POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 28 juin 2010

Affaire Bettencourt: Cambadélis (PS) veut la démission du gouvernement

Les coupeurs de têtes Montebourg, Mamère et Cambadélis sont au rendez-vous

L'opposition accuse le ministre du Travail de conflit d'intérêts dans la gestion de la fortune de Liliane Bettencourt, sans preuves autres que des "on dit".

Les Nono de l'opposition se jettent sur les mollets d'Eric Woerth

La technique de l'amoncellement de suspicions malveillantes vise à emporter la conviction de l'opinion.
Avocats de profession, Arnaud Montebourg (PS) et Noël Mamère (Verts) font peu de cas du droit et bafouent la règle de la présomption d'innocence, pour condamner le couple Woerth sans jugement.
Sur RTL, le ministre a dénoncé l'"amalgame scandaleux" que pratique aussi un article du JDD à propos de l'affaire Peugeot.

VOIR et ENTENDRE Arnaud Montebourg cabotiner à RTL le mardi 22 juin 2010. Invité de Jean-Michel Aphatie, il était interrogé sur l'affaire Woerth - Bettencourt. Avant même que la gauche étoffe ses soupçons, bille en tête, il demandait déjà - avec le renfort de contorsions de bouche et d'une gestuelle très maniérée, à apprécier ! - au ministre de se mettre à la disposition de la justice... :

D'abord Nono Montebourg et maintenant Nono Mamère

Mais le coup monté contre le ministre en charge de la réforme des retraites saute aux yeux.


Dans une première phase du montage socialiste contre le ministre, Arnaud Montebourg avait pu compter sur le soutien de la presse de gauche (le site payant Mediapart de journalistes en incompatibilité d'humeurs avec leurs directions de Libération et du Monde), conforté par l'attaque de l'eurodéputée Europe Ecologie, Eva Joly, et confirmé par un autre socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, pour faire bon poids.

VOIR et ENTENDRE
J.-C. Cambadélis sur Europe 1: "ce gouvernement doit partir" !


Or, la deuxième phase de la cabale suivant le même scénario. Elle est une nouvelle fois lancée le jour même de la parution de l'article du JDD, et c'est le député Verts Noël Mamère qui dénonce sur Radio J un autre "conflit d'intérêts" concernant le couple Woerth, entre la création par Florence Woerth d'une écurie avec d'autres femmes et le fait que "quelques mois plus tard", son mari, ministre du Budget, ait présenté une loi sur l'ouverture des jeux en ligne. Une pure coincidence dont s'empare l'opposition, bien que l'autorisation des paris sur l'Internet ait été envisagée pendant des années. Encore faudrait-il que les chevaux mis en question puissent faire l'objet d'enjeux sportifs et donc rapporter. Mais par goût de la dénonciation, les soupçonneux socialistes ne s'arrêtent pas à ce genre de détail.

VOIR et ENTENDRE Nono Mamère dans son exercice préféré de chasse à l'homme:Mais ce père-la-vertu donneur de leçons est celui qui est pris sur le vif en train d'adresser un élégant bras d'honneur à la majorité à l'Assemblée Nationale (ci-contre ET lien video de la scène), coeur de la démocratie, ou se fait surprendre en flagrant délit de mensonge, assurant éhontément respecter le credo écolo et venir travailler à vélo, alors qu'il vient tout juste d'être filmé à sa descente de taxi.

Quelle crédibilité accorder aux propos de Noël Mamère qui se défend de participer à une "chasse à l'homme" contre le ministre. Il répond à François Baroin, qui l'a qualifié de "dangereux récidiviste" et propose "d'adapter la loi pour éviter tous conflits d'intérêts à l'avenir".
VOIR et ENTENDRE ce républicain bananier en pleine scène de bravoure:


Nono Mamère veut faire place nette
Vieillissant, il sent fort la marée et rêve d'arriver au pouvoir avant qu'il ne soit trop tard: tout le monde doit disparaître !
Le bouffon des Verts avait réclamé la dissolution du ministère d'Eric Besson.
Aujourd'hui, il s'y voit déjà et assure que "Woerth n'est plus qu'un ministre en sursis".
Mais comme le socialiste Nono Montebourg, Nono Mamère s'en prend au chef de l'Etat. "Ce n'est pas à l'opposition de demander la démission d'Eric Woerth! C'est au Premier ministre et au Président d'assumer leurs responsabilités, en prenant les décisions qui s'imposent."

VOIR et ENTENDRE maintenant le même bouffon assurer que c'est à Sarkozy de demander la démission d'Eric Woerth:

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Depuis longtemps déconsidéré par la vulgarité de ses propos et comportements, Nono Mamère répond
- au ministre du Budget, François Baroin, qui l'a qualifié lundi de "dangereux récidiviste"
- et à François Hollande, qui a pris de la distance avec ses propos:
"Je n'ai pas de leçons à recevoir de ceux qui défendent avec bec et ongles l'indéfendable: l'évidence d'un conflit d'intérêts. Par ailleurs, je n'ai pas entendu mes amis du PS me défendre quand des députés de la majorité m'avaient traité de 'voyou'..."


L'encombrant ex-socialiste renié par les siens ! Comment est-ce dieu possible !!!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):