POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 11 octobre 2018

Election à la tête des Jeunes LR : le choix de Wauquiez pourrait être débordé sur sa droite

L'aile droite repousse le candidat de Laurent Wauquiez au centre droit

La campagne se complexifie pour le partisan de Laurent Wauquiez


Dans le cadre de l'élection du président des jeunes Républicains, 
le rival d’Aurane Reihanian, ci-contre, favori de Laurent Wauquiez, a engrangé le soutien de Sens commun, et pourrait aussi avoir celui des partisans d’Eric Tegnèr, 25 ans, artisan de "l’Union des droites", entre les Républicains et le Rassemblement national, malgré le refus constant de Laurent Wauquiez de toute alliance.

Alors que les jeunes Républicains doivent élire leur prochain président, par Internet samedi, la partie n'est pas encore gagnée pour le partisan de Laurent WauquiezLe scrutin doit départager Aurane Reihanian, doctorant et collaborateur de Wauquiez à la région Auvergne-Rhône-Alpes,
Résultat de recherche d'images pour "Charles-Henri Alloncle"
et son challenger, Charles-Henri Alloncle, ci-contre, ancien responsable des jeunes sarkozystes. Alors que les cadres LR défilent aux côtés d’Aurane Reihanian, son concurrent a engrangé des soutiens de dernière minute inattendus. 

Mercredi soir, Francisque Pays, président des jeunes de Sens commun, l’aile conservatrice de LR, s’est ainsi prononcé en sa faveur. Il l’a donc préféré à celui qui avait pourtant fait scandale en décembre dernier en expliquant dans Libération que les enfants nés de la PMA (procréation médicalement assistée) "ne devraient même pas exister". Aurane Reihanian a aussitôt été visé par une plainte pour "provocation à la haine et à la violence" (sic), déposée le 13 décembre, par l'association Mousse, qui "lutte contre toutes les formes de discriminations sociales, politiques ou économiques à l’encontre des lesbiennes, gays, bi et trans".
Ce n'est pas la première fois que l'association Mousse poursuit une personnalité politique, notamment Marcel Campion. "Je suis contre la PMA pour les couples de même sexe car elle entraînera de facto la GPA. En revanche, je suis évidemment pour la reconnaissance légitime des droits des enfants issus d'une PMA et GPA qui doivent vivre dignement", avait pourtant  tweeté Aurane Reihanian. "Cela veut donc dire qu'il vise les parents. C'est intéressant pour nous judiciairement", commenta alors Etienne Deshoulières.

🗞Ma position est tronquée par @libe : je suis contre la PMA pour les couples de mêmes sexes car elle entraînera de facto la GPA [1/2]


🗞En revanche suis évidement pour la reconnaissance légitime des droits des enfants issus d'une PMA et GPA qui doivent vivre dignement [2/2]

L'association Mousse est réprésentée par Me Caroline Mecary, 55 ans, orpheline à 13 ans de son père, Boulos El Mekari, un chrétien maronite naturalisé en 1968 (directeur commercial d’une société d'informatique), membre depuis 1993 du GISTI (groupe d'information et de soutien des immigrés : elle fut l'une des avocates des étrangers en situation irrégulière de l'Eglise Saint-Bernard en 1996), ex-présidente de la Fondation Copernic (cercle de réflexion de gauche, proche des trotskistes de Solidaires), membre d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) et conseillère de Paris, faite chevalière dans l'Ordre national du Mérite par décret du président de la République sur proposition du Garde des Sceaux, Christiane Taubira (14 novembre 2012). Selon Le Point, Caroline Mécary est pacsée depuis 2007 avec une scénographe, Mlle Fleur L'Ecuyer.

Baiser du diable ou renfort décisif ?

Charles-Henri Alloncle apparaît aussi comme le candidat préféré des partisans d’Erik Tegnér, ci-contre, avocat d’un rapprochement entre les Républicains et le Rassemblement national, qui n’a pas obtenu les parrainages nécessaires pour se présenter. Si Tegnér, qui s’est lancé dans la création de son propre mouvement - 'Racines d’avenir '- au sein de LR, ne donne pas de consigne de vote - "aucun ne correspond à notre ligne" -, il lâche, quand on l’interroge sur le sujet : "La sincérité et l’esprit de groupe me semblent essentiels pour un leader politique. A partir de là, il est facile de savoir pour qui je voterai."

Le "tout sauf Wauquiez' s'imposera-t-il, comme dans la presse ?

L'entourage de Tegnèr ("l’Union des droites") ne cache pas sa préférence pour l’adversaire d’Aurane Reihanian. "Charles-Henri [Alloncle] n’est pas sur notre ligne mais lui, au moins, il est sincère. Il n’a pas un double discours en privé et en public", lâche un proche de Tegnér. L'ancien responsable des jeunes sarkozystes s’est en effet gardé de dénoncer publiquement le discours sur "l’union des droites" des partisans de Tegnér, contrairement à Aurane Reihanian, qui s’est dit "strictement opposé à toute alliance avec l’extrême droite", dans un tweet de début septembre.

Le vote électronique qui doit désigner le nouveau président des jeunes LR se tiendra entre vendredi 18h et samedi 18h, en parallèle de l’élection par leurs aînés de tous les présidents de fédération départementale du parti.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):