POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mercredi 30 juin 2010

Et si la fonctionnaire du Conseil régional d'Aquitaine disait vrai ?

Sous la menace d'une révocation pour avoir brisé la loi du silence

Lien Amazon pour acheter

Une écrivaine, qui signe du pseudonyme de Zoé Shepard, a été suspendue de son poste à la direction générale des services du Conseil régional d'Aquitaine après avoir été identifiée. Elle encourt une sanction qui va de "du blâme à la révocation de la fonction publique territoriale", a-t-on appris.

Pas une association, pas un réseau et pas un collectif pour la soutenir, pétitionner et défiler ?

Le Conseil de discipline doit rendre un avis demain jeudi.

La sanction sera ensuite de "la responsabilité de la hiérarchie de la fonctionnaire", a précisé le conseil régional. Souverain, A. Rousset (ci-dessous) n'a pas souhaité s'exprimer sur ce point...
Qui parlait de "superbe menton mussolinien" ?
Et à propos de qui *?

Ca devrait bien se passer pour Zoé, puisque le PS est pris à son propre piège du laxisme...

Les censeurs vertueux n'ont aucun sens de l'humour

"Absolument débordée!"
Tel est le titre chargé d'ironie d'un ouvrage que le président socialiste Alain Rousset n'a pas trouvé à son goût. L'auteure qu'il emploie avait du temps de reste pour écrire: elle est convoquée jeudi devant le conseil de discipline du CR.
Le sens de l'humour du président serait-il si faible que France Inter aurait des leçons à lui donner ? La fonctionnaire fantasmerait-elle la sodomie de ses supérieurs ? A-t-elle souhaité que l'avion du président de Région se crashe ? Nous voulons aussi les noms des « sales fils de putes ».

Ouvrage barré d'un bandeau "Comment faire 35 heures en... un mois"
Le Conseil régional d'Aquitaine, présidé par le socialiste Alain Rousset, estime que "de nombreux indices" permettaient de l'identifier, bien que l'institution ne soit pas nommée. Il considère que la caricature, admissible pour "les personnages publics" que sont les élus, ne l'est pas pour les "citoyens vigilants", "les fonctionnaires travaillant dans l'ombre".

VOIR et ENTENDRE Laurent Wauquiez sur le sujet de la formation et l'apprentissage à la manière socialiste dans les Régions:

Les élus et les journalistes peuvent tout se permettre
Les fonctionnaires sont soumis à la loi du silence. Encore que les syndiqués de la police ou de la justice aient toute liberté également.

Mais l'auteure (ci-contre, sauf erreur involontaire de notre part), qui signe du pseudonyme de Zoé Shepard, est fonctionnaire et elle a donc été suspendue de son poste à la direction générale des services pour s'être faite pincer, malgré ses précautions: pas vraiment professionnelle, cette activiste...

Les interdits
Le langage de la vérité est banni de la « société de bien être » socialiste.
En quatrième de couverture de l'ouvrage, édité en mars par Albin Michel, on peut lire que la narratrice est "plongée dans un univers où incompétence rime avec flagornerie (...)".

Liberté d'expression vs censure

Le texte dénonce un "discours démagogique anti-fonctionnaire" et déplore également la forme. "C'est une sorte d'autobiographie sous X, forme désormais répandue dans les forums virtuels où, à la différence des journalistes et critiques déclarés, les anonymes avancent masqués croyant pouvoir tout dire, sans réserve et sans preuves, protégés par l'anonymat d'un avatar avantageux", souligne-t-il. Les journalistes peuvent militer, " décrypter " désinformer et s'auto-censurer, mais la masse - vile et impudente - n'a pas droit à l'impertinence. Didier Porte et Stéphane Guillon peuvent insulter et inciter à la haine, mais l'anonyme et le non syndiqué sont tenus au silence.
Rousset vu par un artiste peu suspect de flagornerie:
sera-t-il convoqué ?

Combien de fonctionnaires muselés

Interrogée mardi par France Bleu Gironde, Zoe Shepard affirme avoir fait "vraiment hyper attention à ce qu'on ne puisse pas reconnaître la région". Cependant elle ajoute: "Moi, je suis fonctionnaire, je travaille pour l'intérêt général et lorsque cet intérêt général n'est pas servi au mieux je suis désolée mais je pense que j'ai le droit, voire le devoir, de dénoncer des dysfonctionnements".

De son côté, le conseiller régional Modem, Joan Taris, est intervenu lundi en séance plénière pour dénoncer la demande de révocation, jugeant cette sanction "totalement disproportionnée". Une révocation lui "interdirait la fonction publique alors qu'elle a trouvé du travail ailleurs", a dit l'élu.

Les apparences plutôt que la réalité
"C'est toute la crédibilité et l'honneur du personnel de la région qui sont mis à mal par un tel type d'ouvrage qui devient dès lors purement injurieux, grossier et surtout diffamatoire", précise un communiqué du Conseil régional.
La vérité ne doit pas sortir du blockhaus.

N.B.
Bien que candidat de l'union de la gauche (PS, Verts, PCF, PRG) à la mairie de Bordeaux lors des municipales de mars 2008, Alain Rousset n'y siège pas !
Il n'a recueilli 34,14% au premier tour, contre 56,62% des voix à son vainqueur Alain Juppé, alors il a aussitôt renoncé à siéger au conseil municipal...

La pénibilité d'un milieu professionnel particulièrement difficile

La muselière imposée aux fonctionnaires entre-t-elle dans la définition de la « pénibilité » que le PS souhaite étendre à un maximum de catégories sociales ?

Et, si on veut bien passer sous silence le cumul des mandats, Alain Rousset, qui est candidat à sa propre succession à la présidence de l'Association des régions de France (ARF) depuis 2004, entend-il maintenir cette chape de plomb sur l'ensemble de l' "union des républiques socialistes soviétiques régionales" ?


* Le "superbe menton mussolinien" n'était pas celui de Rousset, mais de Mitterrand, selon A. Madelin: rien n'à voir !

Des voix s'élèvent: Aubry livre le PS à Mélenchon et Hamon

Bayrou regrette les renoncements d'Aubry

Qu'est-ce qui fait sortir Bayrou de sa retraite?

Les cadres du MoDem dénoncent l'attitude «régressive» du PS sur les retraites

Malgré les échecs successifs du MoDem aux élections depuis 2007, Bayrou croit opportun de tenter un retour au centre du jeu politique.

D'un côté, des appels du pied de l'UMP
, puis de l'Élysée lui sont autant de déodorants aux narines de l'électorat de centre droit.

De l'autre, le débat sur la réforme des retraites - que son parti déclare «inévitable» - confirme les profondes divisions entre courants du PS. Ces divisions le rendraient de plus en plus fréquentable également aux yeux de l'électorat de centre gauche. L'ancien candidat malheureux aux présidentielles de 2002 et 2007 juge donc le moment venu de fustiger la posture de Martine Aubry, la faisant fonction de premier secrétaire du PS, concernant le débat sur les retraites

La ligne d'Aubry, «c'est la ligne Mélenchon»!

A chacune de ses interventions depuis deux semaines, le centriste moribond passe de la pommade à DSK, Michel Rocard, Manuel Valls, ou encore Gérard Collomb, dont il dit se «sentir proche». À l'inverse, Bayrou ne manque pas de fustiger «la direction du PS, qui a choisi une ligne qui n'est pas responsable» .
La majorité a de nouveau quelques qualités.
«Ce que les Français entendent aujourd'hui du PS, c'est qu'on pourrait se passer de cette réforme ! Or, si on ne réussit pas à conduire cette réforme à son terme, on met le pays en danger», a-t-il expliqué samedi devant ses cadres.

Le PS penche à gauche du côté où il va tomber


Sa première vice-présidente, Marielle de Sarnez, qui l'été dernier avait fait des grâces à Europe Ecologie et tenté un rapprochement avec le socialiste Vincent Peillon, en est aujourd'hui pour ses frais. Elle partage l'analyse de Bayrou sur le PS. «Tous ceux qui espéraient que le PS pouvait changer et défendre un projet plus moderne et plus ouvert sont aujourd'hui dans la déception. En réalité, ce mouvement politique est le lieu de deux approches différentes. L'une, réformiste et responsable. L'autre, régressive et, au bout du compte, mensongère», analyse-t-elle.

Les derniers mohicans changent de ton
Un avis partagé par l'eurodéputée Nathalie Griesbeck pour qui «Martine Aubry se radicalise à gauche, voire à l'extrême gauche». Pour cette ancienne de l'UDF, «ce qui distingue le MoDem du PS, c'est que, nous, nous avons une position réaliste et progressiste».
Bien qu'issu des Verts, Christophe Madrolle estime que «les propositions du PS sont injustes socialement et reposent sur des calculs politiciens». Pour lui, «Aubry cajole son électorat le plus gauchiste».

Le MoDem se rapproche de la majorité par étapes

Mais si les cadres du MoDem critiquent la direction du PS, ils ne louent pas les vertus de projet gouvernemental pour autant. Certes, ils approuvent le passage de l'âge légal à 62 ans, mais ils critiquent aussi bien «l'injustice» de certaines mesures, comme celles portant sur «la pénibilité» ou «la volonté de déplacer de 65 à 67 ans l'âge de départ à la retraite sans pénalisation pour les carrières incomplètes».
Samedi, à l'unanimité, ils ont ainsi voté un projet en neuf points, qui conditionnera, à l'automne, le soutien ou non de leurs parlementaires au texte de la majorité.
Prochaine étape à la rentrée.

Copé éclaire l'opinion sur les procédés de la gauche

Désirdavenir Royal n'a toujours pas pris conscience de la portée de ses propos

En attendant que le PS revienne au pouvoir et doivent corriger les dégâts qu'il commet actuellement, Ségol'haine Royal a encore manifesté son irresponsabilité dans les propos qu'elle a tenus sur TF1 hier soir mardi, se satisfaisant de formules susceptibles de faire mouche et de passer du baume sur ses plaies.
Les affaires actuelles, selon elle, seraient des symptômes d’un "système Sarkozy corrompu".
Jean-François Copé, invité de France Info ce mercredi matin, a dénoncé "des propos de haine".

Les amalgames de l'opposition


Quel est le lien entre l'affaire Bettencourt, la polémique sur les fonctions de Woerth, les cigares de Blanc ou l'avion de Joyandet, interroge Jean-François Copé, sinon un bric-à-brac en forme de paquet-cadeau de tous les griefs que le PS adresse à la majorité, à tort ou à raison, avec ou sans preuves, comme un colis piégé artisanal.


Or, Copé recommande de ne pas prendre de décisions "à chaud"
Éric Woerth n'est la cible de l'opposition que parce qu'il a une réforme importante en main. "On a besoin qu’il soit à son poste" (...) Au moins, pour cette fois, le PS ne s'est pas dissimuler derrière un rideau pour bloquer le travail des députés. Rappelez-vous en effet quel procédé honteux et puéril, les socialistes avaient adopté pour bloquer la loi Hadopi !

"Ce n’est pas à l’opinion, ni à la presse de déterminer qui doit être ministre !"

Le chef du groupe UMP à l’Assemblée est revenu aussi sur les propos de Ségol'haine Royal hier, mardi 29 juin sur TF1

"Le système Sarkozy corrompu", ce sont " des propos de haine " destinés à faire mouche dans la presse. Sa Cynique Majesté Royal a changé de méthode, mais conserve sa malveillance intacte. Plutôt que de prendre la parole à tort et à travers comme par le passé, Désirdavenir Royal préfère se faire plus rare, mais plus saignante. Ce qui n'a pas changé en revanche, c'est son mépris de la vérité et du respect des autres, chez celle qui avait lancé un stupéfiant "aimez-vous les uns, les autres" !
Aujourd'hui, Titine Aubry, sa rivale, qui fait fonction de premier secrétaire, est sous l'emprise de sa gauche incarnée par Riton Emmanuelli, suivi de son fidèle Hamon-le-benoît nourri au Fido. Alors elle lance le projet - plus laïc, mais aussi stupéfiant - d'une "société de bien-être" !... Le réalisme hédoniste des socialistes laisse rêveur en temps de crise. La solution socialiste pour le maintien du pouvoir d'achat que leur propagande a clairement perdu de vue: le bien-être ! Il n'est pas certain que la zénitude comble les chômeurs de satisfaction et leurs assiettes de plénitude... Une méthode que les Restos du coeur devraient expérimenter.

Copé souligne que cette déclaration de Ségol'haine Royal rappelle celles "de Montebourg ou de Marine le Pen".
"À force de s’essuyer les pieds sur les hommes politiques, il n’y aura plus grand monde pour venir s’engager pour notre pays".
Pour Jean-François Copé, "quand le PS joue à la haine, il oublie que c’est une bonne manière de faire monter le FN. Ou plutôt il ne l’oublie pas : il regarde ça avec beaucoup d’intérêt !"

Le seul mot de 'rigueur' réjouit les veaux dans le pré socialiste

Jean-François Copé approuve la lettre du président de la République, annonçant la réduction du train de vie de l’État: "une politique de rigueur budgétaire", que de chemin parcouru depuis le temps des fonds secrets dont ont profité les gouvernements socialistes de Mitterrand et du Premier ministre Jospin.
Jean-François Copé fait d'illeurs observer que " c’est pas un gros mot : les Français attendent qu’on leur dise la vérité"...

VOIR et ENTENDRE Jean-François Copé, président du groupe UMP, invité de Raphaelle Duchemin à 8h46 le 30 juin 2010 sur France Info:

mardi 29 juin 2010

Affaire Bettencourt: E.Guigou (PS) se fait cadrer par Michèle Alliot-Marie répond à

Les socialistes s'y mettent tous pour avoir la peau d'Eric Woerth

Lors des questions des députés au gouvernement du mardi 29 juin, l'ancienne ministre de la Justice, « depuis longtemps » responsable socialiste a interpellé l'actuelle Garde des Sceaux sur d'éventuelles interventions du pouvoir dans l'affaire Bettencourt.
La socialiste parle d'or et d' "égalité entre les citoyens devant la justice", un exemple typique de propos populistes qui devraient plaire à l'électorat du PS ! Mais la socialiste se livre aussi à un étalage de ragôts, ajoutant néanmoins que "pour lever les soupçons il faut des preuves", mais n'en faut-il pas à l'opposition pour accuser un ministre ?

MAM lui a sèchement adressé un petit rappel
des obligations du gouvernement et des procédures, en matière de respect de l'indépendance de la justice.
Cliquer pour VOIR et ENTENDRE la réponse de la ministre de la Justice:



On aura observé le manque de dignité de Nono Montebourg
et sa jubilation eu cours d'un échange de connivence avec un inconnu, alors qu'il y va de l'honneur d'un homme.

Rachat du journal Le Monde: concentration de la presse

Le Monde tombe aux mains de la socialiste Désirdavenir Royal
L'offre de reprise du Monde par le trio Bergé-Niel-Pigasse l'a emporté lundi d'une courte tête - comme dit Libération - par onze voix sur 20 au sein du Conseil de surveillance, alors qu'elle avait été plébiscitée par les salariés.

Les trois associés de l'offre dite "BNP" vont mettre plus de 100 millions d'euros sur la table pour renflouer le groupe le Monde, au bord de la faillite. Ils ont accompagné cette enveloppe de garanties sur l'indépendance du prestigieux quotidien.
Matthieu Pigasse, Pierre Bergé et Xavier Niel

L'offre des hommes d'affaires Pierre Bergé, Xavier Niel (Free) et du banquier Matthieu Pigasse (Lazard), était partie favorite après le vote massif en sa faveur de toutes les sociétés de personnels du groupe la semaine dernière.


Candidature unique et ...démocratique

La Gay Pride est politique

Le patron du Nouvel Observateur, M. Perdriel, associé à Orange, a retiré sa candidature dès le début de la réunion du Conseil de surveillance, conformément à son engagement. Estce un stratagème qui dissimule en fait une entente ilégale ?

Candidature unique, pensée unique !
Toujours est-il qu'il a donné procuration à son président Louis Schweitzer. Ce socialiste a fait basculer l'issue du vote en se prononçant pour l'offre "BNP" (comme Bergé-Niel-Pigasse).

Ni vu ni connu: l'invraisemblable affaire Woerth aura-t-elle servi de rideau de fumée ? Bien joué !

=>
D'autant que Pierre-Marie Barnier, qui fait l'objet d'une plainte d'une plainte de Françoise Bettencourt-Meyers, la fille unique de Liliane Bettencourt est un proche de ...Pierre Bergé !


Le Monde s'achète une batterie de casserolles


Une triade gratinée

Qui sont en vérité ces "hommes d'affaires" et ce "banquier", comme les désigne la presse insolente française ?
Le rachat du quotidien Le Monde par le trio Pierre Bergé, Matthieu Pigasse et Xavier Niel interpelle les media britanniques, qui s'attardent sur la carrière de businessman ...du X du patron de Free.

Outre J. Lang (PS), un UMP (refoulé par le service d'ordre)
et Pierre Laurent (PC), étaient présents:
Anne Hidalgo, Huchon (PS),
et Cécile Duflot (Verts)et Bernadette Groison (FSU)

Le Monde aux mains d'un ex-magnat du porno, souligne la presse anglaise, tandis qu'en France la presse s'auto-censure: qu'est devenue son impertinence ? Et les "décrypteurs" distingués, où sont-ils passés ?

De l'autre côté de la Manche, les journalistes ne prennent pas de gants pour commenter le rachat du Monde.

"Le Monde bientôt repris par un magnat qui a fait fortune dans le porno" (The Independent).
"Un ancien boss du porno parmi les repreneurs du Monde" (BBC News).
Plutôt que de se concentrer sur la personnalité de Pierre Bergé, entrepreneur multi-milliardaire de gauche, militant de la cause homosexuelle, propriétaire du magazine gay Têtu et soutien de Sa Cynique Majesté Royal, ou celle de Matthieu Pigasse, propriétaire des Inrockuptibles, ils mettent le paquet sur le plus sulfureux Xavier Niel et son parcours dans l'industrie du porno du patron de Free. "Mr Niel, aujourd'hui multimillionnaire, a commence sa carrière à l'âge de 19 ans en créant un service de rencontres sur Minitel, le précurseur français de l'internet. Ils s'est ensuite lancé dans le peep show (...)", rappelle The Independent, qui note également que Niel "possède les droits de la chanson ‘Comme d'habitude' de Claude François".


Libération vs Le Monde


La presse socialiste nous prépare de bons moments de franche camaraderie
.
Niel a attaqué à maintes reprises le journal Libération au sujet d'articles évoquant ses démêlés judiciaires. Le choix des trois grâces est prometteur de nouvelles aventures...

lundi 28 juin 2010

Xavier Bertrand dénonce la chasse à l'homme menée par le PS contre Eric Woerth

Attaques infondées du PS et d'Europe Ecologie contre Eric Woerth

La cabale dont est victime le couple Woerth

Celle-ci vient après plusieurs autres
, toutes plus grossières les unes que les autres. Ainsi, lire PaSiDupes sur les attaques ignomineuses de Cambadélis contre Eric Besson.

Cette nouvelle affaire montée de toutes pièces ne s'appuie sur aucune preuve, seulement des amalgames et des supputations. Cette nouvelle opération de déstabilisation politicienne contre le gouvernement et la réforme des retraites a été lancée par Arnaud Montebourg et la presse socialiste (singulièrement Mediapart), enflée par Eva Joly, la "vieille éthique" (selon J.-V. Placé, n°2 des Verts) et couronnée par Cambadélis (PS).

VOIR et ENTENDRE l'intervention de Xavier Bertrand lors de la conférence de presse du Mouvement Populaire, le 28 juin 2010:

Affaire Bettencourt: Cambadélis (PS) veut la démission du gouvernement

Les coupeurs de têtes Montebourg, Mamère et Cambadélis sont au rendez-vous

L'opposition accuse le ministre du Travail de conflit d'intérêts dans la gestion de la fortune de Liliane Bettencourt, sans preuves autres que des "on dit".

Les Nono de l'opposition se jettent sur les mollets d'Eric Woerth

La technique de l'amoncellement de suspicions malveillantes vise à emporter la conviction de l'opinion.
Avocats de profession, Arnaud Montebourg (PS) et Noël Mamère (Verts) font peu de cas du droit et bafouent la règle de la présomption d'innocence, pour condamner le couple Woerth sans jugement.
Sur RTL, le ministre a dénoncé l'"amalgame scandaleux" que pratique aussi un article du JDD à propos de l'affaire Peugeot.

VOIR et ENTENDRE Arnaud Montebourg cabotiner à RTL le mardi 22 juin 2010. Invité de Jean-Michel Aphatie, il était interrogé sur l'affaire Woerth - Bettencourt. Avant même que la gauche étoffe ses soupçons, bille en tête, il demandait déjà - avec le renfort de contorsions de bouche et d'une gestuelle très maniérée, à apprécier ! - au ministre de se mettre à la disposition de la justice... :

D'abord Nono Montebourg et maintenant Nono Mamère

Mais le coup monté contre le ministre en charge de la réforme des retraites saute aux yeux.


Dans une première phase du montage socialiste contre le ministre, Arnaud Montebourg avait pu compter sur le soutien de la presse de gauche (le site payant Mediapart de journalistes en incompatibilité d'humeurs avec leurs directions de Libération et du Monde), conforté par l'attaque de l'eurodéputée Europe Ecologie, Eva Joly, et confirmé par un autre socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, pour faire bon poids.

VOIR et ENTENDRE
J.-C. Cambadélis sur Europe 1: "ce gouvernement doit partir" !


Or, la deuxième phase de la cabale suivant le même scénario. Elle est une nouvelle fois lancée le jour même de la parution de l'article du JDD, et c'est le député Verts Noël Mamère qui dénonce sur Radio J un autre "conflit d'intérêts" concernant le couple Woerth, entre la création par Florence Woerth d'une écurie avec d'autres femmes et le fait que "quelques mois plus tard", son mari, ministre du Budget, ait présenté une loi sur l'ouverture des jeux en ligne. Une pure coincidence dont s'empare l'opposition, bien que l'autorisation des paris sur l'Internet ait été envisagée pendant des années. Encore faudrait-il que les chevaux mis en question puissent faire l'objet d'enjeux sportifs et donc rapporter. Mais par goût de la dénonciation, les soupçonneux socialistes ne s'arrêtent pas à ce genre de détail.

VOIR et ENTENDRE Nono Mamère dans son exercice préféré de chasse à l'homme:Mais ce père-la-vertu donneur de leçons est celui qui est pris sur le vif en train d'adresser un élégant bras d'honneur à la majorité à l'Assemblée Nationale (ci-contre ET lien video de la scène), coeur de la démocratie, ou se fait surprendre en flagrant délit de mensonge, assurant éhontément respecter le credo écolo et venir travailler à vélo, alors qu'il vient tout juste d'être filmé à sa descente de taxi.

Quelle crédibilité accorder aux propos de Noël Mamère qui se défend de participer à une "chasse à l'homme" contre le ministre. Il répond à François Baroin, qui l'a qualifié de "dangereux récidiviste" et propose "d'adapter la loi pour éviter tous conflits d'intérêts à l'avenir".
VOIR et ENTENDRE ce républicain bananier en pleine scène de bravoure:


Nono Mamère veut faire place nette
Vieillissant, il sent fort la marée et rêve d'arriver au pouvoir avant qu'il ne soit trop tard: tout le monde doit disparaître !
Le bouffon des Verts avait réclamé la dissolution du ministère d'Eric Besson.
Aujourd'hui, il s'y voit déjà et assure que "Woerth n'est plus qu'un ministre en sursis".
Mais comme le socialiste Nono Montebourg, Nono Mamère s'en prend au chef de l'Etat. "Ce n'est pas à l'opposition de demander la démission d'Eric Woerth! C'est au Premier ministre et au Président d'assumer leurs responsabilités, en prenant les décisions qui s'imposent."

VOIR et ENTENDRE maintenant le même bouffon assurer que c'est à Sarkozy de demander la démission d'Eric Woerth:

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Depuis longtemps déconsidéré par la vulgarité de ses propos et comportements, Nono Mamère répond
- au ministre du Budget, François Baroin, qui l'a qualifié lundi de "dangereux récidiviste"
- et à François Hollande, qui a pris de la distance avec ses propos:
"Je n'ai pas de leçons à recevoir de ceux qui défendent avec bec et ongles l'indéfendable: l'évidence d'un conflit d'intérêts. Par ailleurs, je n'ai pas entendu mes amis du PS me défendre quand des députés de la majorité m'avaient traité de 'voyou'..."


L'encombrant ex-socialiste renié par les siens ! Comment est-ce dieu possible !!!

G20 de Toronto: la gauche radicale provoque des violences

Les « black blocks », de sommet en sommet, de Strasbourg à TorontoChaque jour du sommet du G20 à Toronto aura été l'occasion de nouvelles violences qui ont amené la police à utiliser dimanche des gaz lacrymogènes pour la seconde journée consécutive et le nombre d'arrestations a franchi la barre des 500.

La manifestation de samedi a débuté au centre-ville dans le calme avant de tourner rapidement à l'émeute. Des groupes mobiles d'anarchistes - visage dissimulé derrière des foulards ou sous des capuches – ont explosé des vitrines de magasins et de banques, et incendié deux véhicules de police au moins.
Les incidents du dimanche ont éclaté alors que plusieurs centaines de manifestants se dirigeaient vers un centre de détention provisoire pour des manifestants arrêtés samedi lors d'émeutes au cours desquelles la police avait pour la première fois utilisé des gaz lacrymogènes à Toronto, la ville la plus peuplée du Canada.
Cette fois, un "important groupe" de manifestants a été arrêté alors qu'ils quittaient les locaux de l'université de Toronto dans lesquels ils s'étaient introduits frauduleusement, ont indiqué les forces de l'ordre. Au cours de cette opération, la police a saisi des briques, des pierres et des battes de baseball.
Lire PaSiDupes sur les cagoules en France
Dans la nuit de samedi à dimanche, quatre autres activistes professionnels, bien organisés et préparés, avaient déjà été interpellés alors qu'ils pénétraient dans le système des égouts de la ville, dans le but de se rapprocher des lieux ultra-sécurisés où les dirigeants du G20 doivent se rencontrer.
Le face à face a duré plus de cinq heures.

Les anarchistes internationaux mobilisent massivement


Au total, 584 personnes ont été interpellées.
"La situation dans la ville retourne lentement à la normale", a cependant précisé le sergent Tim Burrows.
Lire PaSiDupes sur les 10 comparutions immédiates de "pacifistes" de Strasbourg (avril 2009)

Les "black blocs" comme les aime Rue89
(Libération)

"En théorie, loin du groupe organisé de casseurs souvent fantasmé, le terme désigne une technique -musclée- de manif.[...] C'est plutôt « un type d'action collective, une tactique », comme défini par Francis Dupuis-Déri, chercheur à l'université du Québec et lui-même militant.[...]
Nés dans les années 80 à Berlin-Ouest, alors que la police évacuait des squats de militants autonomes, les black blocs font leur entrée dans le mouvement altermondialiste en 1999 lors du sommet de Seattle. Ils fracassent les vitrines de McDonald's, Nike, Gap, et les succursales de banques. Lire PaSiDupes sur la présence d'Olivier Besancenotà Strasbourg la veille de violences en marge du sommet de l'OTAN

Les black blocs s'attaquent aux symboles de l'Etat et du libéralisme, « mais pour le moment la violence contre les personnes n'est pas légitimée », précise Isabelle Sommier, spécialiste des mouvements d'extrême gauche [...]. Exceptions faite des policiers, incarnation selon eux de la violence d'Etat.[...]« Frapper un flic, ce n'est pas de la violence, c'est de la vengeance. »[...] Lire PaSiDupes sur les "black blocks" en France
Le principe des black blocs s'inscrit dans l'idéologie du mouvement autonome (lien PaSiDupes sur l'UNSA) et la violence comporte donc une dimension politique.[De là à justifier la violence politique... D'ailleurs, Francis Dupuis-Déri l'explique]:« L'action directe violente est perçue comme un moyen efficace et simple de critiquer le capitalisme et l'État libéral. […]
Les black blocs ne sont pas toujours violents. [Et rassurons les bourgeois...:]l'existence de groupes comme les Silver Blocs, prônant l'action directe non violente, ou les Pink blocs, vêtus de rose, qui utilisent la dérision." En somme pas de quoi mettre la police en action. Lire PaSiDupes: des pacifistes violents

=> D'ailleurs cet article de Rue 89 est rédigé en collaboration avec les Inrockuptibles, dont le propriétaire est l'un des repreneurs du journal Le Monde avec Pierre Bergé, le financier multi-milliardaire de Ségol'haine Royal en 2007.
Lire PaSiDupes sur le trio de repreneurs du Monde

Nous voilà pleinement rassurés en effet, et pour le PS et pour la presse socialiste et pour Désirdavenir Royal !
Lire PaSiDupes sur les violences politiques de Poitiers (Charentes-Poitou)

Les décisions et les critiques

La possibilité de taxer les banques est reconnue comme légitime par le G20, même si tous les pays ne le feront pas, a reconnu dimanche le président Nicolas Sarkozy, en marge du sommet du G20 réuni à Toronto (Canada).

Lire PaSiDupes: les habitants de Strasbourg qui ont voté socialiste ont aimé les "black blocks" en avril 2009 et la municipalité PS a demandé à l'Etat une aide financière
Les organisations non gouvernementales auraient sans doute fait mieux et en une rencontre...

Chaque jour, plusieurs ONG se sont déclarées déçues par les conclusions du sommet du G8 vendredi et samedi au Canada, et ces spectatrices ont critiqué dimanche les résultats du G20 de Toronto, jugés tout aussi insuffisants pour le développement et l'environnement. "Les membres du G20 ont raté une occasion en or pour lutter contre la pauvreté dans le monde", estime Mark Fried, porte-parole de l'ONG Oxfam.

Le coût de l'imposant dispositif de sécurité imposé par les activistes et mis en place par le gouvernement canadien pour la tenue du G20 s'élève à environ un milliard de dollars.
La gauche canadienne a bien dû s'indigner de la dépense. Mais peut-être n'est-elle pas tombée aussi bas que la nôtre !

dimanche 27 juin 2010

FFF: le fiasco des Bleus aiguise les appétits

Les jeunes contre les vieux, les amateurs contre les professionnels.
Et la gauche contre l'élu du suffrage universel


Vers un putsch des champions du monde 98 Le football français n'est pas brutalement tombé en ruines avec le Mondial 2010.
Roselyne Bachelot souhaite sa reconstruction et elle préconise une réorganisation en profondeur de la fédération (FFF). Avec la démission d'Escalettes, les héros du Mondial 98 veulent en être.

En 2008, après un Euro catastrophique pour l’Equipe de France, les champions du Monde 98 étaient montés au créneau, demandant la tête de Raymond Domenech. On leur avait alors reproché de se comporter comme un lobby, de vouloir le pouvoir.

Aujourd'hui
Laurent Blanc devient - prématurément - sélectionneur des Bleus, l’entraîneur de l’OM depuis un an, un champion de Ligue 1, s’appelle Didier Deschamps, et les media se sont tournés vers Dugarry, Lizarazu ou encore Pirès pour en faire leurs consultants. Ainsi, Marcel Desailly est consultant internationalisé et multidiffusé; sur la BBC, ils le surnomment Rock’n’Payroll.

La PS imite la génération 98

Dans le monde de l’entreprise, on n’appelle pas ça du lobbying mais une démarche d’influence. En clair, vous cernez une entreprise, une institution et vous l’attaquez de toute part, mettant en avant votre crédibilité ou celle de vos amis. En politique, il s'agit de collusion presse-mouvement politique (Europe Ecologie ou PS). Quand la cible semble vaciller et qu'on la croit prête à s'écrouler, tout naturellement, on se tourne vers vous pour la succession.
En politique, on fait de la communication, avec ses rumeurs et ses cabales. Après Eric Besson ou même Nicolas Sarkozy, avec le vrai-faux SMS du Nouvel Observateur, c'est le tour d'Eric Woerth d'être la cible d'un montage qui prend sa source dans la presse, Mediapart , qui est monté en épingle par l'eurodéputée d'Europe-Ecologie (lien PaSiDupes), Eva Joly, et qui est (enfin?) récupéré par le PS: Cambadélis suggère que le gouvernement doit démissionner. Tout ça pour en arriver là, plutôt que par des élections ! Le socialiste Didier Migaud a pris le parti d'Eric Woerth (lien PaSiDupes), mais rien n'y fait; la machine est lancée.

Les prétendants ont la mémoire courte

Les analystes oublient un peu vite le naufrage de 2002 et les décrypteurs les défaites successives de la gauche. Sportivement, c’était encore pire que cette année: pas un seul but marqué. 2010 est l'année où Nicolas Anelka est élu outre-Manche le Français de l'année. L’Euro 2004 ne fut guère plus glorieux que la présidentielle 2002. Les Zidane, Lizarazu, Desailly, Barthez occupaient encore la scène. Et quand aujourd’hui une ministre pointe du doigt des “caïds immatures” chez les Bleus, elle ne fait pas oublier que Zidane a fini sa carrière sur un coup de boule à un adversaire européen (photo ci-dessus). Que Dugarry avait été controlé positif à la nandrolone, puis blanchi à cause d’un vice de forme.
Quant à Barthez, il pointait du doigt l’attitude de Domenech la semaine dernière dans les colonnes du Parisien. Le sélectionneur avait refusé de serrer la main de son homologue d’Afrique du Sud. Barthez s’exclame “Il y a des enfants qui regardent !” Il y en avait sans doute aussi quand le glorieux gardien de l’OM avait craché sur un arbitre... Un autre, Eric Cantona en 1995, régla ses comptes avec un spectateur en se jetant sur lui les crampons en avant, tel Cambadélis (ci-dessus) contre Villepin, en plein hémicycle. Le cracheur des terrains de foot a son homologue chez les Verts, en la personne de Nono Mamère, Maître-ès-bras d'honneur.
Lien 1: la scène du raid de Greenpeace sur l'Assemblée nationale - Lien 2: l'impunité
Autre exemple de vertu: Mamère ment sur son mode de locomotion écolo
Allez, encore une agression de plus, pour mémoire: le PS coupable de glissement vers le lepenisme (lien PaSiDupes)

Autres temps, autres moeurs: nos joueurs refusent de courir et font la grève (lien PaSiDupes) , quand leurs aînés déployaient une énergie ...folle. Ils croyaient que la fin justifie les moyens, leurs cadets ne croient qu'en l'argent facile avec le soutien de la démagogue communiste, Marie-George Buffet. Lien PaSiDupes

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

La crise économique et financière internationale oblige le président à réviser son projet de campagne et l'opposition conservatrice – battue de six points – se frotte les mains mais feint la surprise.
A la FFF on ne fait finalement appel aux vieilles gloires qu’en situation de crise et la gauche politique s'impatiente de voir le sort tourner en sa faveur. La génération Platini a connu ça. Les instances présidées par Jean Fournert-Fayard à l’époque ne voulaient pas lâcher les rênes. Et pendant ce temps les Tigana, Fernandez et autre Giresse entraînaient les plus grands clubs, comme le PS les régions. Finalement, Michel Platini avait été nommé sélectionneur. Cette fois Laurent Blanc enfile ce costume. Et un ancien, Jean-Christophe Cambadélis, grille la politesse au nouveau porte-parole du PS, Benoît Hamon - très marqué à gauche du PS - pour demander la démission du gouvernement.

Pourquoi faudrait-il que les anciens de 98 s’installent à la fédération et le PS d'ancien régime au gouvernement ?

samedi 26 juin 2010

24 juin -Petite grève mensuelle dans les transports et le primaire

Pas de quoi bloquer la réforme des retraites

Photo d'archives de France Info:
romantique et nostalgique ?

Les transports en commun et les services publics étaient perturbés jeudi par un nouveau mouvement de grève.
Propagande de France Info

Voici le texte de son article de mobilisation

"Avec 200 manifestations prévues en France, la grève pour protester contre la réforme des retraites s’annonce très suivie. L’intersyndicale veut fortement mobiliser. Des perturbations sont à prévoir, notamment dans les transports et l’éducation nationale.
Premier secteur touché par cette nouvelle grève contre la réforme des retraites, les transports. La SNCF prévoit de fortes perturbations. Elles ont déjà débuté hier soir et elles s’achèveront demain matin 8 heures..."

La grève réelle dans les transports
SNCF: 60% de non grévistes
Environ quatre cheminots sur dix étaient en grève jeudi matin, selon la SNCF. Les prévisions de trafic faisaient état d'un TGV sur deux en moyenne en France et à l'international, comme pour les TER et les Transilien - en heure de pointe.

RATP: 75% n'ont pas fait grève
La Régie a fait état de la circulation de trois métros sur quatre en moyenne, tout comme sur le RER A. Elle ne prévoyait en revanche qu'un train sur cinq sur la section Paris-Aéroport Charles de Gaulle 2.

En effet, le RER B est géré par la SNCF et le Conseil Régional PS.

Cette ligne souffre régulièrement de problèmes techniques (trois recensés entre fin mars et mi-avril 2009) : rupture de caténaires, problèmes électriques... L'insuffisance des travaux de modernisation par le Conseil régional présidé par Huchon-ronron est aussi une cause de perturbations.

Enfin, des incendies dans des campements roms bloquent régulièrement le trafic à Saint-Denis, comme en 2007 et 2009.

A l'Education nationale

Dans les écoles, la moyenne pondérée sur l'ensemble des enseignants s'établit à 19,96% de grévistes, dont 31,87% dans le premier degré - un taux plutôt inférieur à l'habitude - et seulement 10,27% dans le secondaire.

La grève a été très peu suivie dans les lycées, où les enseignants sont moins réactifs: 3,49% dans les établissement professionnels et 1,39% dans les lycées d'enseignement général et technologique.

Fonction publique

Selon le ministère du travail, 18,7% des fonctionnaires étaient en grève.

Ces évaluations ne contribuent pas à crédibiliser le chiffre de 2 millions voulu par les syndicats.

Les estimations officielles - 800.000 – paraissent nettement plus raisonnables.

Insulte à Sarkozy: 35 heures de travaux d'intérêt général

La justice est-elle un jeu politique ?

Les circonstances

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, rendait mercredi soir la visite qu'il avait promise à la Seine-Saint-Denis. L'opposition démocratique lui en avait lancé le défi, acceptant – avec certains de ses élus – que le 9.3 soit une zone de non-droit. Ce département souffre particulièrement de la délinquance à laquelle le Conseil régional oppose une politique de prévention aux effets que chacun peut apprécier dans l'insécurité au quotidien.

Pendant près de trois heures, le président a néanmoins sillonné le département
à partir de 21 heures.
Il s'est notamment rendu à la Cité des 4.000 à La Courneuve, qu'il avait promis de "nettoyer au kärcher" en juin 2005, alors qu'il était ministre de l'Intérieur, après la mort d'un enfant, Sidi Ahmed, tué par une balle perdue.
Il était accompagné dans ces quartiers sensibles du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, du préfet de police Michel Gaudin, du directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard, et du préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert.

La vulgarité qui n'interpelle pas Titine Aubry

Le procureur avait réclamé une peine de 210 heures de TIG et sa privation des droits civils et civiques. En s'adressant au Président de la République, seul responsable politique démocratiquement élu au suffrage universel, Mohamed Bridji avait lancé, selon les propos rapportés à l'audience et que le jeune adulte de 21 ans a reconnus:
"Va te faire enculer, connard, ici t'es chez moi", du Didier Porte dans le texte. Tels sont les mots injurieux du jeune Dionysien poursuivi pour outrage envers le chef de l'Etat et rébellion. Le président qui n'a d'abord pas bien entendu lui a demandé de répéter. Ce qu'il a fait.
Avant l'audience, son avocate avait déclaré que, son client, n'avait fait que "donner son opinion sur la vie politique à Nicolas Sarkozy.

Le premier secrétaire du PS, Mme Aubry-Brochen n'est encore pas au courant et ne condamne donc pas la vulgarité du Mohamed Bridji, son porte-parole a la tête ailleurs et Désirdavenir Royal ne demande pas pardon pour le malotru. Les insultes peuvent continuer de plus belle dans la « république du respect » et désormais du "bien-être" voulue par Titine Aubry !

La juge rend la justice socialiste ?

Martine Aubry nous a condamnés à la semaine de 35h et le juge de Bobigny aussi.
Vendredi, la juge de la 17e chambre du tribunal le tribunal de grande instance de Bobigny a fixé le tarif de l'insulte à la fonction suprême à 35 heures de travaux d'intérêt général (TIG).
L'humour de la juge prend-il sa source à France Inter chez les Porte-Guillon ou Rue de Solférino ?

L'interpellation

Mohamed Brigji peut opposer de la résistance, mais la police doit faire dans la dentelle.

Version des accusés

S'en était suivi une interpellation qualifiée de "musclée" par la présidente du tribunal Sophie Parmantier.
Mohamed Brigji avait été interpellé à la gare de Saint-Denis où il y avait eu une interpellation musclée". "Il n'y avait pas lieu à menottage, à plaquer au sol la personne", a estimé l'avocate, ajoutant que son client "a la tête défigurée, un oedème au niveau du visage, le nez amoché, des pansements" et "ne va pas du tout bien".
Elle a confirmé que son casier judiciaire était « vierge », comme un casier peut l'être en 2010. Comme Désirdavenir Royal "Il est droit dans ses bottes par rapport à ses déclarations", dans lesquelles " il a exprimé son opinion vis-à-vis du président", a ajouté, admirative, l'avocate, qui a des citations édifiantes, et qui préciseque la plainte émanait des policiers.

Version des plaignants
Les trois fonctionnaires de police présents à l'audience, qui s'étaient constitués partie civile, affirment ne pas s'être écartés de la procédure qui prévoit, dans ces circonstances, de mettre l'individu à l'écart "en moins de 30 secondes".
Mohamed Bridji réfute la version policière. " Il ment. C'est un mytho(mane)", hurle-t-il au récit d'une des parties civiles. "Pour avoir ça, c'est qu'il y a eu un truc", dit-il, en montrant ses ecchymoses. Asthmatique, il affirme que la suffocation a brouillé sa mémoire.
La procureure, Anaïs Leborgne, retient la provocation de l'insulte et en souligne "la vulgarité inadmissible". Elle requiert notamment 210 heures de TIG et la suspension du droit de vote.

« Société du care »: la vulgarité pour plus de bien-être à la socialiste

Dans la société socialiste la recherche du bien-être passe par l'extériorisation des tensions: il convient de se soulager sur l'autre et l'insulte serait un exutoire privilégié.

Peut-on s'adresser au juge en ces termes ?

Le condamné est victime de l'exemple d'humour véhiculé par le service public. A France Inter, Stéphane Guillon et Didier Porte ont été des mois durant les formateurs de la Seine-Saint-Denis. Il ont appris le respect sur France Inter. Mais à la différence de leurs modèles, les « d'jeuns » un peu justes du 9.3 doivent répondre devant le tribunal de leurs grossièretés.

Un casier judiciaire vierge n'a pas de sens

La presse fait valoir que le jeune homme n'a pas de casier judiciaire.
Son avocate confirme, mais précise néanmoins qu' "il y a eu quelques signalements"... Voilà donc à quoi mène le laxisme de la justice et de Radio France

Mondial : la défaite de l’Algérie face aux USA déchaîne des violences à Paris

Les matches contre le Maghreb sont l’occasion de débordements

L'Algérie a tout fait pour nous faire partager sa déception

Le Mondial en Afrique du Sud n'a fait pas exception

- En match de sélection Marseille avait déjà subi des saccages

Les matches de l'équipe d'Algérie sur le territoire français ont
une fâcheuse tendance à se terminer de la même fâcheuse manière.

2006 -Pour J.-P. Le Dantec (maoïste):
ces scènes de violence à répétition sont
le prélude à la guerre civile

L'Algérie peut bien gagner 3-1 contre la modeste équipe du Rwanda, le résultat
est le même pour la ville de Marseille où plusieurs milliers de supporters sont descendus en nombre dans la rue pour fêter la victoire en saccageant.
Sept personnes ont été interpellées et six policiers blessés dans la nuit du dimanche au lundi.

- A Paris, les Algériens étaient plus violents qu'en Afrique du Sud

A pied, à scooter, en voiture, ils se retrouvèrent vers 22h dans le quartier du Vieux Port et manifestèrent leur exubérance à coup de klaxons, brandissant des drapeaux algériens. Les Marseillais sont habitués à ce genre de communion avec le pays d’origine. Mais dans le centre-ville des vitrines et des abribus furent bientôt saccagés. Les violences s’éternisèrent jusque vers 00h30.

Les difficultés sociales ne sont pas le seul prétexte à la violence …

L’eurent-elles été que la presse les aurait soutenues. Près de 150 policiers avaient été mobilisés dont une compagnie de CRS. Sept personnes sont en garde à vue pour "dégradation, outrage, rébellion et coups et blessures sur agents ayant autorité". Six policiers ont été blessés. La gauche politique n’a pas fait de récupération.


Les comportements anormaux ne sont pas apparus avec le Mondial

Depuis le début du Mondial, la mairie de Paris et la FIFA avait ouvert le stade Charléty pour la retransmission de matches sur écran géant. Jamais encore, et malgré de bonnes raisons, les supporters ne s’étaient livrés à de tels excès. Pour autant, les comportements intolérables se multiplient depuis les années Jospin.

De lourds antécédents
Après la première qualification de l’Algérie au Mondial de football depuis 1986, le 18 novembre, des incidents s’étaient produits dans plusieurs grandes villes de France, dont Paris et Marseille, avec des blessés légers et près de 150 véhicules brûlés.
Quelques jours plus tôt, lors du match Algérie-Egypte, le 14 novembre, des violences avaient été commises à Marseille, avec notamment des jets de canettes et de bouteilles sur les forces de l’ordre.
De légers incidents s’étaient également produits à Marseille et dans d’autres villes françaises le 28 janvier 2010 après la défaite de l’Algérie contre l’Egypte (4-0) en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations.


La prévention n’a encore pas suffi malgré les mesures prises en 2010
Des panneaux de la RATP indiquaient une interruption du trafic du tramway T3 pour «raisons de sécurité» entre Porte d’Orléans et Porte d’Italie, tronçon desservant le stade Charléty, et du RER B, qui dessert la Cité Universitaire, entre Châtelet et Laplace, en raison de la présence de voyageurs sur les voies.
Sur les Champs-Elysées, une centaine de jeunes supporters avec des drapeaux algériens, portant des maillots verts et rouge aux couleurs de l’Algérie, exprimaient leur fierté d’être algériens, dansant autour d’un tambourin.

Un important dispositif policier, avec au moins trois compagnies de CRS, avait été déployé.

La tension était forte à nouveau

La fête, c'était avant, au temps
des désirs d'avenir dans le mondial

Du côté des joueurs
"C'est une finale qui sera peut-être plus ouverte que les deux premiers matches car il n'y aura pas de calcul. On va essayer de marquer l'histoire", commente l'attaquant algérien Karim Matmour.

Du côté de la presse
Un membre du gouvernement, tel Brice Hortefeux, aurait-il pu dire ce que l’agence de presse française a écrit ?
Le 23 juin, cette agence militante, par ailleurs prompte à critiquer le ministre de l’Intérieur, titra en effet: «Mondial: Etats-Unis-Algérie, la victoire ou la valise » ! Selon le cas, cette évocation du sort des Pieds-Noirs ne donne lieu à aucun droit de mémoire, soit la Ligue des droits de l’homme monte aux créneaux, la LICRA poursuit en justice, le réseau radical ESF lâche ses troupes et Titine Aubry envoie Hamon-le-benoît clamer l’indignation du PS.
L’agence de presse ne prend pas la peine de nous retracer l’historique des violences consécutives à des matches avec l’Algérie sur le sol français.
Le devoir de mémoire de ces journalistes nous épargne aussi les sifflets lorsqu’au Stade de France retentit La Marseillaise lors d’une rencontre de football. Auto-censure idéologique ?


Les incidents d’après match

Des supporters de l’équipe d’Algérie a réagi par des actes de violences mercredi 23 juin à Paris après la défaite de leur équipe nationale contre les Etats-Unis lors du Mondial (0-1).
Une vingtaine de voitures retournées ou brûlées, des agressions… Tel est le triste bilan matériel du côté du stade Charléty. Mais certains étudiants de la cité universitaire voisine ont également été pris à parti.
L’équipe d’Algérie s’est éliminée de la Coupe du Monde et ses supporters du respect qu’ils revendiquent à tout propos et à cor et à cris.


Un lourd passif sur le sol de France

Quel est l'organe de presse qui ferait le petit rappel qui suit ?

- 2001 (6 octobre) - France-Algérie, au temps de Jospin : La Marseillaise avait été sifflée par une partie du public et le match avait ensuite été interrompu par l'irruption des supporters sur le terrain.
VOIR et ENTENDRE

VOIR et ENTENDRE



- 11 mai 2002 - finale de la Coupe de France Bastia-Lorient : des supporters corses sifflent pendant l'hymne national. Le président Chirac avait en conséquence refusé de remettre le trophée au vainqueur.
VOIR et ENTENDRE

Malouda a déjà des difficultés, à l'époque,
à desserrer les dents
pendant que retentit la Marseillaise

Il faut être sociologue et partisan pour partager l'avis d'Emmanuel Todd: "ce type de manifestation lors des match de football qui survient en pleine crise financière en 2008 serait instrumentalisé par les hommes politiques comme Nicolas Sarkozy pour masquer les réels problèmes que connaît la France comme la « crise de la démocratie » et les menaces qui pèsent sur son industrie."...
Le président de la République avait quitté la tribune officielle, tandis que le commentateur de la video assurait que Jacques Chirac avait réussi un coup médiatique… - 2007 (8 septembre) - La Marseillaise a également été sifflée lors du match Italie-France, dans le cadre d'une rencontre de qualification pour l'Euro 2008 disputée à San Siro (Milan). Ces sifflets étaient une réponse aux attaques répétées de Raymond Domenech, sélectionneur français, dans la presse contre la sélection italienne avant ce match.
- 2007 (17 novembre) - France-Maroc : match amical de football.

- 2008 (14 octobre) - France-Tunisie
: match très amical, là encore au stade de France.
VOIR et ENTENDRE:

=> La ministre des sports n'était autre que Marie-George Buffet (PCF). Avec le président de la FFF Claude Simonet elle lança un appel désespéré - en pure perte - qui se solda par un retour aux vestiaires pour tout le monde. La
ministre communiste a-t-elle mieux réussi que ses successeurs ? Ses prises de position à leur encontre lors du Mondial 2010 sont donc particulièrement déplacées.
Liens PaSiDupes
La communiste a commencé par approuver l'hébergement de luxe des milliardaires
Et puis elle a fait du fiasco de ses protégés nantis une récupération éhontée.
Le coup de sabot de l'âne avant son départ à la retraite ?

Il n’y a pas de raison que la gauche condamne ces épisodes de violence qui entretiennent le goût de la révolte …