POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 8 décembre 2012

Jihad, son fils de 3 ans, est "une bombe " vivante

La mère affuble son petit d'un T-shirt provocateur

Ca se passe en France, terre d'asile et des libertés



Jihad est allé à l’école avec un tee-shirt portant l’inscription
" Je suis une bombe " sur le devant
et " Jihad, né le 11 septembre " au dos
"Daemon", qui a récemment défrayé la chronique, n'est qu'un exemple parmi d'autres !
On se prend à aimer le 'prénom' "Périphérique". Des parents ont eu les honneurs du journal de 13h... pas content qu'on leur refuse Titeuf... Et pour la petite soeur, ce sera quoi, "Zizi" comme ds la BD? 

Dans un tout autre registre, deux personnes sont citées devant le tribunal correctionnel d'Avignon, le 19 décembre 2012, pour "apologie de crime"
Leur fils et neveu âgé de 3 ans s'est présenté à l'école maternelle de Sorgues vêtu d'un T-shirt portant les inscriptions "Je suis une bombe, Jihad né le 11 septembre", a-t-on appris vendredi auprès du Parquet.

L'identité et la date de naissance de l'enfant ont été confirmées par le maire et le Parquet.
Le 25 septembre,  le maire de la ville, Thierry Lagneau (UMP) s'en est ému ! Alerté par le maire de la commune, le Parquet d'Avignon a ouvert une enquête de flagrance et placé en garde à vue la mère de l'enfant ainsi que son frère, l'oncle du petit garçon, qui lui a offert ce T-shirt. Puisque ça se vend (sur le marché français ? Du "made in France" ?) et dans cette taille !
La mère de l'enfant s'est dite " très étonnée de la réaction " et ne pensait pas que l'affaire "prendrait ces proportions", selon le procureur de la République à Avignon, Bernard Marchal. 
Le Vaucluse, terre islamiste ?L'homme et sa soeur ne sont pas identifiés comme des islamistes radicaux, selon le procureur. Que dire alors de ceux et celles qui le sont...
Et le père ? Est-il absent comme tant d'autres, polygame vivant aux crochets de ses femmes, en tant que bénéficiaire de plusieurs allocations "mère isolée" offertes par Marianne: 475 euros, pour une personne seule en 2012.
Nombre d'enfants
Montant forfaitaire personne seule
Montant forfaitaire couple
0474,93 €712,40 €
1712,40 €854,88 €
2854,88 €997,36€
Par enfant en +189,97 €189,97 €
Mais c'est déjà dans le Vaucluse que le NPA a précisément présenté une candidate voilée aux dernières régionales.

Pour le dirigeant du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), Olivier Besancenot, il n'y a aucun problème à ce qu'une femme - Ilham Moussaïd - qui porte le voile se présente aux régionales sous la bannière du parti. "Il y a une fille qui porte un léger voile sur la liste du Vaucluse", claironne Pierre-François Grond, porte-parole national du NPA. Olivier Besancenot avait lui-même exploité cette investiture lors d'un déplacement en Ile-de-France, où il était tête de liste. Il aurait asséné qu'"une femme peut être 'féministe, laïque et voilée'.
Aujourd'hui ministre de Hollande, le porte-parole du Parti socialiste de la Ch'tite Martine Brochen-Aubry, Benoît Hamon, estima quant à lui " qu'on n'était pas obligé de s'acharner sur elle. "

Kenza Drider, une jeune femme de 32 ans qui porte le voile intégral, une pratique interdite dans les lieux publics en France, a clamé son intention d'être candidate à l'élection présidentielle de 2012.

Vêtue d'un niqab gris perle et marron, elle a déclaré vouloir être au service "de toutes les femmes (...) victimes de stigmatisation", comparant son combat à celui d'Olympe de Gouges, figure emblématique de la révolution française que Marie-Ségolène Royal, candidate PS à la présidence, avait dépoussiérée sur les conseils de Julien Dray, et de Rosa Parks, icône de la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis.

Prosélytisme, incitation à la haine et à la violence


Instrumentalisation des enfants
"Utiliser un gamin avec ce genre d'inscription...
A un moment donné il faut  mettre des limites. Ils ne sont pas stupides, ils comprennent le sens de ce qu'ils font", a commenté le procureur qui a décidé de les poursuivre.
"Cet enfant, compte tenu de son âge, ne saurait porter la moindre responsabilité et je dénonce l'attitude de parents qui se sont servis honteusement de la personne et de l'âge de cet enfant pour véhiculer un message à la portée politique qui rentre sous le coup de la loi", a réagi le maire de Sorgues, Thierry Lagneau.

Au-delà de l'inconscience (?) de ces parents, ils ne pouvaient alors ignorer le caractère parfaitement délictuel de leur attitude en leur qualité de  représentants légaux de leur enfant", a-t-il souligné.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):