POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mercredi 31 octobre 2018

Droits TV : Canal+ reprend la 'Premier League' au groupe BFM

Canal+ reprend la 'Premier League' britannique à RMC Sport

La chaîne cryptée récupère les droits du championnat d'Angleterre
,
 
dès la saison prochaine, et pour les trois prochaines saisons, au détriment de RMC Sport, groupe SFR
La chaîne cryptée a triomphé d'un appel d'offres lancé par les Anglais auprès des diffuseurs français et surtout de RMC Sport, actuel titulaire de ce contrat dont la valeur est de 115 millions d'euros annuels.


Canal+ a mis les moyens nécessaires

Pour un montant à la même hauteur que celui versé actuellement par RMC Sport, Canal+ réalise un très beau coup en reprenant  le dessus, après avoir été bousculé sur le marché des droits sportifs ces dernières années marquées par le sauvetage du groupe par Vivendi.

Championnat le plus prestigieux au monde, la Premier League permet d'occuper les antennes tout au long du week-end, et même le lundi, avec des affiches de prestige (380 matches par saison). Pour Canal+, qui va perdre les droits de la Ligue 1 à partir de 2020, cette acquisition est peut-être le début d'une reconquête. 

Pour RMC Sport, des questions se posent. A partir de la saison prochaine, le bouquet de chaînes lancé par Patrick Drahi (groupe SFR, ex-Altice) n'aura plus que les Coupes d'Europe à offrir en matière de football, ce qui paraît un peu limité pour se développer.


Essonne : le magasin Intersport, pillé par une vingtaine de "personnes"

Intersport, en territoire perdu de la République

Une bande de voleurs encagoulés a fait une irruption groupée dans le magasin Intersport
d’Etampes


Masqués, cagoulés ou encapuchonnés, des voleurs en bande organisée ont fait une razzia et vidé les étalages, ce mercredi, vers 19 heures.

Des agents de sécurité ont tenté d’intervenir mais, en infériorité numérique, ils n’y sont pas parvenus. Ils ont en revanche reçu des coups et ont tout de même réussi à récupérer une partie du butin.

Les policiers nationaux, qui quadrillaient le secteur, sont rapidement intervenus et ont interpellé quelques suspects. Mais la plupart des voleurs avaient déjà fui avec une grande partie des vêtements à la vente. L’inventaire était en cours ce mercredi soir dans le magasin pillé.

Budget des ménages : ce qui nous attend au 1er novembre

Pendant que Macron est au repos, les augmentations continuent
Budget : ce qui change au premier novembre

A partir de jeudi,
les tarifs réglementés du gaz d'Engie augmentent de 5,79 % en moyenne. 

En octobre, les tarifs avaient déjà augmenté de 3,25%. Près de 5 millions de clients en France sont concernés par cette hausse du groupe industriel énergétique français, ex-GDF, dont le principal actionnaire est l'Etat français qui détient un quart du capital. Si, depuis le 1er janvier 2015, les prix ont en moyenne baissé de 4,4%, les consommateurs sont confrontés à une progression ces derniers mois : la faute à une hausse des cours sur les marchés, comme pour les prix des carburants... 

La Toussaint marque aussi le début de la trêve hivernale. 

Comme chaque année, les expulsions de locataires sont suspendues pendant la période allant du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante. L'expulsion est toujours possible si un relogement décent pour le locataire et sa famille est prévu ou si les locaux font l'objet d'un arrêté de péril, rappelle le site "service public.fr".

Quand les prestations sociales sont revalorisées, c'est le secteur privé qui paie

Les retraites complémentaires des salariés du secteur privé, Agirc et Arrco, sont revalorisées de 0,6 %, versées aux travailleurs en contrepartie ou à l’occasion du travail.
L'allocation adulte handicapé passe de 819 euros par mois à 860 euros à taux plein. Versée en France par la CAF (organisme de droit privé financé par les cotisations pour partie à la charge des employeurs et, pour l'autre, à la charge des salariés) ou par la MSA (Mutualité sociale agricole) aux personnes atteintes d'un handicap ou d'une maladie chronique ou invalidante, elle sera également rehaussée l'an prochain pour atteindre 900 euros mensuels.

Avion : première taxation des bagages-cabines

Il y a aussi du changement si vous prenez l'avion. La compagnie aérienne Ryanair va désormais faire payer un surplus pour les bagages cabines, comme annoncé fin août. Jusqu'ici, il était possible d'embarquer avec un bagage de 10 kilos et un petit sac personnel. Il faudra désormais devenir client "prioritaire" pour avoir les mêmes privilèges. Une option facturée au minimum six euros.
 

Wizz Air adapte aussi sa politique bagages. Chaque passager de cette compagnie aérienne à bas prix hongroise sera autorisé à emporter gratuitement un sac de dix kilos maximum qui devra être placé sous le siège. Et seuls les passagers ayant souscrit au service prioritaire pourront emporter un sac supplémentaire en cabine.

>

'Le Media' (LFI) révèle des vols lors du départ de Chikirou (LFI)

Le Média dépose une plainte après des vols commis au moment du départ de Sophia Chikirou 

Du matériel avait disparu du bureau de Sophia Chikirou, alors qu'elle quittait ses fonctions, sans qu'aucune effraction n'ait été constatée.

Les dirigeants de la web TV Le Média ont déposé plainte contre X auprès du procureur de la République de Paris pour vols, révèlent mardi France Info et Mediapart. Selon eux, des documents, du matériel et deux chèques ont disparu,  à l'occasion du départ de Sophia Chikirou, alors présidente de deux sociétés à l’origine - avec Henri Poulain et Gérard Miller - du lancement, le 15 janvier 2018, de la web TV, site d'actualité français gratuit proposant notamment un journal télévisé en semaine et se défendant de tout lien avec 'La France Insoumise' de Mélenchon...

Quittant ses fonctions en juillet dernier dans un contexte de dissensions au Média, l'ex-directrice de la communication de Jean-Luc Mélenchon avait été invitée à rendre les clés des locaux. Elle assura alors les avoir perdues. Entre temps, une "intrusion sans effraction" avait été constatée. Un classeur contenant les factures de la SPDLM (la société de production du Média), une broyeuse à documents et environ 3.000 euros de matériel vidéo avaient disparu.

"Madame Chikirou n'a absolument aucune connaissance de ce qu'un vol - c'est-à-dire au sens de la loi: la prise d'objets par une personne qui n'en est pas la propriétaire au détriment de ce légitime propriétaire - de biens appartenant au Média aurait pu être commis cet été", a assuré à France Info et Mediapart l’avocat de la communicante, David Marais.

"Souvenez-vous de la politesse, souvenez-vous de qui je suis"

Il a également annoncé que sa cliente allait porter plainte pour "dénonciation calomnieuse" et "abus de confiance" contre les sociétés de Gérard Miller et Henri Poulain, les deux autres co-fondateurs du Média, ainsi que celle de Stéphanie Hammou, l’actuelle présidente de la SPDLM.

"Plutôt que d’accuser, de jacasser, souvenez-vous de la politesse. Et souvenez-vous de qui je suis: celle qui vous permet aujourd’hui de faire les malins en vous ayant donné une importance que vous n’auriez jamais dû avoir", a lancé de son côté Sophia Chikirou.

Début juillet, Sophia Chikirou avait annoncé son départ de la présidence du Média pour se consacrer pleinement à la campagne des élections européennes de la France insoumise. Elle était cependant restée présidente de la société de production (SPDLM), gérant les finances de la chaîne, avant d'être poussée à quitter cette fonction fin juillet par le bureau de l'association Le Média.

Appel à la "purge" subversive contre les policiers pour Halloween

Castaner annonce "une mobilisation renforcée" pour le 31 octobre

Un message viral diffusé sur les réseaux sociaux appelle à la "purge" des policiers pour le soir d’Halloween...

Résultat de recherche d'images pour "serie American nightmare"
Interdit aux moins de 10 ans ?


Un Isérois de 19 ans est à l’origine du premier message devenu viral sur l’appel à agresser des policiers pour le soir d’Halloween, le 31 octobre. Il sera jugé le 28 novembre pour "provocation, non suivie d’effet, au crime ou délit". 

Le "minus habens" veut faire croire de son côté à "une énorme blague". "Quand on menace de tuer des policiers et des gendarmes, ce n’est pas une blague. Ce sont des faits extrêmement graves et donc j’ai porté plainte", a expliqué Christophe Castaner au cours d’un déplacement à Garges-les-Gonnesse dans le Val-d’Oise, où une bande de barbares a lynché un jeune (lien PaSiDupes).

Attaque au mortier, feux d’artifice, pétard et pierres

"D’autres (…) - qu'il ne nomme pas - ont repris cet appel à la purge. C’est pour ça que j’ai demandé une mobilisation très attentive, renforcée à tous les préfets de France pour que nous puissions avoir une soirée festive, car Halloween est une soirée festive", a-t-il ajouté. "Il a été demandé une adaptation du dispositif des forces de l’ordre au niveau local en fonction des renseignements et du risque de débordement", a confirmé  une source policière anonyme.

Depuis samedi, plusieurs incitations à la violence circulent sur les réseaux sociaux. L’une d’entre elles, intitulée "Les règles de la purge de Corbeil-Essonnes", appelle notamment à attaquer les forces de l’ordre "au mortier, feux d’artifice, pétards, pierres". Ces appels s’inspirent d’une série américaine, "The Purge" (2013), dans laquelle, aux Etats-Unis, tous les crimes sont autorisés le temps d’une nuit. Mais, la différence avec la "blague" française, outre qu'Hallowe'en n'est pas une tradition française,  les policiers n'y sont pas spécialement visés...

Mardi, un individu de 16 ans avait également été interpellé à Sarcelles (Val-d'Oise)

Résultat de recherche d'images pour "serie American nightmare"Il avait déjà relayé le mot d'ordre de la "purge", en y ajoutant des règles, selon une source policière. L'"abruti" a été présenté mercredi devant un juge des enfants et mis en examen.
En garde à vue, il avait affirmé lui aussi que cette purge n'était qu'une "blague" qu'il s'était contenté de relayer, a ajouté cette même source. 

Synopsis de 'American Nightmare'
Pour maintenir un faible taux de chômage et de criminalité tout au long de l'année, le gouvernement a mis en place une période annuelle de douze heures consécutives, au cours de laquelle toute activité criminelle est permise. Au cours de cette nuit, officiellement appelée 'la Purge', chacun peut évacuer ses émotions négatives en réglant ses comptes, ou plus simplement en s'adonnant à la violence gratuite. 
Les seules règles s'appliquant à la Purge sont l'interdiction d'attaquer tout membre du gouvernement ayant un niveau d’autorisation supérieur à 10 et la prohibition des armes de classe cinq ou de niveau supérieur, comme le matériel explosif, tels que les grenades ou les lance-roquettes. Les contrevenants sont exécutés publiquement par pendaison.

Faut-il rétablir les exécution publiques ? Pour le coup, la "blague" serait-elle bonne ?

Alexis Corbière (LFI) s'explique sur l’aide pour "ménages très modestes" reçue pour rénover son logement

Corbière, député d'extrême gauche gavé d'aides sociales
C'est une addiction de l'élu de La France Insoumise
"Un député Insoumis friand d'aides sociales," titre Le Canard enchaîné du 31 octobre. L'hebdomadaire anarchiste révèle que le député de La France insoumise Alexis Corbière et sa compagne, Raquel Garrido, ancienne porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, ont bénéficié d'une aide financière pour des travaux au titre de ménage "très modeste". 
Une affaire qui soulève quelques questions de moralité sociale.

Quels sont les faits ? 

"
Contraint de quitter son [sa] HLM [habitation à loyer modéré] parisien [de la Ville de Paris] pour cause de revenus trop élevés, le couple d'Insoumis est devenu propriétaire, à la fin de 2017, d'une maison à Bagnolet (commune communiste depuis 1928, en Seine-Saint-Denis, mais socialiste depuis 2014) dont il a fait payer la majeure partie de la rénovation par des fonds sociaux...", révèle Le Canard enchaîné. 

Après une demande effectuée le 15 mai 2018, avec un devis de près de 20.000 euros de travaux de rénovation énergétique (portant sur "la chaudière, les radiateurs et les menuiseries"), le député de la Seine-Saint-Denis et l'avocate Raquel Garrido chroniqueuse TV, parents de trois enfants, ont reçu un peu plus de 12.000 euros (12.076,40 euros) de remboursement de l'Agence nationale de l'habitat (Anah), révèle le Canard. Soit plus de 60 % de la facture...
L'ANAH est un établissement public placé sous la tutelle des ministères en charge du Logement, du Budget et de l'Economie... Trois services gouvernementaux - gestionnaires des deniers publics - qui n'auraient rien trouvé à redire ?
Alexis Corbière et Raquel Garrido avaient fourni leur déclaration de revenus de 2016, profitant de ce que le couple, selon le Canard, "ne disposait que des petits salaires de l’un (prof, puis permanent de la campagne présidentielle de Mélenchon) et des maigres honoraires d’avocate de l’autre. Ils s'étaient dépêchés, lors de la déclaration de leurs revenus de 2017, de devancer à ce stade de l'année, une communication tardive du fisc, précise le journal. 
Or, leurs revenus 2017 avaient nettement augmenté, en raison de l'indemnité parlementaire du député et du salaire de Raquel Garrido, devenue chroniqueuse sur C8, chaîne de télévision, propriété du groupe Canal+, filiale du groupe Vivendi de Yannick Bolloré.

Que répond le couple "défavorisé" ? 

Dans un communiqué publié sur Twitter, Alexis Corbière dénonce un "article infamant". Le député de La France insoumise réprouve "le procédé du Canard qui consiste à jeter le discrédit sur un citoyen et une famille, qui respectent la loi". A défaut de respecter l'esprit de la loi et des valeurs sociales...

"Je ne suis pas responsable ni du nom de ces catégories, ni des plafonds retenus. (...) Je n'ai fait que respecter les règles qui régissent ce dispositif", a clamé Alexis Corbière, à propos de l'aide financière qu'ils ont obtenue au titre de "famille très modeste". 

Il affirme que les revenus de son foyer en 2016 (alors qu'il s'agissait de leur déclaration de revenus pour 2017) s'élevaient [très modestement] à 37.451 euros pour un couple avec trois enfants. Auprès du Canard, le parlementaire précise également que ses "travaux de rénovation énergétique ont été rendus absolument urgents suite à un incendie en février 2018."


Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter
Mon communiqué de presse en réponse à l’article infamant du @canardenchaine. J’ai respecté la loi. Je n’ai bénéficié d’aucun avantage ni privilège. Je reprouve absolument le procédé du Canard qui consiste à jeter le discrédit sur un citoyen, et une famille, qui respectent la loi.

De son côté, Raquel Garrido précise que
sa fille "est restée coincée à l'étage par le feu dans la cage d'escalier" : l'incendie aurait été "provoqué par un poêle à bois [polluant] qui était auparavant l’unique source de chauffage". "On aurait prémédité cela de façon 'dégourdie' pour toucher une subvention ? Je suis dégoûtée", écrit-elle sur Twitter.


Dans un communiqué diffusé mardi soir, Alexis Corbière confirme que " (s)a famille a sollicité et obtenu une
subvention de l’Agence nationale de l’habitat dans le cadre du programme “Habiter mieux” destiné à inciter les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique".

Pour le député LFI :
"l’Anah m’a demandé, comme elle le fait avec les 60.000 autres personnes qui s’inscrivent chaque année dans ce dispositif, de lui indiquer le revenu fiscal de référence de mon foyer figurant sur notre dernier avis d’imposition. Ce chiffre était alors de 37.451 euros, bien inférieur aux plafonds décidés par l’Anah. Il se trouve, en outre, qu’un ménage composé d’un couple et de trois enfants est classé par l’Anah comme "très modeste" lorsque son revenu fiscal de référence est inférieur à 47.279 euros". 

Ils reçoivent le soutien d'Aymeric Caron

Le journaliste végan prend parti sur la base d'une hypothèse :

Est-ce légal ? 

Le Canard enchaîné le précise d'emblée : "Malgré les apparences, ce tour de passe-passe reste parfaitement légal." Mais l'hebdomadaire précise que le couple s'est débrouillé "pour profiter d'une faille du dispositif". "Pour avoir droit malgré tout aux subventions, nos deux dégourdis ont joué sur le calendrier fiscal en déposant leur demande trois mois avant que les chiffres de 2017 soient communiqués par l'administration fiscale", précise Le Canard. 

Expert dans les domaines de l'informatique, de la protection des données personnelles et des crypto-monnaies, Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris (50 Avenue de la Grande-Armée, Paris 17e), est formel : "Raquel Garrido et Alexis Corbière étaient dans les clous pour bénéficier de cette subvention de l'Anah". "C'est vrai que c'est étonnant; on n'a pas l'impression qu'ils font partie des ménages les plus modestes, mais pour moi, il n'y a pas de problème de fraude", assure l'avocat.

Des filous vertueux

Le cinéaste Abdellatif Kechiche, accusé d'agression sexuelle

#BalanceTonPorc éclabousse les César et le Festival de Cannes

L'avocat du réalisateur, bien dans son rôle, "conteste catégoriquement"

Résultat de recherche d'images pour "Abdellatif Kechiche Cesar"
Palme d'Or 2013 au Festival de Cannes 
Le Parquet de Paris a ouvert une enquête pour agression sexuelle après une plainte déposée le 6 octobre par une femme contre le réalisateur Abdellatif Kechiche, qui conteste les faits, a-t-on appris mercredi 31 octobre "de source proche du dossier", selon l'insupportable formule consacrée. 

Le cinéaste, Palme d'or en 2013 pour "La vie d'Adèle", film qu'il a écrit et produit, "conteste catégoriquement la véracité de ces accusations émanant d'une personne qui n'a trouvé comme seul moyen de se faire connaître que celui de s'attribuer le statut de victime", a déclaré, méprisant, son avocat Jérémie Assous.


La plaignante serait une jeune femme de 29 ans qui "affirme avoir dîné, dans la nuit du 23 au 24 juin dernier, avec le réalisateur dans un appartement à Paris dans le XXe arrondissement", selon BFMTV, qui a révélé l'information.
Endormie après avoir bu plusieurs verres d'alcool, "elle affirme ensuite s'être réveillée sur le canapé, son pantalon était ouvert et M. Kechiche se livrait à des attouchements sur elle", affirme la chaîne d'information. 
Le GHB ou drogue du violeur, est-il en cause ? Son utilisation spécifique vise à faire absorber le produit à une personne à son insu pour ensuite abuser d'elle (agressions sexuelles, viols, vols, violences).

La jeune femme a été entendue par les enquêteurs du 2e district de police judiciaire (DPJ), en charge des investigations, selon une source policière.

Plusieurs autres participants de la soirée, dont les identités sont floutées, outre Abdellatif Kechiche, doivent encore être auditionnés, selon cette source.

Résultat de recherche d'images pour "Abdellatif Kechiche Cesar"Au cinéma, il s'est illustré avec des œuvres humanistes exemplaires dans l'air du temps, comme "l'Esquive" ou "la Graine et le Mulet",toutes deux récompensées du César du meilleur film, et "La vie d'Adèle", au centre d'une polémique quelques mois après son couronnement à Cannes. 

Abdellatif Kechiche, né à Tunis il y a 58 ans, a d'abord été comédien (engagé par André Téchiné en 1987 pour un rôle de gigolo), avant de devenir metteur en scène et réalisateur (en 2006, 'La Graine et le Mulet' évoque le parcours d'un ouvrier d'origine maghrébine qui désire se reconvertir dans la restauration dans le port de Sète).
Invité à commenter le "printemps arabe" sur le site des InRockuptibles (propriété du banquier socialiste Matthieu Pigasse, également co-propriétaire du groupe Le Monde), le 12 février 2011, Abdellatif Kechiche appella le peuple de France à se soulever à son tour contre l'injustice sociale, le mépris et l’humiliation des hommes.

Image associée
Connu pour son autoritarisme ombrageux sur les plateaux, le réalisateur avait été la cible de l'une des deux actrices principales du film, Léa Seydoux, qui avait dénoncé des conditions de tournage "horribles", des journées sans fin, des centaines de prises pour une même scène, etc. 

Se disant "humilié" par cette querelle publique (entretien avec Télérama, groupe Le Monde), Abdellatif Kechiche avait fini par dire qu'il aurait préféré que le film ne sorte pas car il avait été "trop sali".
Et la jeune innocente, a-t-elle été salie ?

mardi 30 octobre 2018

La hargne de Ségolène Royal envers Macron

De l'admiration à l'aversion...

Macron ne gagne pas à être connu

Dans son nouveau livre publié ce mercredi 31 octobre aux éditions Fayard, Ségolène Royal, 65 ans, se confie sur sa vie de femme politique et d'écologiste. 
Elle l'assure, dans ses lignes, se trouve la "parole libre d'une écologiste dans un monde de lobbies, d'une femme politique dans un monde d'hommes", comme l'explique l'ancienne ministre dans un tweet ce mardi.

En avant première ce mardi, Le Figaro révèle quelques anecdotes qu'elle livre sur Emmanuel Macron après l'avoir côtoyé lorsqu'ils étaient tout deux ministres.
Cette parole libre, on la retrouve effectivement dans les extraits publiés par le Figaro ce mardi: de l'admiration à la déception, Ségolène Royal explique, à travers plusieurs situations, l'évolution de son ressenti vis à vis d'Emmanuel Macron.

Marketing : le teaser...
La photo date un peu...
Cette parole libre, on la retrouve effectivement dans les extraits publiés par le Figaro ce mardi: de l'admiration à la déception, Ségolène Royal explique, à travers plusieurs situations, l'évolution de son ressenti vis à vis d'Emmanuel Macron.

L'une de ses anecdotes confie que la sexagénaire a eu une certaine admiration pour celui qui a "osé épouser une femme de vingt ans de plus que lui". Une situation qu'elle met en parallèle avec sa propre expérience lorsque François Hollande, 64 ans, s'est mis en couple avec une femme plus jeune qu'elle d'une dizaine d'année, Valérie Trierweiler, 53 ans, qu'il a ensuite quittée pour sa cadette de 10 ans, Julie Gayet, 46 ans.
"On m'a souvent demandé si je connaissais bien Emmanuel Macron. En fait, pas vraiment. Je l'avais croisé à l'occasion de plusieurs réunions à l'Elysée sur les sujets de stratégies industrielles dans le domaine de l'énergie, notamment. On s'est retrouvés sur la même ligne, le plus souvent, sur les grands arbitrages délicats relatifs aux grandes filières, notamment...
L'ancienne n’hésite pas à critiquer le successeur de son ex

Longtemps, pour avoir "osé épouser une femme de vingt ans de plus que lui", Emmanuel Macron inspira de l’affection à celle qui fut elle-même "cruellement trahie" pour une femme de douze ans de moins, Valérie Trierweiler.

Courant 2016, elle aurait conseillé à François Hollande de le nommer à Matignon. Mais "le carré des hollandais historiques veille", déplore-t-elle, soulignant qu’ils ont usé contre lui des mêmes mots que contre elle : "incontrôlable" et "désobéissant". Egocentrée, elle rapporte tout à sa personne.

Elle rapporte cette scène édifiante de janvier 2016 à l’Assemblée : le matin, Macron a évoqué la croissance économique en berne. Furieux, Manuel Valls l’accueille d’un brutal : "Et ta q….e, elle est en berne ?" Réponse de Macron, "dents serrées": "S’il veut la guerre, il l’aura". Anecdote déjà livrée en pâture à la presse.

Aujourd’hui qu’il est président, elle s’avoue sceptique sur sa posture jupitérienne. "Un concept d’avant. Et même d’avant-avant".

Celle qui pourrait être sa mère le met en garde contre "l’exercice solitaire du pouvoir". Il "confond sans doute l’autorité et la juste autorité", diagnostique cette pratiquante de la démocratie participative, pourtant sèchement battue en 2007.

"Le mythe de l’homme seul, héritier des rois de France et de Napoléon, ne tient pas en démocratie. Surtout avec 24 % des voix au premier tour," tacle-t-elle. 

Epinglant sa "précipitation pour alléger l’impôt des plus riches", notamment, elle juge qu’il "refait les mêmes erreurs" que Hollande. Le danger qui le guette ? "L’autorité tient un temps seulement et se transforme en autoritarisme".

La commère de la vie politique a repris de l'activité. On la verrait bien chroniqueuse chez Ruquier, animateur d'émission typique de France 2. Méchante.