POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mercredi 31 octobre 2018

Appel à la "purge" subversive contre les policiers pour Halloween

Castaner annonce "une mobilisation renforcée" pour le 31 octobre

Un message viral diffusé sur les réseaux sociaux appelle à la "purge" des policiers pour le soir d’Halloween...

Résultat de recherche d'images pour "serie American nightmare"
Interdit aux moins de 10 ans ?


Un Isérois de 19 ans est à l’origine du premier message devenu viral sur l’appel à agresser des policiers pour le soir d’Halloween, le 31 octobre. Il sera jugé le 28 novembre pour "provocation, non suivie d’effet, au crime ou délit". 

Le "minus habens" veut faire croire de son côté à "une énorme blague". "Quand on menace de tuer des policiers et des gendarmes, ce n’est pas une blague. Ce sont des faits extrêmement graves et donc j’ai porté plainte", a expliqué Christophe Castaner au cours d’un déplacement à Garges-les-Gonnesse dans le Val-d’Oise, où une bande de barbares a lynché un jeune (lien PaSiDupes).

Attaque au mortier, feux d’artifice, pétard et pierres

"D’autres (…) - qu'il ne nomme pas - ont repris cet appel à la purge. C’est pour ça que j’ai demandé une mobilisation très attentive, renforcée à tous les préfets de France pour que nous puissions avoir une soirée festive, car Halloween est une soirée festive", a-t-il ajouté. "Il a été demandé une adaptation du dispositif des forces de l’ordre au niveau local en fonction des renseignements et du risque de débordement", a confirmé  une source policière anonyme.

Depuis samedi, plusieurs incitations à la violence circulent sur les réseaux sociaux. L’une d’entre elles, intitulée "Les règles de la purge de Corbeil-Essonnes", appelle notamment à attaquer les forces de l’ordre "au mortier, feux d’artifice, pétards, pierres". Ces appels s’inspirent d’une série américaine, "The Purge" (2013), dans laquelle, aux Etats-Unis, tous les crimes sont autorisés le temps d’une nuit. Mais, la différence avec la "blague" française, outre qu'Hallowe'en n'est pas une tradition française,  les policiers n'y sont pas spécialement visés...

Mardi, un individu de 16 ans avait également été interpellé à Sarcelles (Val-d'Oise)

Résultat de recherche d'images pour "serie American nightmare"Il avait déjà relayé le mot d'ordre de la "purge", en y ajoutant des règles, selon une source policière. L'"abruti" a été présenté mercredi devant un juge des enfants et mis en examen.
En garde à vue, il avait affirmé lui aussi que cette purge n'était qu'une "blague" qu'il s'était contenté de relayer, a ajouté cette même source. 

Synopsis de 'American Nightmare'
Pour maintenir un faible taux de chômage et de criminalité tout au long de l'année, le gouvernement a mis en place une période annuelle de douze heures consécutives, au cours de laquelle toute activité criminelle est permise. Au cours de cette nuit, officiellement appelée 'la Purge', chacun peut évacuer ses émotions négatives en réglant ses comptes, ou plus simplement en s'adonnant à la violence gratuite. 
Les seules règles s'appliquant à la Purge sont l'interdiction d'attaquer tout membre du gouvernement ayant un niveau d’autorisation supérieur à 10 et la prohibition des armes de classe cinq ou de niveau supérieur, comme le matériel explosif, tels que les grenades ou les lance-roquettes. Les contrevenants sont exécutés publiquement par pendaison.

Faut-il rétablir les exécution publiques ? Pour le coup, la "blague" serait-elle bonne ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):