POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

lundi 31 décembre 2012

Hollande à Alger et prise d'otage au Nigéria: la coïncidence est malheureuse

La prise d'otage est-elle un défi islamiste lancé à Hollande en Algérie ?

Alors que Hollande était en voyage officiel en Afrique, un ingénieur français était enlevé au Nigeria.

VOIR et ENTENDRE la remise par Bouteflika de deux chevaux à Hollande:


L'enlèvement de l'ingénieur français dans le nord du Nigeria mercredi 18 décembre a été
revendiqué ce dimanche par le groupe islamiste Ansaru

Pour expliquer cet enlèvement, le groupe pointe "le rôle majeur de la France" dans l'intervention planifiée au Mali.

Interrogé sur le sujet, François Hollande a promis vendredi : "Nous utiliserons tous les moyens pour retrouver notre ressortissant".
La France va apporter "un soutien technique à la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest dans la constitution d'une force capable d'aider le Mali a retrouver l'intégralité de son territoire", a expliqué le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Dans un entretien au journal La Croix lundi, le ministre précise que cette intervention militaire "pourra avoir lieu au premier semestre de l'année prochaine".
  © IDÉ

Le président Hollande s'est pourtant livré à un exercice "classique de dénonciation de la colonisation"
VOIR et ENTENDRE: 


Une trentaine d'hommes ont attaqué la résidence où logeaient les ingénieurs de la société Vergnet. 

Les islamistes ont tué un agent de sécurité et un voisin dans l'attaque.


La famille de Francis Collomp, 63 ans, implore ses ravisseurs de le remettre en liberté.


Enlevé le 19 décembre dans le nord du Nigéria,
c
e Français est "malade et a besoin d'un traitement régulier", affirment ses proches qui rêvent d'une réaction d'humanité chez les ravisseurs.

Gilda Marbois s'adresse aux ravisseurs de Francis Collomp enlevé au Nigéria


Le message video  enregistré face à la caméra par le site d'information réunionnais IMAZPRESS Réunion dure environ une minute. La belle-sœur de Francis Collomp, s'adresse directement aux ravisseurs : "Libérez mon beau-frère car ma soeur est dans la peine, dans la détresse. Et nous aussi, sa famille, nous souffrons avec elle. Ayez pitié de nous, nous qui sommes loin du Nigéria. Nous n'avons rien à voir avec vos problèmes", supplie Gilda Marbois.


Elle rappelle également que son beau-frère, âgé de 63 ans, est
un "gros malade cardiaque qui a besoin d'un traitement régulier [...] Il ne voulait que vous faire du bien, il voulait vous aider", explique-t-elle encore.


Francis Collomp travaillait pour l'entreprise Vergnet, spécialisée dans les éoliennes et les énergies renouvelables, lorsqu'il a été dans le nord du Nigéria, alors que Hollande rencontrait le président algérien (FLN) en lutte contre les rebelles islamistes du nord du Mali

Or, le groupe islamiste Ansaru serait lié au groupe Boko Haram
Cette organisation terroriste fondée par Mohamed Yusuf en 2002, a pour objectif de faire appliquer strictement la charia dans tout le pays.
Et justifiés par "la position du gouvernement français et des Français contre l'islam et les musulmans", poursuit le groupe. Les ravisseurs évoquant notamment l'intervention militaire envisagée dans le nord du Mali, et la loi contre le port du voile intégral dans les lieux publics.

Francis Collomp est marié à une réunionnaise et il vit à la Réunion. En signe de solidarité, la ville du Port a déployé sur la façade de la mairie une grande photo de lui. La famille se dit "révoltée" par l'absence de contact avec le Quai d'Orsay depuis l'enlèvement. La Chancellerie affirme cependant être totalement mobilisée par obtenir la libération de Francis Collomp et de tous les otages français.

Neuf ressortissants français sont actuellement retenus en otage dans le monde. 
ENTENDRE l'appel lancé par la famille du Français enlevé au Sahel (Reportage de Mathilde Lemaire): 



Francis Collomp est marié à une réunionnaise et il vit à la Réunion. 
En signe de solidarité, la ville du Port a déployé sur la façade de la mairie une grande photo de lui. Alors que la Chancellerie affirme être totalement mobilisée par obtenir la libération de Francis Collomp et de tous les otages français, la famille se dit "révoltée" par l'absence de contact avec le Quai d'Orsay depuis l'enlèvement

ENTENDRE Gilda Marbois, sa belle-soeur, exprimer librement son amertume à l'égard du gouvernement: 

La République fédérale du Nigéria, dont le président est membre du Parti démocratique populaire (IDC) - organisation politique internationale regroupant des partis d'orientation centriste et démocrate-chrétienne -  est par conséquent soumise à de sévères tentatives de déstabilisation par les musulmans intégristes.

Liens PaSiDupes:

1 - Messe de minuit sanglante au Nigéria - Six chrétiens tués par des islamistes dans une église

2 -  Nigéria: pour Noël, des islamistes tuent des Chrétiens - Des islamistes "modérés" revendiquent quatre attentats.

PCF: Hollande, président, ne tient pas les engagements de François en campagne

Les communistes critiquent l'exécutif socialo-écolo 

Pas content, Libération ? 

Le Parti communiste a publié une vidéo de presque quatre minutes "moquant" les promesses non tenues du candidat Hollande devenu président.
Les media nous avaient habitués à plus de tolérance avec les zappings et autres montages douteux à prendre avec humour, "au second degré" ! 

Le clip, intitulé "2013, rallumons les étoiles", met en scène François Hollande formulant différentes promesses lors de la campagne présidentielle, "aussitôt "coupé par des rires enregistrés typiques des sitcoms, avant que n'apparaisse le chiffre ou l'affirmation le contredisant dans les faits. 
A chaque engagement non tenu, le slogan "le changement, c'est maintenant" apparaît grignoté, pour finalement totalement disparaître à la fin de la vidéo.

L'humour grinçant échauffe a presse dévote

François Hollande est ainsi montré du doigt par le Parti communiste sur sa politique dans les domaines de la culture, l'Europe, la santé, le vote des étrangers, la hausse de la TVA, le vote à la proportionnelle ou encore la finance. 

Libération, incrédule, semble découvrir son hypo-président ?
La dernière séquence du clip aborde le thème de l'industrie.
Le président y apparaît peu à peu submergé par le nom des groupes industriels ayant annoncé des plans de licenciements et les rires laissent place à cette phrase : "1.500 emplois détruits chaque jour, ça nous fait pas rire".

Promis pas Désirdavenir Royal, le vent de révolte" se lève
Après ce passage sur l'industrie qui égrène les entreprises en difficulté (PSA, Petroplus, ArcelorMittal, Fralib, Thalès...), tandis qu'on entend le "capitaine de pédalo" déclarer que "la réindustrialisation de la France sera [sa] priorité", le PCF conclut sa liste noire sur un sobre "A toutes et tous, une bonne année de luttes".

Mais, pour visionner la vidéo, il ne faut pas compter sur Libération...

VOIR et ENTENDRE le crime de lèse-majesté audiovisuel:

Timorée, TF1 est incomplète et ne donne qu'un faible aperçu de la satire communiste: craint-elle d'être nationalisée ?

Jean-Philippe- Harlem Désir se dresse sur ses ergots

Le premier secrétaire désigné du PS a dénoncé aujourd'hui la vidéo du PCF, y voyant un "clip de mauvaise foi, mensonger et caricatural qui vise de façon inacceptable le président de la République et le gouvernement", et appelant les communistes à ne pas "se tromper d'adversaire".
Mais ce n'est pas tout : il réclame la parité !
"Ce clip est un honte pour ses auteurs", fustige encore le coopté de l'Elysée, observant que "François Hollande et la gauche qui gouvernent sont la cible exclusive de ce clip qui épargne totalement la droite et l'extrême droite"

Désir n'accepte pas d'ouvrir les yeux
"Ce clip ne met pas seulement en cause le président de la République, il ignore délibérément l'action menée depuis 8 mois au service des Français", souligne la chose de Hollande, citant une longue liste de mesures sociales prises par le gouvernement, dont beaucoup ont été "votées par le PCF au Parlement", mais non mises en oeuvre.

"Ce clip passe aussi sous silence l'incohérence du Parti communiste qui a, pour la première fois avec la droite au Parlement, voté contre des réformes qui améliorent, selon lui, la vie quotidienne des Français comme le budget de la Sécurité sociale", dont les bénéficiaires attendent les effets positifs alors que tous les tarifs augmentent. 

Désir implore le PCF de s'en prendre aux partis au pouvoir
Il demande à la gauche, "radicale" pendant la campagne, de " cesser de se tromper d'adversaire et à se garder d'une dérive contraire à sa tradition de responsabilité ".
"Ces caricatures sont insultantes et dangereuses pour l'unité de la gauche. La France n'a rien à gagner à la division de la gauche. Au lieu de faire la guerre à la gauche, le Parti communiste devrait aider le gouvernement à faire la guerre au chômage et à la crise", insiste-t-il.

PaSiDupes fera de l'information quand les media "indépendants" seront absents
VOIR et ENTENDRE la vidéo que les media "libres" diffusent "avec modération" :


Devoir de mémoire
On voit ainsi un extrait vidéo d'un discours du candidat socialiste où Hollande promet que "le budget de la culture sera entièrement sanctuarisé". "Sanctuarisé ? Moins 4,3 % pour la culture", observe le PCF. 

Idem avec
le traité budgétaire européen que le chef de l'Etat avait promis de renégocier."Renégocier ? Sarkozy/Hollande, même traité", répond le PCF. 
L'opération se répète avec le droit de vote des étrangers - "promis depuis 30 ans, reporté depuis 30 ans" -, 
La TVA ? Voulue par Nicolas Sarkozy et jugée "injuste" par Hollande - "Injuste ? 3% de TVA en plus".
Quant  à la lutte contre la finance
"Adversaire ? 20 milliards de cadeaux au patronat, le Medef rassuré".

Au fur et à mesure, le slogan de campagne, "Le changement, c'est maintenant", est grignoté jusqu'à disparaître complètement.

Quels mensonges Hollande va-t-il encore trouver à servir à ses électeurs communistes du second tour, lors de son allocution télévisuelle au soir du 31 décembre ? 
"Les quatre millions d'électeurs du Front de gauche dont les votes ont fait la décision" (Mélenchon) se sentiraient-ils trompés, humiliés par le président tout-puissant ?

Réactions aigres-douces, sur Twitter 
(Sélection du huffingtonpost)

Popularité: Omar Sy détrône Noah

Le JDD voit-il la France tout en noir ?

Omar Sy est la nouvelle personnalité préférée des Français



Le Noir Omar Sy, 
avec le Blanc François Cluzet, 
trop pâle pour être visible du JDD

Aucun Blanc ne fait plus le poids ?

C'est le résultat d'une étude bi-annuelle du JDD, qui se veut très sérieuse publiée ce dimanche.

L'acteur du film "Intouchables" détrône Yannick Noah, médaille de bronze. 
L'ancien tennisman vainqueur de Roland-Garros en 1983 et devenu chanteur, était en tête de ce classement depuis 2007. 

Pour Omar Sy, cette première place consacre une année 2012 faste. "Intouchables" est devenu le film français le plus vu dans le monde. Auparavant, avec plus de 19 millions de spectateurs, le film avait atteint la troisième marche des films les plus vus en France derrière "Titanic" et "Bienvenue chez les Ch'tis".

Sur le podium de cette enquête du JDD, Omar Sy devance l'humoriste Gad Elmaleh et Yannick Noah, qui rétrograde donc à la 3e place. 
Simone Veil (7e) est la première femme préférée du  classement, laissant loin derrère les Trierweiler et Pulvar. 

Le top 10 du JDD fait la part belle à la diversité

On y retrouve également 
Jamel Debbouze (4e), Jean Dujardin (5e), Laurent Gerra (6e), Zinedine Zidane (8e), Florence Foresti (9e) et Dany Boon (10e). Les humoristes sont donc présents en nombre dans ce Top 10 en cette période de crise.

Le président de la République, François Hollande, apparaît dans ce classement, mais à la 45e place, soit trente rangs de moins que juste après son élection au mois de mai. 


Le Top 50 du JDD

1. Omar Sy

2. Gad Elmaleh
3. Yannick Noah (ci-contre à gauche)
4. Jamel Debbouze 
(ci-contre 
à droite)

5. Jean Dujardin, bachelier et oscar du Meilleur acteur, mais Blanc né à Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine...

Les suivants sont souvent juste un peu trop blancs...
11. Francis Cabrel
12. Renaud (aussi sur la photo 2, à la gauche de Marie-Ségolène Royal)
13. Marion Cotillard
14. Sophie Marceau
15. Jean Reno
16. Charles Aznavour
17. Richard Bohringer
18. Florent Pagny
19. Gérard Jugnot
Même pas classée !
20. Mimie Mathy
21. Johnny Hallyday
22. Michel Sardou
23. Patrick Poivre d'Arvor
24. Nolwenn Leroy
25. Alain Delon
26. Nicolas Hulot
27. Jean-Paul Belmondo
28. Jean-Pierre Pernault
29. Charlotte Gainsbourg
30. Elie Semoun
31. Anne Roumanoff
32. Franck Dubosc
33. Corneille (égaré parmi les colonisateurs ?)
34. Michel Drucker
35. Patrick Sébastien
36. Nicolas Canteloup aurait-il été mieux classé s'il apparaissait sur M6 plutôt que TF1 ?
37. Josiane Balasko
38. Daniel Auteuil
39. Muriel Robin
40. Laurent Ruquier
41. Claire Chazal
42. Fabrice Luchini
43. Sébastien Loeb
44. Didier Deschamps
45. François Hollande (ci-contre)
46. Vanessa Paradis
47. Laurent Delahousse
48. Alain Souchon, bien que franco-suisse..., et
sans Laurent Voulzy, autre absence aberrante du classement 
49. Vincent Lindon
50. Thierry Lhermitte

Sans commentaire "politiquement correct"...
Dommage pour les humoristes Nicolas Bedos et Jean-Marc Ayrault !

Valls, ministre sensible et comptable en voitures brûlées

Spectacle de rues: flambée de voitures du 31 décembre

Il n'y a pas de raisons que ça change !

2010 et 2011
La facilité d'annoncer le pire pour que les Français se satisfassent du mauvais, ça devient une manie gouvernementale

"On vous avait prévenus", une annonce qui se traduit par "c'est bien fait !"

Certains pensent pourtant que plutôt que d'annoncer les mauvais chiffres du chômage mois après mois, Michel Sapin ferait mieux de le combattre. A la transparence, les salariés licenciés qui ont connaissance de ces chiffres du malheur avant le ministre préféreraient que Sapin retroussât les manches !

Le perspicace Valls doit penser que cette méthode d'endormissement des masses est la bonne.
Ne voilà-t-il pas en effet qu'il pleure par avance sur les 40 000 voitures brûlées chaque année

C'est la faute à pas de chance
Mais cette convictionrépandue par les media, que c'est choquant, suffira-t-elle pour que les salariés se préparent dans la bonne humeur à partir au travail à pied en pensant, sourire aux lèvres, à leur crédit et aux grognements de l'assureur. 

Valls annonce qu'il annoncera

Quoi ? 
Le nombre de voitures brûlées pour le plaisir, au prétexte de l'entrée tout feu tout flamme dans une nouvelle année qui ne s'annonce pourtant pas flamboyante... 
Ainsi le ministre de l'Intérieur affiche-t-il son fatalisme et son impuissance, alors qu'il est supposé protéger les Français. Et cet élu de la "gauche sociale" d'arroser de ses larmes de crocodile les véhicules mis hors d'usage des plus défavorisés parce qu'ils n'ont pas les moyens de se payer un garage. L'ingénieuse Cécile Duflot va-t-elle réquisitionner les garages vides ? 

A défaut d'être volontariste et efficace, Valls se veut compréhensif et larmoyant.
 
Mais en se déclarant "choqué"par ces chiffres lundi sur RTL, ce bon apôtre n'est pas très catholique, puisqu'il glisse que c'est comme ça "chaque année en France", avouant piteusement qu'il n'a plus la baguette magique qu'il avait dans l'opposition, qu'il n'y a donc rien à faire et que les Français doivent s'y résigner: le ministre de l'Intérieur ne peut rien pour eux. 

Valls a confirmé qu'il publiera  les chiffres des véhicules calcinés lors de la Saint-Sylvestre et, puisqu'il est hyper-réactif, cela sera fait dans les meilleurs délais, "dès qu'ils seront consolidés".

Le changement n'est pas pour maintenant
"Ce qui me choque, a dit Manuel Valls, c'est que plus de 40 000 véhicules soient brûlés tous les ans en France, dont un millier pour le 31 décembre." Sont-ce, Monsieur le Ministre, les chiffres de la police ? Si tel était le cas, vous risqueriez de dépasser les prévisions ! Nous osons donc espérer que vous avez prévu de pavoiser grâce aux chiffres gonflés des municipalités dans l'opposition en décembre 2011 et qui réclamaient  des dédommagements à la collectivité... 

Le ministre de l'Intérieur n'entend "pas banaliser des actes qui sont une forme de violence insupportable contre les biens"
La révélation des chiffres de véhicules incendiés durant la nuit de la Saint-Sylvestre avait été abandonnée en 2010 par les prédécesseurs de droite de Manuel Valls, afin d'"éviter toute surenchère ou compétition entre villes". Brice Hortefeux, alors ministre de l'Intérieur, avait livré seulement une tendance sur le nombre de voitures brûlées à la Saint-Sylvestre 2010.

1 147 véhicules avaient été incendiés au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre en 2009, selon un bilan officiel.
Manuel Valls a par ailleurs annoncé que 65 000 agents des services publics (policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, secouristes, tout compris) seraient au total mobilisés en France pour le passage à l'année 2013. 
Maniant l'hyperbole, le ministre de l'Intérieur a enfin lancé un "message de très grande prudence" pour les automobilistes pour la nuit de la Saint-Sylvestre en leur demandant de respecter strictement la réglementation en matière d'alcoolémie au volant.

Le compte n'y est pas, Monsieur le Comptable !

Le 31 décembre 2011 et malgré les réductions d'effectifs dans la police et la gendarmerie, Claude Guéant, le ministère de l'Intérieur, avait déployé plus de 50.000 hommes sur le terrain pour assurer la sécurité du réveillon. Le Figaro rapportait que "Ce samedi matin, Claude Guéant, ministre de l'Intérieur a annoncé sur RTL qu'au total il y aurait '60.000 policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers et sécrouriste' mobilisés." (lien)

Affaire Cahuzac: un journaliste demande une enquête

Edwy Plenel rappelle à l'ordre le procureur 

Le directeur de Mediapart dicte la marche à suivre au Parquet


On peut toujours penser que le Parquet est indépendant de l'exécutif, mais l'est-il de la presse ?

Le patron du site d'information a annoncé avoir demandé par lettre le 27 décembre au procureur de Paris l'ouverture d'une enquête sur l'affaire Jérôme Cahuzac,
le ministre délégué au Budget accusé par le site d'information d'avoir détenu un compte secret en Suisse.

"Tout en étant vivement démenties par Jérôme Cahuzac, nos informations ne font à ce stade l'objet d'aucune enquête judiciaire" visant à "satisfaire la vérité", écrit Edwy Plenel à François Molins, dans sa lettre publiée par Mediapart.

En effet, souligne-t-il, l'enquête préliminaire diligentée après la plainte en diffamation déposée par le ministre contre Mediapart n'est "que de pure forme, ne visant pas le fond de nos informations".

D'où la question "sur laquelle nous aimerions connaître votre réponse", écrit le directeur de Mediapart au procureur: "Pourquoi ne pas confier à un juge indépendant les investigations qu'appellent les informations qui, aujourd'hui, font l'objet du débat public sur ce qui est devenu 'l'affaire Cahuzac' ?"

Le courrier de Mediapart a bien été recu par le Parquet, il est à l'étude, a-t-on simplement indiqué dimanche de source judiciaire.

J. Cahuzac a toujours affirmé qu'il n'"a pas et n'a jamais eu de compte en Suisse ou ailleurs à l'étranger".

Mediapart a affirmé le 4 décembre que Jérôme Cahuzac a détenu un compte bancaire caché chez UBS en Suisse, qu'il aurait clôturé en 2010 (époque à laquelle il n'était pas ministre) et dont les avoirs ont été transférés, via des montages complexes, à Singapour.

Le site d'information a rendu public un enregistrement, datant selon lui de fin 2000, dans lequel un homme qu'il affirme être Jérôme Cahuzac avoue détenir un compte dans une banque suisse.

Edwy Plenel rappelle notamment dans sa lettre que "le premier témoin et détenteur de cet enregistrement s'est fait connaître" depuis.
"Il s'agit de Michel Gonelle, ancien rival de M. Cahuzac à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), qui atteste de l'authenticité de cet enregistrement et se déclare prêt à en témoigner devant la justice", précise-t-il.

Edwy Plenel suggère à François Molins de "permettre au juge d'instruction déjà en charge des procédures en cours visant la banque UBS pour des faits d'évasion et de fraude fiscales" d'enquêter sur ces faits.

Me Jean-Pierre Mignard, avocat de Mediapart (ci-contre, premier à droite) et proche à la fois de Marie-Ségolène Royal et du président de la République, ajoute de son côté sur le site d'information qu'"il faudrait que les parquets de Paris ou d'Agen, les deux territorialement compétents, ouvrent une enquête préliminaire".


Jérôme Cahuzac accumule les bavures


Le journaliste tire sur une ambulance. 
Le ministre du Budget n'avait pas besoin de cette nouvelle traque du trotskiste Edwy Plenel. 
Jérôme Cahuzac s'est en effet aussi rendu rendu coupable d'une faute lourde avec son projet de budget 2013 qui non seulement taxe lourdement les très riches, mais tente de faire passer un texte défaillant censuré par le Conseil constitutionnel
La fin d'année du président Hollande s'en trouve d'autant plus plombée, alors qu'il tente de faire croire que la crise est derrière nous et que les Français ont des raisons d'espérer en 2013...

dimanche 30 décembre 2012

Neuf mois de socialisme: désenchantement social et entourloupette de Saint-Nazaire

Peut-on attendre mieux du gouvernement en 2013 ?

Il y a ces media qui flagornent bassement et ceux qui dénoncent positivement






Le ressenti à gauche est inverse... 



Le Monde publie une carte de la blogosphère politique (ci-dessus), une liste noire des blogs politiquement incorrects. 
Dans la droite républicaine, ils sont 298, mais la droitosphère "pullule" (sic) de "multiples" blogs individuels ou collectifs: à gauche, la diversité politique n'est pas aussi bien vécue que la diversité ethnique ! Tout soumis qu'il soit, Le Monde attend davantage de débat chez les centristes, les écologistes ou à gauche (154+769+42). 

La gauchosphère doute plus que lorsqu'elle était dans l'opposition. Elle était à l'époque unie contre l'ancien président. Elle se découvre une opposition de gauche à François Hollande, mais se fige sur des convictions. Elle est composée de gauchistes sincères, soutiens du Front de Gauche ou d'ailleurs pour lesquels François Hollande n'était qu'un candidat par défaut. Fallait-il en attendre l' indulgence politique que les socialistes lui accordent. 

Père Noël existe, mais avez-vous rencontré l'enchanteur Hollande ?

Edouard Martin, le leader syndical de Florange, déchante. Il a écrit à François Hollande, un courrier publié par Libération le 27 décembre. Il souhaite que le président reconsidère la nationalisation temporaire. Il précise combien le site lui paraît rentable, et dénonce l'argumentaire déployé par le gouvernement pour justifier son accord avec Mittal: 
"Dire que Florange est une usine trop petite pour être rentable est faux. La plupart des usines continentales sont d’une taille voisine"; 

"
Dire qu’on fera Ulcos, c’est faux. On nous dira dans deux ans ce qu’on nous dit aujourd’hui : que les chercheurs n’ont pas trouvé"; 

"On fera 180 millions d’investissements ? C’est faux. (…) Ce montant contient les dépenses opérationnelles et de maintenance. Ce qui reste pour les investissements stratégiques est insuffisant". 
La vraie bonne nouvelle aurait pu être ce cadeau que les media nous vantent avec Moscovici: ils qualifient de "commande historique" le cadeau d'un milliard d'euros par l'américain Royal Caribbean International qui a commandé un paquebot géant aux chantiers navals de Saint-Nazaire. Le patron du site félicite le gouvernement, et surtout le ministre Moscovici qui a tout fait pour accélérer les procédures d'autorisation. 
Mais le concurrent finlandais dénonce l'interventionnisme du gouvernement, en dépit des règles européennes. Malaise donc, puisque Hollande avait fait de l'usine ArcelotMittal à Florange un symbole, à force de déplacements filmés et de fausses annonces. Alors le paquebot pour les rupins est-il cette victoire dont se targue la "gauche sociale" si le gouvernement socialo-écolo est coupable des fautes dont on l'accuse ? 
D'autant que, dans le même temps, Hollande s'est rendu en Algérie pour concrétiser un joli transfert de technologie de Renault. Pourvu qu'en conséquence le constructeur français n'annonce pas bientôt du chômage partiel sur ses sites hexagonaux. Pourvu que les Français ne soient pas amené à commander leur Clio à Alger...  


Cette fois-ci, le contrat est vraiment signé, mais l'affaire ne sera réelle que si l'option 2 pour un second marché vient rentabiliser le premier. Au-delà de l'exultation de la presse aux ordres, la contestation de la Finlande impose à Hollande ce profil bas que les media jugent vertueux.

"Ce contrat supérieur à 1 milliard d'euros représente plus de 10 millions d'heures de travail, réparties sur trois ans, pour les chantiers de l'Atlantique et [leurs] sous-traitants. Le paquebot sera livré mi-2016. Le contrat dispose également d'une option pour un second navire, à livrer au printemps 2018."
Lien Reuters titré : STX Finlande veut vérifier la légalité du contrat STX France "

Mise à jour le 30/12/12 à 17:30

STX Finlande veut vérifier la légalité du contrat STX France

Par AGENCE | 28/12 | 16:26Une


Le ministre finlandais de l'Economie a émis des doutes sur la manière dont les autorités françaises ont pu favoriser l'accord grâce à d'éventuelles aides d'Etat.

Le gouvernement finlandais, dont les chantiers navals étaient en concurrence avec ceux de Saint-Nazaire pour la construction d'un paquebot géant, a annoncé vendredi qu'il allait demander à la Commission européenne de vérifier si les règles de concurrence ont été respectées après que STX France eut remporté le contrat.
L'armateur Royal Caribbean Cruise Line a signé jeudi ce contrat de plus de 1 milliard d'euros qui permet à STX France, détenu majoritairement par une filiale du constructeur naval sud-coréen STX Shipbuilding, d'envisager avec optimiste l'avenir de son site nantais. La compagnie américaine a en effet commandé un paquebot géant de type «oasis» aux chantiers navals STX France, livrable mi-2016, ainsi qu'une option pour un second navire livrable mi-2018.

Aides d'Etat


Le ministre finlandais de l'Economie, Jan Vapaavuori, a émis des doutes vendredi sur la manière dont les autorités françaises, qui détiennent 33% de STX France, ont pu favoriser l'accord grâce à d'éventuelles aides d'Etat. « Il est clair que nous allons prendre langue à la fois avec la Commission européenne et avec l'Etat français pour nous assurer qu'ils n'ont pas utilisé des aides d'Etat interdites », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Jan Vapaavuori affirme que le constructeur sud-coréen a demandé à la Finlande un prêt de 50 millions d'euros pour octroyer le contrat d'un milliard d'euros aux chantiers navals de Turku mais qu'Helsinki n'a pas pu aller au-delà de 28 millions d'euros sans violer les règles de concurrence de l'UE.

Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a assuré vendredi que son gouvernement avait multiplié les contacts avec STX pour remporter le contrat, lui-même ayant reçu le président de l'entreprise sud-coréenne il y a huit jours environ.

Petit problème subalterne auto-censuré par les pourvoyeurs d'opium du peuple
En attendant que Pierre Moscovici et Nicole Bricq progressent en fair-play européen, la Finlande, membre de l'Union européenne depuis 1995, pourrait cette fois bénéficier de cette équité tellement vantée ici et là.





La communication cache-misère de Hollande


Le Père Noël a toujours quelque chose à cacher


Le président peut toujours se lever de bonne heure



Dès potron-minet, Hollande est allé se montrer à Rungis, le 27 décembre
Découpe de tête de veau et petit-déj matinal sur la bête immonde, aux frais de la princesse, escorté de ses "escort boys" délégués, Guillaume Garot, ministre délégué, chargé de l'agro-alimentaire, et Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation.  

Qu'est-ce que ça cache ? 

Lui qui devait incarner le changement, il s'en est allé marcher dans les pas de son prédécesseur... On peine à trouver de la cohérence dans la démarche. Avait-il donc quelque chose à démontrer de toute urgence, à l'heure du laitier ? Si Nicolas Sarkozy l'avait fait avant lui et qu'il le refait, c'est sans doute qu'il cherche à paraître aussi actif; en mieux, puisqu'il est resté quatre heures!  


Ce matin-là, Hollande voulait donc apparaître au nombre de ceux qui se lèvent tôt ! Et plus que de l'intérêt sincère pour le dur labeur des Français, ce n'était  qu'une opération de communication, comme Sarkozy, lui, savait le faire. La classe médiatique avait tant attendu qu'il s'attelle au  changement qu'elle avait dénoncé son impréparation, sa mollesse. Alors, sept mois plus tard, la "gauche molle" finit par donner le change. 
Le changement, c'est aussi que l'épouse du prédécesseur était sur pieds, pimpante, alors que la concubine n'avait pas trouvé le temps de se passer du fond de teint en couches.

Le changement devait être une surprise
En frappant si fort les imaginations, Hollande comptait d'un coup se fabriquer une image de dynamisme. L'effet de surprise y serait essentiel. Mais la presse dévote joua  cette surprise avec tant de zèle qu'elle ne trouva pas incohérent de se trouver sur place de si bon matin pour accueillir son courageux président qui, la veille, leur avait mis le réveil aussi tôt. 
Non seulement les braves grognards étaient donc à pied d'oeuvre avant l'arrivée-surprise du président, mais les petites mains de Rungis avait préparé une blouse d'un blanc immaculé brodé au nom en toutes lettres du travailleur de nuit 'un jour.  Une visite surprise, c'est beaucoup de journalistes, pour " aller au plus près des Français ", ou pour qu'aucun n'échappe à la manipulation, mais c'est aussi beaucoup de délicatesse dans une opération de communication de l'Elysée aussi intelligemment menée...
VOIR et ENTENDRE la présentation des faits par une chaîne professionnelle de l'ORTF socialiste:  

Sans attendre l'heure du facteur, Christian Gravel, conseiller en communication du président, a tweeté une photo où l'on peut voir le président en blouse blanche admirer une carcasse au pavillon de la viande, histoire de convaincre les incrédules.


Avec une popularité plombée et un chômage en hausse, le "capitaine de pédalo" se devait d'être " sur le pont "Celui qui n'a jamais été ministre apprend le métier.
Pas question de rééditer l'erreur de l'été dernier, quand le président avait provoqué les critiques pour avoir pris quinze jours de vacances en août, comme ces étudiants qui marquent la fin de leurs études d'une année sabbatique. "L'année, c'est 365 jours, donc ceux qui ont la responsabilité à la tête du pays se doivent être présents 365 jours", a-t-il donc déclaré dans les allées de Rungis.



La visite de Hollande
était annoncée
à Fralib, le 22 août 2012


Hanté par l'idée de cette France " qui se lève tôt " promue par Nicolas Sarkozy, François Hollande est allé à 4h30 sur le premier marché mondial des produits frais pour détricoter le message en assurant que " la France peut se lever tôt, elle peut se lever tard, ça dépend des rythmes de travail, mais nous avons une France qui veut travailler ", a lancé le chef de l'État, sans souci de crédibilité. Mais puisque, vu le taux de chômage en hausse continue, "j'voudrais ben, mais j'peux point", le Père Noël rose a émis le voeu de placer l'année 2013 sous le signe de la " bataille pour l'emploi ". Vous avez-vu le général en campagne !

Qu'est-ce que ça cache ?

Devoir de mémoire: les media n'ont pas évoqué le positionnement ouvert du candidat Hollande.
VOIR et ENTENDRE un commentaire totalement à charge de i-télé  et, depuis mai 2012, dans des circonstances dupliquées, le changement de déontologie professionnelle, c'est ça 

Sans outrance, en mai 2008, 
alors qu’il était invité à donner son " sentiment " sur la visite du chef de l'Etat avec son épouse Carla Bruni-Sarkozy à Rungis et son intervention sur RTL, l'ex-premier secrétaire du PS, François Hollande, avait considéré que Nicolas Sarkozy, président en exercice depuis un an seulement, se conduisait comme s'il était encore "en campagne"  (Lire PaSiDupes). Attaché aux apparences plus qu’à l’action, au sujet du déplacement du Président au marché de Rungis pour "saluer la France qui travaille et qui se lève tôt", Hollande avait énoncé le verdict socialiste sur Europe 1: "Il faut éviter ce type de communication qui peut paraître outrancière" La presse "indépendante" est invitée à diffuser le jugement socialiste.

Hollande est arrivé 45 minutes avant Sarkozy -en catimini, pour éviter que des sans-papiers ou des sans-abri viennent revendiquer auprès de la "gauche sociale".  

Trêve des confiseurs ou non, François Hollande est au travail, qu'on se le dise !


C'est le message qu'il a voulu faire passer, jeudi, en débarquant à Rungis. " Le président doit être là pour faire comprendre aux Français que le pays est dirigé ", a-t-il affirmé devant un étal de limandes. 



Le Huffington Post ne marche pas

"Etait-ce bien nécessaire de se lever à 4 heures du matin pour parler comme ça? Ses paroles laissent penser qu'il n'a pas encore pris à bras-le-corps la question de l'emploi, elles masquent une impuissance... terrifiante, inquiétante. Des paroles qui ne sont pas de nature à faire se redresser les courbes... Et puis, la tête de veau, trop connotée Chirac ! L'humour, s'il y en a, est trop fin. [Mais Monsieur P'tite Blague n'a pas changé !] L'arrêt chez le grossiste corrézien, inutile ! On n'est plus en campagne! La poignée de main au grand black, bâclée ! [Mais fixée dans le marbre par les flashs militants] On ne lui a pas appris à regarder au fond des yeux celui qu'on salue ? Mais non, au lieu de cela, il se détourne, pressé, préoccupé par la phrase d'après, le souci de paraître sympa, près du peuple, mais ça, on sait qu'il ne sait pas. Il n'est pas un tchatcheur! Tout le monde sait." 
Ses électeurs le savaient-ils en mai 2012 ? La presse a-t-elle joué son rôle en les éclairant quand il était encore temps ?


Pour ses ministres, Hollande sonne le clairon


De leurs salaires de misère, il leur a déjà retiré le franc symbolique. Il veut maintenant les passer aux 40 heures ! Les media ne parlent que de cela...Message de fin d'année, le chef de l'Etat paie de sa personne: après avoir été très critiqué  pour ses deux semaines de vacances en août, il "ne prendra pas de vacances", clame son entourage, et "passera l'essentiel de son temps à Paris" pour travailler "quotidiennement", à la veille des voeux aux Français le 31 décembre. Il rendra ensuite visite à UN service public d'urgence "en région parisienne", a annoncé  l'Elysée lundi 24, pour le réveillon.
Il ne travaille jamais plus que pendant les vacances des Français. Il recevra ces prochains jours plusieurs membres du gouvernement ainsi que Jean-Marc Ayrault pour préparer notamment un "séminaire de travail sur la situation économique et de l'emploi", inscrit le 4 janvier à son agenda.

Elément de langage: plusieurs ministres sont consignés dans la capitale

C'est ainsi que les ministres de l'Intérieur, de l'Education nationale et de l'Economie, Manuel Valls, Vincent Peillon et Pierre Moscovici. Manu Valls se rendra régulièrement Place Beauvau "pour étudier certains dossiers, travailler le fond", assure son entourage, en restant très flou. Le favori des enquêtes d'opinion fera aussi "un peu de terrain", dont "une sortie" le soir de la Saint-Sylvestre.Son collègue de la Défense, Jean-Yves Le Drian, sera aussi en déplacement pour le Nouvel An; il réveillonnera -quelque part- à l'étranger. D'ici là, "il se tient informé plusieurs fois par jour", indique son cabinet.
Toujours le 31 décembre,
Arnaud Montebourg (Redressement productif) visitera un site industriel mystérieux. Sans autre précision, mais avec l'assurance que les flashs seront frétillants...

L'Elysée travaille en cheville avec Paris Match et Gala
Plusieurs déplacements de Noël étaient en effet annoncés. Le ministre délégué aux Anciens combattants, Kader Arif, a passé le soir du réveillon auprès de soldats français au Liban, sa collègue déléguée à la Famille, la parisienne Dominique Bertinotti, se rendait à un Noël Solidaire de la Croix Rouge au Grand Rex, à Paris.Née à Paris, Marisol Touraine (Santé) a fait un passage au banquet des Petits Frères des Pauvres dans le Xe arrondissement de Paris et Marie-Arlette Carlotti (Lutte contre l'exclusion) a fait un début de soirée chez elle à Marseille, au Samu de l'hôpital de la Timone, avant de se rendre dans une unité d'hébergement d'urgence de la cité phocéenne.
Quelques ministres ont passé les fêtes dans leur région: Michel Sapin (Emploi) dans l'Indre, Jean-Yves Le Drian (Défense) en Bretagne, Stéphane Le Foll (Agriculture) au Mans ou Jérôme Cahuzac (Budget) en Corse. Trop dure la vie de ministre au travail !
Guillaume Garot, délégué à l'Agroalimentaire, "continuera de travailler" depuis sa région, "notamment sur la filière porcine", assure son cabinet.
De son côté, le Premier ministre a été localisé dans les Pyrénées-orientales par la presse locale.  Ayrault a "apporté ses dossiers avec lui pour préparer la rentrée" et des déplacements sont prévus cette semaine, assure-t-on à Matignon.

La presse n'en fait-elle pas un peu trop ?
Les media soumis ont même attribué la palme du ministre le plus studieux. Ils ont primé Frédéric Cuvillier (Transports) qui "ne prend pas de vacances", selon son équipe. Une pointe de masochisme pour l'ancien maire de Boulogne-sur-Mer, qui "croisera de nombreux vacanciers
" lors d'un déplacement à l'aéroport de Roissy jeudi. Ca va tweeter ? Une prime aussi à celui ou celle (sa femme ?) qui l'entr'apercevra ? Si jamais !...

Transparence ? Malgré le tapage, Hollande ne nous dit pas tout

Hollande n'a pas évoqué le malaise produit par le contrat contesté de St Nazaire ?
Pourquoi ne s'est-il pas enthousiasmé sur le contrat remporté par les chantiers de navals de la région de Ayrault ? La signature était pourtant officialisée quelques heures plus tard.

La Finlande s'interroge sur le rôle de l'Etat français.

Le gouvernement finlandais, qui s'est énormément impliqué dans le dossier, a refusé à trois reprises d'accorder un prêt de 50 millions d'euros à STX Finlande pour ne pas enfreindre la loi, a souligné le ministre. A la place du prêt, l'Etat finlandais avait débloqué 28,3 millions d'euros de soutien à l'innovation pour les chantiers de Turku.
Le ministre français de l'économie, Pierre Moscovici, ne peut en revanche en dire autant. Il a aussitôt réagi aux interrogations finlandaises pour assurer que le contrat respecte "évidemment" les règles européennes. "Nous avons tout fait pour sauver les Chantiers de l'Atlantique dans le respect parfait des règles européennes, évidemment", a soutenu Moscovici à la sortie d'une concertation avec le président Hollande à l'Elysée. "Il faut reconnaître quand une compétition a été gagnée, [et] elle est gagnée", a-t-il polémiqué. 

Mais pourquoi insister encore, si tout est tellement évident ? "La compétition a été tout à fait honnête et claire", même si "le gouvernement finlandais fera ce qu'il croit devoir faire", a-t-il ajouté, de l'air confiant du joueur de poker.
Mais vendredi, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ancien député de Loire-Atlantique, a toutefois reconnu qu'il s'était "personnellement" impliqué dans le dossier, comme il le fait "sur d'autres gros dossiers".



Rumeurs ministérielles
 


Le Figaro est accusé de non-alignement systématique. S'il informe, il est stigmatisé pour propagation de mauvaises rumeurs de remaniement ministériel. Il ne convenait pas d'observer que les ministres sont fatigués, qu'ils ont le bluesUn décryptage répudie Arnaud Montebourg, une nouvelle fois. Le très socialiste Libération, lui aussi, pointe pourtant un récent changement de directeur de cabinet chez Marisol Touraine, mais auto-censure toute comparaison avec le phénomène auprès de Rachida Dati. Il y a très peu de "chance", pourtant, qu'un quelconque remaniement ait lieu aussi tôt, estime Les Echos, proche du gouvernement qui travaille pourtant bien à quelque chose... 

Cécile Duflot saisira-t-elle la trêve hivernale pour s'expliquer sur les réquisitions de logements. Alors que le froid est arrivé, la ministre se prend pour une 'responsable politique' découvre que cela prend du temps : " aucun responsable politique n'ouvre un bâtiment au pied-de-biche. " Bien qu'elle ait cherché la facilité en détournant les responsabilités et en jetant l'opprobre sur l'Eglise et la SNCF, l'inventaire des logements vacants est loin d'être finalisé. La voici qui réclame notre aide : elle appelle à la dénonciation citoyenne !