POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

jeudi 28 septembre 2017

Code du travail : Raquel Garrido se réjouit du succès de la manif des Insoumis... qui n'a pas encore eu lieu

Un sens moral égalant celui de Mélenchon

Extrême gauche exemplaires dans un monde pourri ?

VIDÉO. Ordonnances : quand l'insoumise Garrido, devenue chroniqueuse télé, interpelle PhilippeAu lendemain de la manifestation contre la réforme du Code du travail à l'appel de Jean-Luc Mélenchon, la porte-parole de la France insoumise (LFI) s'est félicitée dans "Les Terriens du dimanche" du succès de cette mobilisation de rue.
Samedi 23 septembre, devant des dizaines de milliers de partisans réunis place de la République à Paris, Jean-Luc Mélenchon s'est montré menaçant envers le président Macron : "la bataille" contre les ordonnances réformant le Code du travail "n'est pas finie".

Un discours qu'il a vociféré à l'issue d'une manifestation qui a réuni 30.000 personnes, selon la police, mais 150.000 personnes, selon la France Insoumise.



Code du travail : Raquel Garrido se réjouit du succès de la manif des Insoumis... qui n'a pas encore eu lieu
Chroniqueuse de l'émission de Thierry Ardisson "Les Terriens du dimanche", Raquel Garrido s'est félicitée à plusieurs reprises du succès de la manif du meneur de la France Insoumise, dont elle fut la porte-parole pendant la campagne présidentielle perdue. 

Trois fois exactement, comme l'a souligné Libération, mardi 26 septembre.

Or, le site de la rubrique Desintox de Libération, comme celui d'Arrêt sur Images, a également souligné que l'émission de C8 avait été enregistrée jeudi 21 septembre... Soit deux jours avant la manifestation en question.

Toute honte bue, Maître Raquel Garrido a répliqué mais sur Twitter à la révélation : "Dimanche 24 septembre, une émission a diffusé une info véridique : la Marche du 23 septembre a été réussie. Libé et ASI [Arrêt sur Images] sont scandalisés !"

Puis, elle a souhaité "bonne nuit" aux "rageux", en détournant la maxime du journaliste et homme politique Émile Girardin : "Gouverner, c'est prévoir".

Dans un billet du début septembre dans son blog, Jean-Luc Mélenchon n'a pas craint de défendre Raquel Garrido, figure de la "France insoumise", et a loué sa personnalité... Le député élu dans les Bouches-du-Rhône - qui veut être la sardine qui bouchera le port de Marseille - mettait en regard une forme d'intransigeance à l'égard de Raquel Garrido, tandis que des trajectoires similaires d'hommes politiques battus et recyclés dans les media ont selon lui bénéficié d'une certaine indulgence.
"L'arrivée de Raquel Garrido sur C8 a polarisé la hargne de la caste, lance-t-il. Ceux-là n'avaient bien-sûr rien à dire quand Cohn-Bendit nous agonisait de postillons sur Europe 1 ou que Roselyne Bachelot officiait ici et là. Leurs critiques restent d’ailleurs très évasives en ce qui concerne les autres militants politiques dorénavant installés à l’antenne: Raffarin, Guaino, Dray et compagnie," débite le dépité de la présidentielle 2017.
Il faut rappeler que Mélenchon est lui-même un manipulateur de l'opinion.
Passons sur ses petits mensonges ordinaires concernant son mode de vie
et attardons-nous un instant sur le trucage photo de Mélenchon à la tête d'un cortège fantasmé, le 1er décembre 2013.
Les militants du 'Parti de gauche' (LFI d'alors) se prêtent à la mascarade:
Petite mise en scène médiatique de @JLMelenchon. A la télé et en réalité... http://twitpic.com/dn8ohr
Oh, la belle et grosse mobilisation de travailleurs en colère !...


VOIR et ENTENDRE la présentation de ce rassemblement sur TF1, complice de 'Monsieur Mélenchon' :

Quant à le vertueuse Garrido, avocate de son état et modèle de manipulatrice de l'information, CNews envisage-t-elle de virer sa chroniqueuse simulatrice ?


Education : les proches de Vallaud-Belkacem tentent une cabale anti-Blanquer

Des députés PS dénoncent "une posture anti-Vallaud-Belkacem" de son successeur LREM

Privé du pouvoir et en perte d'influence, un proche de l’ex-ministre battue à la législative, prend ses cliques et ses claques 

Michel Lussault, le désormais ex-président du Conseil supérieur des programmes (CSP), conduit la fronde. Nul n'est indispensable, pensez-vous, mais pas lui. 
Démissionnaire mardi, Lussault a aussitôt accusé le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer de "multiplier, sans discussion ni concertation, les annonces souvent unilatérales et idéologiques", comme sur le changement des apprentissages en CP et les rythmes scolaires. 
Il a aussi affirmé avoir senti les "réserves" du ministre à l’égard du CSP dès leur rencontre en août. "Nous avons créé le CSP pour de la transparence, de l’échange, des programmes les plus adaptés aux enfants et aux territoires, et gagner la bataille" contre les inégalités sociales, "personne ne contestant le travail fait et la co-construction", estime Mme Bareigts, élue députée de La Réunion où elle a été responsable du service juridique du Conseil régional et qui passait alors pour 'Macron-compatible'. "Faisons une évaluation, corrigeons si nécessaire", plutôt qu’avoir des "postures figées, peut-être idéologiques", a osé l’élue de La Réunion, ancienne secrétaire d’État à l’Égalité réelle. Elle s'était alors révélée dans un discours en évoquant le "peuple guyanais", alors que la Constitution dispose que "la France est une République indivisible".

Question idéologie, Bareigts a beaucoup à expliquer de ses positionnements successifs.
En 2016, elle avait soutenu Manuel Valls, le candidat de la droite du PS à la primaire citoyenne de 2017, faisant même partie de son organigramme de campagne. Mais, après la victoire de Benoît Hamon, elle avait accepté que le candidat de la gauche du PS la nommât coordinatrice des élus des outremers de sa campagne présidentielle...

Le député Guillaume Peltier réagit à l'offensive de Bareigts

Résultat de recherche d'images pour "bareigts vallaud-Belkacem"
Tandis que la porte-parole des députés Nouvelle Gauche (ici à la gauche de NVB), groupe parlementaire constitué pour étoffer le Parti socialiste (PS) à l'Assemblée, déplore qu' "on tourne la page Najat Vallaud-Belkacem et on cloue au pilori le président du Conseil supérieur des programmes", le vice-président du groupe LR a salué la "bonne nouvelle" du départ de Lussault "pour tous ceux qui veulent discuter sereinement et avec pragmatisme de l’avenir de notre école et de tous les élèves".
 
L’annonce de son départ "s’est accompagnée d’un tombereau d’inepties idéologiques et d’attaques sectaires à l’encontre de Jean-Michel Blanquer". L’élu du Loir-et-Cher se félicite en revanche des premières décisions du professionnel de l'éducation de terrain. "La liberté des rythmes scolaires, le rétablissement des classes bilangues et des options latin-grec, le dédoublement de certaines classes de CP en REP constituent des mesures allant dans le sens du rétablissement d’une méritocratie républicaine, à laquelle je suis particulièrement attaché", applaudit dans un communiqué le fondateur du mouvement "Les Populaires" au parti LR. 

La cabale menée par le cercle étroit des amis et profiteurs de l'ex-ministre de l'Education ne vise-t-elle pas plutôt à remettre en selle leur gagne-pain éliminée dès le premier tour de la législative 2017 dans le Rhône, preuve de sa popularité et de la confiance qu'elle inspire ?
Résultat de recherche d'images pour "belkacem abcd"Parmi les faits d'armes de la franco-marocaine, outre sa promotion de la 'théorie du genre', sa proposition d'un programme d'enseignement de l''ABCD de l'égalité ou l'autorisation de la participation des mères voilées lors des sorties scolaires, en avril 2017, sous son autorité, le ministère de l'Éducation nationale publia une circulaire encadrant le tirage au sort pour l'accès à l'université...

mercredi 27 septembre 2017

Nouveau recul de la confiance des ménages en septembre 2017, selon l'INSEE

La confiance des ménages dans la situation économique diminue pour le 3e mois consécutif

En septembre 2017, l'indicateur qui la synthétise perd 2 points

Résultat de recherche d'images pour "confiance des menages"La confiance des ménages a reculé de deux points en France en septembre, confirmant son retour au niveau du printemps après une éphémère embellie post-électorale, selon les données publiées mercredi par l'INSEE. Il demeure légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période (100), alors que les économistes interrogés l'attendaient stable, avec une moyenne de 103.

Graphique1 – Indicateur synthétique de confiance des ménages

  • Source : Insee
Situation personnelle

Situation financière passée et future : dégradation
Résultat de recherche d'images pour "confiance des menages"
En septembre, les ménages sont un peu moins optimistes sur leur situation financière future : le solde correspondant perd 2 points et s'éloigne de sa moyenne de longue période. L'opinion des ménages sur leur situation financière passée se dégrade davantage : le solde perd 4 points après une stabilité en août et repasse juste au-dessous de sa moyenne de longue période.

Cependant, la proportion de ménages estimant qu'il est opportun de faire des achats importants est quasi stable en septembre. Le solde correspondant se maintient donc bien au-dessus de sa moyenne de long terme.

Capacité d'épargne actuelle et future : en baisse
En septembre, le solde d'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne future se replie légèrement et celui sur leur capacité d'épargne actuelle baisse aussi (−2 points pour chaque solde). Tous deux se maintiennent néanmoins au-dessus de leur moyenne de long terme.

La part de ménages estimant qu'il est opportun d'épargner diminue en septembre (−3 points). Le solde est nettement inférieur à sa moyenne de longue période.

Graphique2 – Soldes d'opinion sur la situation financière personnelle et le niveau de vie en France

  • Source : Insee
Contexte économique en France

Niveau de vie futur en France : le solde revient à son niveau d'avril 2017
Résultat de recherche d'images pour "confiance des menages"En septembre, l'opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France se détériore de nouveau : en perdant 3 points, le solde correspondant retrouve son niveau d'avril 2017 et se rapproche de sa moyenne de long terme. Le solde d'opinion des ménages sur le niveau de vie passé en France est presque inchangé (−1 point en septembre, comme en août) et reste légèrement au-dessus de sa moyenne de long terme.

Chômage : craintes en nette recrudescence
Les craintes des ménages en matière d'évolution du chômage rebondissent : le solde correspondant augmente de 12 points et retrouve son niveau d'avril 2017. Il reste cependant bien inférieur à sa moyenne de longue période.

Inflation anticipée en hausse
En septembre, les ménages sont plus nombreux qu'en août à estimer que les prix augmenteront au cours des douze prochains mois : le solde correspondant s'élève de 3 points et s'éloigne de sa moyenne de longue période.

Les ménages sont en revanche aussi nombreux qu'en août à estimer que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois. Le solde correspondant demeure donc très en deçà de sa moyenne de long terme.

Graphique3 – Opinion des ménages sur le chômage

  • Source : Insee

Graphique4 – Opinion des ménages sur les prix

  • Source : Insee

Tableau – OPINION DES MÉNAGES : l'indicateur synthétique et les soldes d'opinion

soldes de réponses CVS, en points
OPINION DES MÉNAGES : l'indicateur synthétique et les soldes d'opinion
Moy. (1)Juin 17Juillet 17Août 17Sept. 17
Indicateur synthétique (2)100108104103101
Situation financière personnelle - évolution passée–21–14–18–18–22
Situation financière personnelle - perspectives d'évolution–5–3–10–9–11
Capacité d'épargne actuelle814121210
Capacité d'épargne future–91–3–1–3
Opportunité d'épargner187974
Opportunité de faire des achats importants–14–1–1–3–2
Niveau de vie en France - évolution passée–45–39–39–40–41
Niveau de vie en France - perspectives d'évolution–250–10–19–22
Chômage - perspectives d'évolution3569315
Prix - évolution passée–16–54–54–55–55
Prix - perspectives d'évolution–34–41–32–33–30
  • (1) Moyenne de janvier 1987 à décembre 2016
  • (2) Cet indicateur est normalisé de manière à avoir une moyenne de 100 et un écart-type de 10 sur la période d'estimation (1987-2016).
  • Source : Insee, enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages