" et surtout "injuste" l'initiative de Nicolas Sarkozy de confier à chaque élève de CM2 la mémoire d'un des 11.000 enfants français victime de la Shoah, a ensuite accepté d'apporter sa contribution à la mission mise en place par le ministre pour réfléchir aux modalités d'application de cette proposition controversée.

La Shoah et la Résistance appartiennent-ils au domaine réservé de la gauche?Seuls les communistes, les gaullistes et les juifs pourchassés par les nazis ont-ils combattu?

Les Catholiques sont-ils restés les mains jointes? Le Cardinal Gerlier, Primat des Gaules à Lyon ou Mgr Salièges, le cardinal archevêque de Toulouse devront-ils encore longtemps être tenus effacés des livres d'Histoire de la république laïque? A l’occasion du carême 1939, le cardinal Salièges dénonce “la nouvelle hérésie du nazisme, qui brise l’unité humaine et met dans un sang qu’elle croit privilégié une valeur surhumaine”.
On peut aussi prendre connaissance de la Lettre du cardinal Salièges (extrait) du 23 août 1942...

La chanson de Jean-Jacques Goldman peut-elle être entendue de nos petits? "Comme toi" ne doit pas tomber dans des oreilles trop 'djeunes'. JJ Goldman a écrit cette chanson après avoir vu dans un album de famille des photos de familles en noir et blanc à coté desquelles sa mère avait écrit déporté, déporté, déporté.VOIR et ECOUTER


Jean-Jacques Goldman - Comme toi envoyé par hakim93200

L'interdiction de fumer contournée?

La "défiance citoyenne" met le paquet
Humour Psy

Royal, la "colère saine", tous droits réservés

La sainte femme apprécie qu'on se fasse respecter
Désirdavenir Royal, la présidente du Poitou-Charentes, s'est faite déposer ce matin devant le Hall 1 "Pôle animaux" du Salon de l'Agriculture, dans une tenue de safari. Tailleur vert amande, bottes fauve. Elle est tendue… Pourtant, pas de militant trouble-fête: la droite respecte ses opposants. Le service d'ordre est d'ailleurs très vigilant. La presse a répondu à la convocation du PS. Elle ne peut contrôler son anxiété et morigène un photographe: "On se respecte, on ne se bouscule pas".
Pour Sa Cynique Majesté Royal, adversaire malheureuse de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle l'an dernier, "il faut garder sa sérénité, son sang-froid". C'est la "zenitude". "Ça n'a rien de grave quand un citoyen ne veut pas serrer la main d'un responsable politique, ça arrive", a-t-elle dit à la presse au Salon de l'Agriculture. "Tu me touches pas!" ne lui pose pas de problème. "Tu me salis!" lui paraît être le summum du respect. Pourtant la vertueuse est autrement plus susceptible lorsqu'il s'agit de la présidente du Poitou-Charentes plutôt que du Président de la République…
VOIR et ENTENDRE (Afrique, Septembre 2006) Au coin, le journaliste !

Royal méprise les journalistes envoyé par ToutouYoutou75

Petit rafraîchissement de mémoire
Au cours du débat du 03 mai 2007 pendant la campagne présidentielle et à propos de l'accueil des enfants handicapés en milieu scolaire, Désirdavenir Royal s'emporte contre le candidat Sarkozy: "Je suis très en colère…" Et s'énerve " Non je ne me calmerai pas (x2)…" Pour affirmer: "Il y a des colères qui sont parfaitement saines…" Puis promet: "Il y a des colères que j'aurai même quand je serai présidente de la République !"

Sa Cynique Majesté Royal "a perdu ses nerfs", un privilège qu'elle refuse de partager avec quiconque.
Elle l'assure: "J'ai beaucoup de sang-froid … J'ai préservé ma capacité de révolte intacte".
"J'ai aussi l'intention de me faire respecter" Et les autres?
"Je ne mets pas en cause votre moralité." A la bonne heure…
"Les mots ne blessent pas; ce sont les actions qui blessent" ! Dont acte...
VOIR et ENTENDRE

Handicap: Colère de Ségolène envoyé par INFOCOM-Net

lundi 25 février 2008

Flagrant délit de chasse à l'homme et de lynchage du Président

L'UMP revendique sa part d'humanité
Le "syndicat des aigris" rassemble l'opposition et la presse militante. A longueur de discours et de colonnes, tous en chœur, ils prônent le respect mais promeuvent la lâcheté. Incohérents jusqu'à l'absurde, les vertueux réclament le respect des institutions et de la fonction présidentielle, mais tolèrent qu'elles soient l'une et l'autre bafouées par des insultes gratuites contre le Chef de l'Etat et engagent les militants égarés à injurier et la personne et la fonction et les institutions. Les républicains d'opposition ont une curieuse conception de la démocratie. C'est cette haute idée de la France que la gauche illustre à sa façon dans les situations les plus diverses. Les battus ont des aigreurs qui leur brouillent le jugement.
Pensent-ils que les Français sont dupes de leur manège. Leurs cris d'orfraies insupportent le pays. Le spectacle qu'offrent quelques-uns suggère sa ligne rédactionnelle à la presse. Sous l'impulsion du Premier secrétaire et à son exemple, des agences, des commentateurs de la presse partisane et des 'politologues' distingués font le travail du PS. Le gros de la troupe des socialistes se tient en retrait pour ne pas démontrer leur connivence devant les caméras. Ils se donnent du grain à moudre et labourent le terrain de la campagne des municipales.

La scène d'insultes n'est pas improvisée (cf. les indices relevés par PaSiDupes). Attendez-vous à ce que la prochain provocation soit le fait d'une femme. Non pas que la parité aille se loger jusque là puisque les femmes ne sont pas à égalité en position d'éligibilité sur les listes de la gauche, mais plutôt parce qu'une femme peut se permettre davantage, tout en ralliant à sa cause l'ensemble des autres femmes et des hommes qui veulent se donner le genre paternaliste en matière de sexisme. Voyez comment les femmes sont poussées devant les caméras par DAL, RESF ou les Don Quichotte. Une mère chargée d'une brassée de marmots ferait encore mieux l'affaire !

L'UMP dénonce un lynchage du président Nicolas Sarkozy de la part d'une "coalition des perdants" et d'un "syndicat des aigris". L'incident provoqué samedi par un militant contre le chef de l'État au Salon de l'Agriculture est le résultat de cette "chasse à l'homme", a déclaré le porte-parole du parti majoritaire, Yves Jégo. "La réaction du président de la République est une réaction humaine", a-t-il observé. "Il a fait en sorte d'être compris de son interlocuteur." A défaut de se faire comprendre des irresponsables politiques, c'est sans doute présomptueux....
Le porte-parole a souligné la montée en pression des attaques les plus infondées, comme l'affaire du SMS, et les plus injustes, comme la montée des prix due au renchérissement du pétrole et des produits agricoles. "Voilà ce qui arrive quand on assiste à ce à quoi on a assisté depuis quelques semaines, une forme de lynchage de la personne du président de la République", a-t-il dénoncé.
La chute de popularité de Nicolas Sarkozy dans les sondages traduit le fait que "cette politique d'attaque massive a marqué des points dans l'opinion", a poursuivi Yves Jego. "On incite à toutes les dérives, on incite à toutes les outrances", a-t-il déploré. "C'est sans doute le signe effectivement que la campagne savamment orchestrée depuis quelques semaines a porté ses fruits et qu'un certain nombre de Français peuvent se croire tout permis."
L'impunité leur a-t-elle été promise par les syndicats de magistrats et de journalistes?
Le porte-parole de l'UMP a dû poursuivre son effort de pédagogie à l'adresse des "poussent au crime" d'une gauche incivile qui sème le "vent de la révolte" et encourage insultes et injures en ne les dénonçant pas: elles font partie de ce qu'elle appelle la "défiance citoyenne" qui exclut le respect. "On ne bouscule pas le chef de l'État en le tutoyant sans penser qu'il y aura une réaction". "Ce qui est grave, c'est qu'un Français éprouve le besoin de bousculer le chef de l'État et de le tutoyer." Un lecteur de Marianne? Un électeur de Désirdavenir Toutdesuite ou du gentil petit facteur à temps partiel et syndical choisi?
Yves Jego a rappelé qui est le Président que les Français se sont choisi, malgré le chantage à la peur développé par Marianne et Bayrou des semaines durant. "Nicolas Sarkozy est tel qu'il est. C'est un homme qui a du caractère, qui est un homme entier, qui ne se laisse pas faire". Ce n'est ni une momie ni un chrysanthème… Après avoir dénoncé la fin du règne précédent et ses lenteurs et prudences, l'opposition accable maintenant le dynamisme du nouveau pouvoir qui les bouscule et les essouffle.
Il y a, a insisté le porte-parole de l'UMP, "une volonté de lyncher le chef de l'État, de l'abattre, dans laquelle se sont engouffrées toutes les forces les plus rétrogrades de ce pays", qui ont trouvé là "un bon prétexte pour essayer de solder leur bile, voire leur haine, vis-à-vis de celui qui a gagné les élections" de l'an dernier. Cela ne fait pas de doute, vu l'acharnement et l'obsession qui doit agiter leurs nuits. On verrait très bien Montebourg, Mamère et Bové à la tête de ce syndicat de malfaisants sans foi ni loi.
"Nous sommes mobilisés, nos militants sont mobilisés, nos cadres sont mobilisés, nos élus sont mobilisés pour dire ça suffit (...) Il faut cesser cette chasse à l'homme qui n'a pas de sens et qui n'est fondée que sur une volonté perverse d'un petit nombre d'essayer de se venger de ce que le suffrage universel ne leur a pas apporté", a-t-il ajouté.
McCarthy s'est-il réincarné au PS?
Les électeurs déjugeront les sondeurs dans les urnes.

Le Premier Ministre, François Fillon, a jugé disproportionnées les réactions consécutives à l'altercation provoquée par un visiteur du Salon de l'Agriculture. "Franchement, ça nous arrive à tous d'avoir ce type de réaction quand on est insulté, comme c'était le cas", a souligné le Premier ministre en marge d'un déplacement à Creil, dans l'Oise. Ce parangon de vertus virtuelles, le dénommé Bayrou, n'est qu'un homme mais colle des baffes aux petits enfants qui lui lui font les poches...
"Ce n'est pas une question de sang-froid, vous même quand vous êtes agressé il vous arrive sûrement de faire de même, en tout cas moi ça m'est arrivé aussi et le président, c'est un homme", a rappelé le chef du gouvernement à la presse. Les jeunes ne se plaisent -ils pas à répéter que nous sommes tous des "êtres humains" ?
Pour François Fillon, le président de la République a agi "avec son tempérament et avec son caractère", et dans la "transparence". "Il n'y pas d'hypocrisie dans l'attitude du président de la République, et franchement je préfère ça", a souligné le Premier ministre, qui rappelle que
le chef de l'État "a du sang-froid et des nerfs", et est "tout à fait capable de gérer les crises. Il l'a d'ailleurs démontré dans la prise d'enfants en otages à Neuilly, 13 mai 1993.
VOIR et ENTENDRE
Face a la polémique, le Premier ministre a appelé à un retour de la raison.
"Je pense qu'il faut que la sagesse revienne, que chacun sache faire le tri entre ce qui est important et ce qui n'est pas important", a-t-il estimé.
Le Premier Ministre a ensuite souligné les égarements de la gauche.
"Ce qui est surprenant, c'est voir tout d'un coup l'importance que prend cet incident, alors que le président était au Salon de l'Agriculture, qu'il a annoncé une réforme de la Politique agricole commune d'une ampleur considérable, qui va changer en profondeur l'organisation même de notre agriculture. On a l'impression que ça n'a plus aucune importance et que seule compte une vidéo qui circule à travers les ordinateurs et l'internet", a dénoncé François Fillon.
"Ce qui est anormal, c'est que quelqu'un refuse de serrer la main du président de la République", a estimé François Fillon. Faut-il pourtant rappeler un antécédent socialiste en Israël. L'exemple vient de Sa Cynique Majesté Royal qui a insulté Françoise de Panafieu en territoire étranger, en refusant de lui serrer la main! Déjà Désirdavenir se croyait Présidente et déjà elle refusait de se salir: Mme de Panafieu sent-elle mauvais? Les 'mauvaises odeurs' indignaient la gauche, à une certaine époque...
VOIR et ENTENDRE

L'Orgueilleuse Se?gole?ne Royal envoyé par CONTEMPTEUR