POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 19 juin 2010

FIFA, laïcité et prosélytisme musulman

Voile interdit dans les lieux publics mais prière autorisée dans les stades
Les conversions

Les conversions à l'islam seraient environ 3600 par an en France (soit 10 par jour) à se convertir à l'Islam.
On estime que le nombre total de convertis se situe entre 30 000 et 70 000, selon News MSN. On a récemment observé une poussée des conversions, dans le milieu du sport notamment.
Les spécialistes de l'Islam ont noté deux vagues distinctes de conversion.

Vers les années 70, elle avait lieu au terme d'une quête spirituelle, via le soufisme, un mouvement mystique et ascétique de l'Islam.
Aujourd'hui la conversion à la religion musulmane profite de la proximité des banlieues, du fait de la contestation politique permanente dans un contexte de rejet de la société occidentale et de crise économique. Elle est donc souvent la résultante de la pression socio-politique exercée par l'opposition. Certains néo-convertis tendent d'ailleurs à se tourner vers un islam radical, notamment via le salafisme. Le PS pourrait donc voir ses voeux de rébellion se réaliser à partir des quartiers.

Eric Zemmour avait soulevé un lièvre à propos du lien entre prénom et l'identité nationale, lors de la sortie de son nouveau livre « Mélancolie française », mais Frédéric Bonnaud -secondé par l'infatué affecté Gérard Miller- avait haussé les épaules, le 10 Mars 2010 dans l'émission de Guillaume Durand, "L'Objet du scandale" sur France 2. Lien PaSiDupes

A l’inverse de nombre de Français, qui n’en savent rien, tout le monde sait en Algérie qui sont les footballeurs de l'équipe de France qui portent le prénom du premier muezzin de l’islam. Et vous ?
Suite à un billet de So Foot sur les siffleurs d’hymne nationaux pendant les matches de football, des identités se sont dévoilées… Pourtant, nombre de Français ignorent encore que Franck Ribéry est en fait Bilal Ribery. Et Nicolas Anelka est Abdul Salam Bilal Anelka et Abidal n'est plus Eric, mais . La liste est plus longue encore: Omar Troussier, Abdoul Karim Metsu, Tariq Abdul-Wahad, etc …, outre Benzema ou Nasri.

Le football, un milieu sous influence, à des degrés divers

L'incontrôlable Abdul Salam Bilal Anelka (ici à gauche, au côté de Nasri) avoue « observer irrégulièrement les contraintes du ramadan très dur au mois d'août » (Le Figaro du 4/9/2009). Quant à l'attaquant du Barca, Thierry Henry, a tenu à exprimer son intérêt pour cette religion dans un entretien accordé au journal Al jazira: « Puisque de nombreux amis à moi avec qui je me sens très proche se convertissent à l’Islam, (…) je ne sais pas comment l’expliquer, mais je me suis senti très proche de l’Islam, que je considère comme la religion la mieux adaptée à moi, si jamais j’avais à me convertir à une religion, et pratiquer tous ses rites » avant d’ajouter qu’il s’agit de la religion la plus proche de son cœur. Le joueur d’origine antillaise, souligne même que « l’Islam dit que l’être humain doit avant tout croire, et moi actuellement, je n’ai rien annoncé, mais je comprends l’Islam plus que toute autre religion. Il est effectivement désolant de voir de nombreuses personnes n’ayant aucune envie de bien comprendre l’Islam. Ils croient que les Musulmans sont des terroristes, idée que certains essaient de faire passer et je trouve que c’est vraiment désolant, parce que la réalité est vraiment différente. Je connais certaines choses par rapport à l’Islam, et je crois qu’il est loin de cette image. Le Musulman est avant tout un être au grand cœur ».
Et en effet, Abdul Salam Bilal Anelka a de nouveau illustré la notion de coeur « pur » décrite par Henry.

Le processus de conversion

« Retour sur un phénomène peu souligné par nos médias mais qui éclaire d’un nouveau jour lesdits sifflets, la récente floraison, saluée il y a deux ans par le magazine de fooball So Foot, de conversions dans les rangs du football français, mais aussi d’autres sports comme le basketball (Olivier Saint Jean) ou la musique populaire (le rappeur marseillais Akhenaton).
Et ultime preuve, avec leurs quelque 50 000 autres compatriotes en dix ans, qu’après les Massignon, Bucaille, Béjart, Garaudy, Vergès ou Carlos, la conversion à l’islam n’est décidément plus l’apanage des élites intellectuelles ou des repris de justice.
Joueurs de football de haut niveau et notamment de l’équipe de France, ce sont souvent des jeunes issus des quartiers populaires en mal d’identité (notamment antillais) ou d’anciens entraineurs ayant beaucoup roulé leur bosse en pays musulmans.
Et c’est souvent par le mariage à des jeunes femmes d’origine maghrébine et/ou suite à des séjours plus ou moins prolongés dans des équipes de pays musulmans (comme les équipes turques pour Ribéry et Anelka, ou les équipes du Sénégal et du Maroc pour les entraîneurs Troussier et Metsu) que la chose s’est faite, le changement nominatif se limitant souvent au simple prénom et uniquement en contexte musulman.
En revanche, l’influence noire-américaine semble plus probable du côté des basketteurs (avec, à l’instar des Lew Alcindor-Kareem Abdul-Jabbar, eux-mêmes inspirés des Cassius Clay-Muhammed Ali et Malcom X, changement complet du nom) comme le premier Français à rejoindre la N.B.A. d’origine guyanaise Olivier Saint Jean alias Tariq Abdul-Wahad …


Sélection de Ray Domenech trouvée sur un site consacré aux convertis à l’islam:


Nul doute que la moindre
manifestation ostentatoire
interpellerait
la FIFA et la FFF.
A défaut,
la gauche laïque...

- Le Docteur Maurice Bucaille (père de la « science islamique« ): Ayant mesuré la marge qui séparait la réalité de l’Islam de l’image qu’on s’en faisait dans nos pays occidentaux, je ressentis le vif besoin d’apprendre l’arabe que je ne connaissais pas, pour être en mesure de progresser dans l’étude d’une religion si méconnue. Mon premier objectif résida dans la lecture du Coran et dans l’examen de son texte phrase par phrase, avec l’aide des commentaires divers indispensables à une étude critique. Je l’abordai en prêtant une attention toute particulière à la description qu’il donne d’une multitude de phénomènes naturels : la précision de certains détails du livre les concernant, seulement perceptible dans le texte original, me frappa en raison de sa conformité avec les conceptions qu’on peut en avoir à notre époque, mais dont un homme de l’époque de Mahomet ne pouvait avoir la moindre idée. Je lus par la suite plusieurs ouvrages consacrés par des auteurs musulmans aux aspects scientifiques du texte coranique: ils m’ont apporté de très utiles éléments d’appréciation, mais je n’ai pas encore découvert une étude d’ensemble effectuée en Occident sur ce sujet.
Ce qui frappe d’abord l’esprit de qui est confronté avec un tel texte pour la première fois est l’abondance des sujets traités: la création, l’astronomie, l’exposé de certains sujets concernant la terre, le règne animal et le règne végétal, la reproduction humaine. Alors que l’on trouve dans la Bible de monumentales erreurs scientifiques, ici je n’en découvrais aucune. Ce qui m’obligeait à m’interroger: si un homme était l’auteur du Coran, comment aurait-il pu, au VIIe (septième
) siècle de l’ère chrétienne, écrire ce qui s’avère aujourd’hui conforme aux connaissances scientifiques modernes? Or, aucun doute n’était possible: le texte que nous possédons aujourd’hui du Coran est bien le texte d’époque, si j’ose dire (…) Quelle explication humaine donner à cette constatation? A mon avis, il n’en est aucune, car il n’y a pas de raison particulière de penser qu’un habitant de la péninsule Arabique pût, au temps où, en France, régnait le roi Dagobert, posséder une culture scientifique qui aurait dû, pour certains sujets, être en avance d’une dizaine de siècles sur la nôtre ».

- Illich Ramirez Sanchez (dit Carlos, ci-dessus): Je suis et demeure un combattant révolutionnaire. Et la Révolution aujourd’hui est, avant tout, islamique.

- Maurice Béjart:assimiler l’Islam à Khomeiny revient à réduire le catholicisme à Philippe II, ce si sectaire roi d’Espagne. C’est d’autant plus absurde que ‘Islam est sans doute l’une des religions les plus tolérantes qui soient…

- Roger Garaudy: L’Islam, dans le Coran, n’est pas une religion nouvelle mais le rappel de la religion fondamentale et première depuis que Dieu a insufflé son esprit dans le premier homme. Cette religion des origines a été interprétée différemment selon les lieux et selon les cultures [...]. Les grands soufis musulmans affirment qu’un chrétien qui devient musulman ne change pas de religion. Pour Ibn Arabi, Jésus est le sceau de la sainteté [soufi]; ce qui est commun aux deux religions est plus important que ce qui les sépare. L’islam n’est pas plus la propriété des Arabes que le christianisme n’est l’apanage des Européens.


Bilal Anelka, à gauche

- Nicolas Anelka alias Bilal Anelka: L’Islam me paraît être, pour moi, la vérité. (…) Depuis, je suis beaucoup plus serein, beaucoup plus calme. Cela me fait plus réfléchir. J’aurais pu changer de nom comme l’on fait avant moi certains sportifs comme Tariq Abdul-Wahad (Olivier Saint-Jean) ou le plus grand de tous, Mohamed Ali (Cassius Clay), mais je n’en ai pas vu l’utilité.

- Bilal Ribéry: Cette religion, l’Islam, c’est moi qui l’ai choisie et c’est aussi elle qui me donne la force, sur le terrain et en dehors. (Paris Match, juin 2006)

- Eric Bilal Abidal: Lyonnais d’origine martiniquaise. [il avait rompu l'isolement de l'équipe de France pour déclarer que les joueurs de l'équipe de France se moquent de rencontrer Rama Yade lors de leur visite dans un township de Knysna une semaine après la condamnation par la secrétaire d'Etat aux Sports du luxe de leur hôtel cinq étoiles, le plus indécent dans un pays d'Afrique noire encore marqué par la misère. La secrétaire d'Etat n'avait pas fait le voyage pour seulement soutenir les joueurs mercenaires et passer deux nuits dans leur hôtel, comme la propagande de gauche le faisait croire. Elle avait en effet tenu à organiser une action humanitaire au moyen de subventions à ce quartier déshérité. "Le groupe n'est pas content; qu'elle le sache [...] Qu'elle y soit ou pas, c'est pareil. On n'y va pas pour voir Rama Yade mais le maire, les enfants, un entraîneur, voir comment ils vivent et nous enrichir sur leur culture", avait déclaré Bilal Abidal, non sans vulgarité. Lire PaSiDupes

- Omar (et Amina) Troussier: L’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille, Philippe Troussier, et son épouse se sont convertis à l’Islam à Rabat (Maroc). « Troussier n’est plus Philippe, il a adopté le prénom de Omar et son épouse n’est plus Dominique mais Amina », a indiqué la presse marocaine. DHJ-foot (mars 2006)

- Bruno Metsu alias Abdoul Karim Metsu: Entraîneur français de l’équipe sénégalaise lors de la coupe du monde 2002. Converti à l’islam en 2002.

- Olivier Saint Jean alias Tariq Abdul-Wahad : Mon destin, c’était l’Islam! (…) quelqu’un que je ne connais pas et qui m’appelle volontairement Olivier, je considère cela comme une provocation. Le Prophète (sas) lorsqu’il entendait quelque chose qui ne lui plaisait pas, ne répondait pas tout simplement. Telle est mon attitude !

- Akhenaton alias Abd El-Hakim: ….J’ai découvert que les religions étaient enchevêtrés et que de l’une découlait l’autre, mais l’Islam au niveau des écritures m’a beaucoup plus convaincue notamment avec son rapport avec la science et beaucoup de passages du Coran qui font allusion par exemple à la formation des galaxies, à la création de l’être humain, je parle de génétique là, c’est carrément écrit dans le Coran… » …Je l’étais tant que je ne connaissais ni dogme ni religion, tant que je ne croyais pas en Dieu. J’ai embrassé l’islam – la seule croyance qui ne juge pas les autres – et choisi un nom qui marque la soumission – Abd el-Hakim – parce que, étant donné ce qu’est l’être humain, il gagne toujours à se placer en serviteur de quelque chose ou de quelqu’un. J’entretiens une histoire personnelle avec l’islam qui me pousse à la tolérance, me donne sa lumière et m’incite au calme…

"Etre musulman, pour moi,
c’est choisir mon camp",
Vincent Monteil (alias Mansour)


En ces temps de vigilance pointilleuse sur la laïcité, on ne peut imaginer qu'un media s'égare à titrer : « Les Bleus, privés de Carême », mais peut-on exclure « Ramadan: désignation des joueurs remplaçants » . Lire PaSiDupes

Nous l'avons échappé belle
: le Mondial avait lieu hors période de ramadan !

Et s'il vous venait à l'esprit - aux uns et aux autres - de vous échauffer les lèvres aussi en chantant La Marseillaise peut-être votre coeur se remplirait de grandeur...

Patrice Evra, le capitaine de l'équipe de France, a chanté l'hymne national en pleurant de joie.

coupfranc.fr écrit: "Scène hilarante avant le début de France-Mexique avec un Patrice Evra en pleurs à la fin de l’hymne national. La latéral gauche français a dû tout faire pour arracher une larme pendant La Marseillaise pour tenter de prouver quelque chose. Lamentable scène d’Evra qui pleure…"

'Hilarant' ou 'lamentable', autant dire "minable": lire un prochain article de PaSiDupes sur l'impact socialiste sur l'état d'esprit d'une partie de la population

18 commentaires :

  1. Je n'arrive pas à comprendre en quoi il est préjudiciable de prier avant un match pour avoir la victoire?
    (il arrive fréquemment que des joueurs de foot de confession catholiques fassent une prière et un signe de croix avant d'entrer sur le terrain, je ne vois pas en quoi l'un ou l'autre serait gênant)
    J'ai peut être mal compris la finalité de ce blog, en tout cas j'ai l'impression que le but est de dénoncer la conversion de nombreux joueurs de foot à l'islam, et autres personnalités sportives ou intellectuelles.
    Mais en le lisant finalement on ne voit aucun mal ni dans les motivations ni dans les discours des personnes qui ont décidé d'embrasser l'Islam.
    Donc quelle est la conclusion de cet article?
    C'est mal que des personnes décident de se soumettre à la volonté d'Allah (swt)?
    Si oui, quelles problèmes cela poserait-il concrètement? Cela représente-t-il un danger pour les "valeurs républicaines".
    Car si de nombreuses personnes décident de se soumettre à la volonté d'Allah (swt) et d'embrasser l'islam après avoir lu le Coran, les nombreuses autres restantes et qui sont majoritaires en nombres sont libres de ne pas se convertir et quand bien même ils liraient le Coran et quoi qu'on leur dise ils ne se convertiront jamais. Allah (swt) guide qui il veut.
    Si l'identité nationale française souffre aujourd'hui l'islam n'en est pas la cause, et que même elle constitue paradoxalement aujourd'hui un outil pour de nombreux mouvements politiques (et pas seulement de droite ou d'extrême droite) qui l'utilisent afin de réunir les français contre un ennemi commun à savoir le musulman français.
    C'est le capitalisme et l'individualisme qui ont dissout, noyé le sentiment de fraternité des français.
    Quant à la vague de conversion à l'islam, certains français ont tout simplement trouvé dans cette religion des valeurs communes qu'ils recherchaient et un sentiment fort de fraternité qui transcende les mouvements politiques, les frontières et les origines.
    Voilà ma vision des choses

    RépondreSupprimer
  2. Copié collé d'une partie du texte "A défaut,
    la gauche laïque..." je dirais même plus, la gauche caviar avec son imposture des droits de l'homme surmonté d'un oeil borgne placé dans la pyramide de la gauche caviar "les nouveaux riches"...

    Site Internet pour celles et ceux qui veulent découvrir le secret http://www.islam-2012-newworldorder.com mais il faut prendre le temps de le lire et de visionner les vidéos qui l'accompagne pour bien comprendre la notion de Antéchrist et de Anti-christ

    RépondreSupprimer
  3. La laïcité reste incompréhensible aux prosélytes qui tentent de la contourner.

    RépondreSupprimer
  4. La conversion à l'islam est un processus mental qui ressemble fortement aux conversions au communisme du XXème siècle. Dans un cas on intègre la grande communauté transnational de la oumma, dans l'autre l'internationale communiste avec pour les 2 une idéologie totalitaire à suivre, idéologie dont le membre de base n'a qu'une connaissance partielle et inexacte, et dans les 2 cas un combat dont l'objectif est l'expansion globale. On sait à quoi a abouti le communisme, comment il a aliéné les êtres humains et comment il s'est effondré, cela donne une vision assez proche du futur de l'islam.

    RépondreSupprimer
  5. SEPARATION DE L'ETAT ET DES EGLISES ET NON L'INVERSE ET REAFFIRMATION DES LUMIERES SINON BAIN DE SANG IMPUR ! LES MUSULMANS SONT LA WERMaCHT ,LES ISLAMISTES LA SS!NO PASARAN ET S'IL LE FAUT JE LES POURSUIVRAI JUSQUE DANS LES CHIOTTES!VIVE POUTINE

    RépondreSupprimer
  6. on en fait pas autant à chaque fois qu'un joueur fait la signe de croix en entrant et sortant du terrain, mais bon, c'est vrai que cela peut plus diviser que rapprocher...

    RépondreSupprimer
  7. La chrétienté est établie depuis plusieurs siècles sous notre ciel, ce qui lui donne une légitimité et la primauté.

    RépondreSupprimer
  8. MUSULMAN ET FIééREEEEEEEE

    RépondreSupprimer
  9. Chrétien et fier !!!

    RépondreSupprimer
  10. franchement vous êtes bien comme musulmans car ils y auraient d'autre musulman qui cacherais leurs religion car il ne sont pas fière seieux bravo que DIEU (le tous puissant) vous protèges et protège tous les croyants

    RépondreSupprimer
  11. Une religion parfaite et complète Hdl !
    Respectez toutes les religions mais laissez aussi tranquille ceux qui trouvent leur chemin dans l'Islam.

    RépondreSupprimer
  12. Avez vous été réveillé à 5h du matin un dimanche par le voisin musulman qui habite au dessus de chez vous dans une HLM mal insonorisée et qui commence ses prières qui vont durer jusqu'à 8h,avec chocs sur le plafond, allers- retours avec la salle de bain avec bruits de tuyauteries pour les ablutions,incantations et récitations ânonnées mécaniquement? Et ce n'est pas fini,ça recommence plusieurs fois jusqu'au soir...Et le lendemain et le surlendemain..;un véritable lavage de cerveau qui peut vous faire haïr cette religion,surtout lorsque ledit prieur n'a pas le comportement d'un petit saint avec ses voisins.Alors l'esbrouffe des joueurs de foot dont la vie nocturne commence après la prière du soir,ça ne prend pas.

    RépondreSupprimer
  13. La prière autorisée dans les stades, cela n'a rien de nouveau.On a toujours vu les joueurs faire le signe de croix en rentrant ou en sortant du terrain.Cela n'a interpelé personne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mao Maismai 20, 2013

      Le catholicisme a accompagné la formation de la France: les deux sont liés depuis des siècles. L'islam en Iran, c'est OK! Mais les pays musulmans laissent-ils une place aux Catholiques ? En Algérie, des moines se voient retirer la vie...

      Supprimer
  14. MUSULMAN EST FIEREEE!

    RépondreSupprimer
  15. La finalité du pulblic est de satisfaire son plaisir par le Football qui se manifeste par des buts mais le joueur n'est pas esclave du jeu;sa prière dans le stade: musulmane,chrétienne ou autre....n'est autre que la foie du joueur avec son Dieu.

    RépondreSupprimer
  16. Et Diam's? Sympas de l'avoir oubliée.

    RépondreSupprimer
  17. se sont pas des musulmans, se sont des socialistes !

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):