POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mercredi 31 juillet 2013

Nouvelle grande bouffe du gouvernement: après l'Elysée, Matignon ce soir

Un dîner entre ministres à Matignon mercredi

L'exécutif tient la majorité présidentielle par la gueule

Le Premier ministre a déjà reçu les députés et les sénateurs de la majorité
, auxquels s’étaient ajoutés les élus communistes, qui avaient eu les honneurs des jardins de Matignon.
 
Au menu, croque-monsieur arrosés de bière. 
L'année prochaine, un barbeque "citoyen"?

Mais vont-ils parvenir à s'adapter à l'austérité? Avant que le populisme ne soit de rigueur, les parlementaires socialistes avaient en effet leurs habitudes à la Maison de l'Amérique latine, ci contre, métro Solférino:
"prestige d’un site d’exception … Élégance intimiste, table gourmande, service feutré ont fait sa réputation."

" : Le Fouquet's n'est pas assez riche pour les socialos


A 20h00, pour cause de ramadan, Jean-Marc Ayrault reçoit cette fois les ministres à dîner mercredi  31 juillet à Matignon,  avec leurs épouses et directeurs de cabinet, pour un "moment utile et chaleureux" autour d'un buffet dans un pavillon du jardin, en avant goût des vacances.



Un précédent, à Matignon,
le 22 août 2012
Les "congés payés" du gouvernement débutent en effet vendredi, rapporte Libération. Et la pause des ministres doit durer seize jours, "seize jours en tout et pour tout", avec rentrée le 19 août, insiste Libération, toujours partie prenante à la démagogie, mais sans évoquer toute fois une régression sociale...
Les services de Matignon n'ont pas laissé filtrer ce que Jean-Marc Ayrault a prévu de servir aux ministres.

Hollande avait déjà régalé ses alliés aux frais des contribuables qu'il surtaxe

Lui qui avait promis durant la campagne présidentielle: "Moi président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l'Élysée," 
il s'est empressé de trahir ses engagements en invitant les chefs des partis de gauchelundi 27 juillet à l'Elysée, pour tenter de raccommoder les morceaux de sa majorité.
Lien PaSiDupes - " Hollande, un chef de parti à l'Elysée: dîner de cons et reniements ": séance de calinothérapie à l'Elysée:au menu, pigeon, câlins et renoncement
"François Hollande préfère gérer son fonds de commerce que de réformer le pays", avait commenté Geoffroy Didier.

François Hollande a quant à lui ses habitudes dans une bonbonnière de luxe, 
Le Laurent, où il ne risque pas de croiser des militants des Restos du Coeur...
Lien PaSiDupes pour une petite visite: "La gauche caviar s'empiffre auprès de François Hollande"


La polémique grossit
"En ce qui concerne François Hollande, c'est le premier rendez-vous avec les chefs de la majorité depuis que le Parlement a été convoqué, il y a un an. Le président peut très bien, une fois par an, inviter les chefs de la majorité à dîner avec lui," explique l'Elysée.
David Assouline, l'un des porte-parole du PS, a même jugé que cette rencontre est "une bonne chose", qui permettait de "faire le point" et "d'échanger sur ce qui peut faire aussi des différences". 
En ce qui concerne François Hollande, c'est le premier rendez-vous avec les chefs de la majorité depuis que le Parlement a été convoqué, il y a un an. Le président peut très bien, une fois par an, inviter les chefs de la majorité à dîner avec lui."
Les ministres reprennent ce soir le même argumentaire à leur entrée, en couples, à Matignon.
"Il faut toujours faire attention à une majorité quand elle est issue de plusieurs partis", a renchéri Bruno Le Roux, premier godillot du groupe PS de l'Assemblée.
On réfute même toute confusion des rôles entre le chef de l'État et celui du gouvernement.
"Le premier ministre s'occupe de la majorité au jour le jour, semaine après semaine, assurait-on. C'est son rôle, et d'ailleurs il assiste à ce dîner." 
Visiblement, c'est aussi devenu le rôle du Président de cajoler les parlementaires, tandis que Ayrault soigne les deux, d'abord les élus et maintenant les ministres. Voilà, en quelques jours, deux changements d'importance !

Mais ce n'est même pas totalement vrai, car début janvier, Ayrault avait déjà réuni ses ministres à dîner et l’hebdomadaire Marianne l'avait chambré pour avoir convié "ces ministres qui ne servent à rien (ou à si peu)". Un intitulé insultant aux yeux de Matignon qui continue néanmoins à fonctionner par dîners. "C’est la naissance du Ayrault Blues Club", railla le conseiller d’un ministre. Parmi les bouches à nourrir, Sylvia Pinel (Commerce et Artisanat), Guillaume Garot (Agroalimentaire), François Lamy (Ville), Pascal Canfin (Développement durable), Kader Arif (Anciens Combattants), les millionnaires Michèle Delaunay (Personnes âgées) et George-Pau Langevin (Réussite éducative), Thierry Repentin (passé de la Formation professionnelle aux Affaires européennes), Hélène Conway (Français de l’étranger) et Yamina Benguigui (Francophonie).
L'important n'est-il pas de garder l'appétit du pouvoir ?


UMP : dernier coup de reins pour assurer le pluralisme politique

L'UMP obtient deux mois supplémentaires pour rembourser la dette


Le premier parti d'opposition a deux mois de plus pour rembourser  ses créances

L'UMP ne devait plus que 2 des 11 millions d'euros à un jour de la date butoir initiale, moins d'un mois après la décision du Conseil constitutionnel de rejeter les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, le 4 juillet dernier.


Le principal parti d'opposition avait dû lancer une souscription auprès de ses adhérents et sympathisants, baptisée par la suite "Sarkothon". Depuis, près 8,6 millions d'euros ont été récoltés selon les derniers chiffres officiels, et un délai de deux mois a été obtenu pour obtenir un peu moins de 2,5 millions d'euros.
Le mercredi 17 juillet, la fédération UMP du Rhône a reçu une lettre venant du Parti communiste d'Oullins: elle était accompagnée d'un chèque de 1 euro.
"Comme tous les Français, nous avons appris vos déboires financiers suite à l’invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, sur décision du Conseil constitutionnel (pourtant essentiellement composé de membres nommés par la droite…), écrit Bertrand Mantelet, secrétaire de la section PCF d’Oullins. Profondément républicains et soucieux du fonctionnement démocratique de notre pays, les adhérents de la section communiste d’Oullins ont pris la décision de participer au redressement de votre parti. C’est pourquoi vous trouverez ci-joint un chèque de 1 euro qui, nous l’espérons, vous aidera à remonter cette pente savonnée par le Conseil constitutionnel", poursuit la lettre, résolument ironique.
Le Parti communiste a de la mémoire quand il veut

En août 2008, confronté à des difficultés financières, le PCF avait dû mettre en location le premier étage de son siège historique, le somptueux bâtiment de la place du Colonel-Fabien à Paris (XIXe), avant d'en proposer un second en janvier.

"30% des parlementaires UMP n'ont pas donné"

Nicolas Sarkozy a d'ores et déjà pris sa plume

Pour remercier les militants de leur effort, il y témoigne "personnellement" sa "gratitude" et salue ceux qui ont compris "la nécessité de préparer l'alternance au socialisme". Le message de l'ancien président de la République a déjà été expédié par mail et devrait être envoyé par courrier dans les prochains jours.

Mais si les militants ont répondu présents, certains responsables de l'UMP regrettent que tout le monde au sein de l'appareil politique n'ait pas montré le même enthousiasme. La trésorière de l'UMP Catherine Vautrin affirme même que "
30% des parlementaires n'ont pas donné". 

Les ministres socialistes n'ont jamais connu les fins de mois difficiles... 


Les patrimoines des 37 ministres et du chef du gouvernement ont été dévoilés
, mais pas leurs revenus. Un gage de transparence, voulu par l'exécutif après l'affaire Cahuzac, vivement critiqué jusque dans la majorité présidentielle où l'on redoute un grand déballage "voyeuriste". Les déclarations des ministres ont été mises en ligne le 15 avril 2013, une heure après l'heure initialement prévue. 

Globalisation
Elles recensent tous les biens mobiliers et immobiliers, les véhicules, comptes bancaires, emprunts, assurances-vie, ainsi que les oeuvres d'arts et les bijoux, même sans précision du détail. En revanche, n'y figurent pas les déclarations de revenus.Huit millionnaires au gouvernement.
Les déclarations mises en lignes font apparaître huit ministres " millionnaires" sur 38, à parité, parfois en ajoutant les avoirs de leur conjoint : Laurent Fabius (6,07 millions d'euros), Michèle Delaunay (5,03), Michel Sapin (2,15), Jean-Marc Ayrault (1,55), Victorin Lurel (1,3), George Pau-Langevin (1,09), Marisol Touraine (1,05) et Valérie Fourneyron (1,05). Sur les quelque six millions qu'il déclare, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius possède des biens immobiliers d'une valeur supérieure à trois millions d'euros. Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, avait quant à elle pris les devants en annonçant, dès hier matin, son patrimoine, à 80 % des biens immobiliers dont une grande partie héritée de ses parents.

Dans sa déclaration, la garde des Sceaux, Christiane Taubira, en très respectueuse républicaine, fait apparaître plusieurs biens immobiliers en Guyane et... trois vélos. Son collègue de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a pour sa part deux maisons, ainsi qu'une moto BMW, évaluée à 300 euros, tandis que Manuel Valls (Intérieur) ne dispose sur son compte-courant à la BNP que de 108,71 euros. Ils prétendaient se consacrer à la moralisation de la vie politique: peut-on les croire ?

L'ancien Président de la République a mis au pot 7.500 euros, le maximum autorisé en dons aux partis politiques. 

Frère de Jean-Louis Debré, président du Conseil Constitutionnel,
le député fillonniste Bernard Debré 
qui précise avoir donné 2.500 euros à titre personnel, assure que s'il rencontrait l'ancien chef de l'Etat, il lui dirait de "faire un effort supplémentaire", admettant toutefois qu'il n'est pas le seul responsable de cette situation, pointant notamment les 44 millions de déficit de son parti.
Sur RMC, Nadine Morano réagissait ce matin : "Je laisse Bernard Debré à ses commentaires, mais après l'émission, il est venu donner un chèque de contribution". Et d'ajouter: "J'ai beaucoup contesté la décision du Conseil constitutionnel. Elle est très grave pour la démocratie, une autre possibilité aurait pu être trouvée. Cette décision est injuste. Malgé ces temps difficiles, nous avons mobilisé plus de 8 millions d'euros, la moyenne étant de 86 euros par don, cette injustice a tellement choqué les gens qu'ils se sont mobilisés".


Les parlementaires PS qui refusent d'afficher leur opulence

Sur la publication du patrimoine des élus, Pascal Cherki, député PS de Paris, polémique pour détourner l'attention sur "le patrimoine de M. Pinault, le patrimoine de M. Bouygues. Je ne comprends pas pourquoi, ces gens-là qui ont parfois plus de pouvoir que les députés, pourraient échapper à une transparence qui est nécessaire en démocratie." 
Sauf que, comme la transparence mitterrandienne sur le nuage nucléaire de Tchernobyl (1986), le rideau de fumée de Cherki contourne les milliardaires socialistes comme Gérard Mulliez (groupe Auchan, 3e fortune de France) ou le médiatique sectaire Pierre Bergé et Xavier Niel, patron de l'opérateur de téléphonie mobile Free, et co-propriétaire du journal socialiste Le Monde avec le précédents et Matthieu Pigasse, déjà propriétaire de l'hebdomadaire culturel et politique Les Inrockuptibles qui embaucha Audrey Pulvar, ex-concubine du ministre Montebourg. 
Faut-il aussi l'informer sur le trotskiste lambertiste Cambadélis, né à Neuilly, d'un père diamantaire, sur Arnaud Montebourg, marié une première noces à Hortense de La Briffe, fille du comte Antoine de Labriffe et d'Anne de Lacretelle, sur Jack Lang, issu d'une très riche famille nancéenne d'antiquaires, sur son camarade Benoit Hamon, dont le bourgeois de père était ingénieur, directeur des constructions navales de Brest et qui fut lui-même élève des Pères maristes, ou sur Dominique Strauss Kahn, né à Neuilly et ex-époux de la milliardaire et patronne du Huffington Post-édition française, Anne Sinclair, héritière de Paul Rosenberg, célèbre marchand d'art parisien, londonien puis new-yorkais ?

Le député PS
Christian Eckert considère plus sérieusement que : "On n'est pas sur une bonne démarche. Il y a des limites sur la vie privée qu'il est difficile de franchir. Ce n'est pas une fronde. Il faut tourner cette page et revenir aux vrais problèmes des Français. Je crois que les problèmes d'emplois et sociaux ne se régleront pas à coups de divulgation de patrimoine."
Eckert n'est pas du tout un cas isolé. Avant d'être fait ministre en remplacement de Delphine Batho ,
Philippe Martin n'était qu'un simple député PS cumulard du Gers quand il se dressa: "Si l'objectif c'est de traquer le mensonge, alors la publication n'est peut-être pas nécessaire ou ne correspond pas à l'objectif poursuivi. On comprend bien la volonté du président de la République. On veut simplement l'aider à aboutir à l'objectif qu'il s'est fixé, c'est-à-dire qu'il n'y ait plus jamais de tricherie et de menteur sur le patrimoine que les parlementaires ont pu dans leur vie politique acquérir ou faire augmenter."

Bilan de cette fronde socialiste contre la transparence des fortunes personnelles


Pied-à-terre de Bartolone,
alors simple député PS

Opposés à la publication de leur déclaration de patrimoine, les députés - à majorité socialiste - ont obtenu qu'elle soit consultable par les citoyens, sans que ceux-ci puissent en diffuser le contenu !
Emmenés par le président de l'Assemblée nationale, le socialiste Claude Bartolone, ils ont tempêté contre cette mesure jugée "inopérante"... 
"Où s'arrêtera-t-on? s'interrogea le petit député de l'Ardèche, Olivier Dussopt. Les magistrats ou les préfets manipulent eux aussi de l'argent public..." 
Sur RMC, Claude Bartolone indique qu'il ne publiera pas sa déclaration de patrimoine. Le mot de "divorce" avec l'exécutif est sur toutes les lèvres. 
La palme de la transparence morale revient à son nouveau camarade de Seine-Saint-Denis, Razzye Hammadi, en a une notion particulière: en juillet 2012, il avait avoué au Nouvel Observateur avoir cédé les parts qu'il détenait dans son cabinet de conseil en logement, HQB, avant de détailler l'utilisation de sa réserve parlementaire dans Le Parisien.


N. Morano sur le laxisme du gouvernement, la souscription et les baisses des charges plutôt que les emplois aidés

Olivier Truchot a reçu Nadine Morano

L'ancienne ministre de la Famille et de la 
Formation condamne les émeutes qu'a connues Trappes durant deux nuits
 
et le gouvernement qui manque de fermeté
"Il y a des comportements extrêmement provocateurs
Le port du voile de cette femme et les émeutes qui ont assiégé le gouvernement angoissent les Français. Hier, j’expliquais que le tandem Valls - Taubira est explosif: ils envoient des messages de laxisme".

Nadine Morano a également pointé l'inutilité des emplois aidés, pour défendre la formation des jeunes.
"Les entreprises n'ont pas besoin d'emplois aidés, mais de baisses des charges", a souligné Nadine Morano. "Tout ce qu'on avait engagé sur les formations par alternance sont au point mort, il n'y a plus de ministère en charge de l'apprentissage et de la formation ...Thierry Repentin qui était en charge de la Formation professionnelle et de l'Apprentissage dans le gouvernement Ayrault I (juin 2012-mars 2013) a été jugé plus utile aux Affaires européennes et n'a toujours pas été remplacé, ce qui en dit long sur l'intérêt que porte Hollande aux jeunes.
Alors que François Hollande est allé se montrer à Clichy-sous-bois ce mercredi pour la signature d'UN emploi franc qui, sur le principe, permet à une entreprise d'embaucher en CDI un jeune de moins de 30 ans sans emploi et habitant dans une zone franche, ou zone urbaine sensible (ZUS), contre une aide de 5.000 euros versée en deux fois, Nadine Morano est appelée à réagir sur le dispositif en faveur des emplois francs.
"
Il faudrait une génération pour régler le problème des quartiers, on a beaucoup avancé sur l'emploi des jeunes, aujourd'hui totalement à l'arrêt. François Hollande s'est comporté comme un incroyable démolisseur depuis qu'il est président, avec la suppression de la TVA sociale. Il n'y a pas de réforme structurelle sur l'emploi, quand l'UMP était au pouvoir, malgré la crise, il y a eu de la croissance ".

Nadine Morano ajoute : "Le problème de la gauche, c'est qu'ils restent bloqués sur l'idéologie. Ce dont ont besoin les entreprises, ce ne sont pas les emplois aidés, c'est de baisses de charges, et les jeunes ont besoin d'être formés aux métiers qui recrutent. Tout ce qu'on avait engagé sur les formations par alternance sont au point mort, il n'y a plus de ministère en charge de l'apprentissage et de la formation professionnelle. Les socialistes restent arqueboutés sur les dispositifs d'emplois aidés de l'ère Jospin qui ne fonctionnent pas ".


Olivier Truchot a amené la déléguée de l'UMP sur le terrain de la souscription pour le remboursement des créances de l'UMP. 
En sa qualité de trésorière  de l’association "Les Amis de Nicolas Sarkozy," Nadine Morano s'est félicitée de la mobilisation des militants pour combler le trou de 11 millions d'euros provoqué par l’invalidation par le Conseil constitutionnel des comptes de campagne de la présidentielle 2012, et  sur le report du délai jusqu'au 30 septembre. On peut donc toujours apporter sa contribution à la lutte contre les atteintes au pluralisme politique:  

L'ex-chef de l'Etat a participé à hauteur de 7 500 euros, le maximum fixé par la loi et a
 écrit une lettre de remerciement à tous les donateurs.
" Cette marque UMP aujourd’hui est porteuse d’espérance pour l’alternance future, je ne suis pas sûre que beaucoup de partis politiques auraient pu lever une somme pareille en trois semaines, en plein mois de juillet. J'ai vu des dons de 5 euros, j'en ai eu les larmes aux yeux".

François Fillon a donné 1.000 euros, demande Truchot.
"Je n'ai pas fait l'inventaire, mais les élus doivent être redevables à leur famille politique plus que les militants, et ils doivent être exemplaires,' explique Nadine Morano.

Avec une telle mobilisation, on peut y voir un retour de Sarkozy, suggère le journaliste.
" Dans leurs messages, les gens nous disent clairement qu'ils veulent qu'il revienne," confirme son invitée.

Bernard Debré a dit que Nicolas Sarkozy aurait dû donner plus, rappelle Truchot.
"Je laisse Bernard Debré à ses commentaires, mais après l'émission, il est venu donner un chèque de contribution", indique la responsable politique.

Nadine Morano commente aussi la situation
"J'ai beaucoup contesté la décision du Conseil constitutionnel. Elle est très grave pour la démocratie, une autre possibilité aurait pu être trouvée. Cette décision est injuste. Malgé ces temps difficiles, nous avons mobilisé plus de 8 millions d'euros, la moyenne étant de 86 euros par don, cette injustice a tellement choqué les gens qu'ils se sont mobilisés".

VOIR et ENTENDRE
l'échange sur RMC, ce 31 juillet 2013:

La facture énergétique des ménages ne cesse de s'alourdir en 2012: beaucoup plus en 2013 ?

Les Français ont dépensé 3200 euros en gaz, électricité et carburant, soit une hausse de 6%

Nombre
 de familles a reçu des ajustements souvent importants


Le coût de l'énergie a augmenté de 200 euros en 2012, pour atteindre 3.200 euros par ménage, confirme le ministère de l'Écologie et de l'Énergie. Cela représente une hausse de plus de 6%. Et cela pourrait être bien plus en 2013 comme le montrent les factures de régularisation.


Le dictature écolo nous coûte
de plus en plus cher
Après quinze mois de socialisme, toutes les excuses sont avancées pour expliquer le bond de la facture énergétique: hiver interminable, printemps maussade, hausse du prix du pétrole - dont l'impact est moindre en France du fait de sa production nucléaire - et énergies de substitution embryonnaires. 

Ce gouvernement promet de sanctionner les possesseurs de voitures diesel
, mais
la voiture électrique qu'il cherche à nous vendre ne dispose toujours pas du réseau de bornes électriques nécessaire!  Le gouvernement veut créer un réseau de 5.000 bornes de recharge, ...en trente minutesHollande et l'âne Martin réfléchiraient (si, si...) à la création "d'un opérateur dans les infrastructures de recharge", capable de gérer un maillage territorial, car il reste simplement à gérer la question du financement, sachant qu'une borne coûte entre 35.000 et 40.000 euros.



Or, 
les tarifs d'électricité augmentent de 5% ce jeudi 1er août. Et autant le 1er août 2014.

Une hausse de 6% en 2012



Cette augmentation  s'expliquerait par celle des prix de l'énergie (+5,2% en 2012, soit 2,5 fois plus que l'inflation) et par une année 2012 légèrement plus froide que d'habitude.  

Pourtant, si les prix de l'électricité et du gaz ont en moyenne augmenté respectivement de 6,1 % et de 10,3 % dans la zone euro, les tarifs ont grimpé moins vite en France.

Les Verts (EELV) nous disent pourtant en retard sur nos voisins en économies d'énergie. 
Mais les chiffres actuels ne démontrent-ils pas que nos centrales nucléaires nous assurent non seulement  une grande indépendance énergétique, mais aussi des prix à la consommation parmi les plus bas en Europe?


"Au total, les ménages français consacrent ainsi 91 milliards d'euros courants à leurs achats d'énergie en 2012, soit plus de 8% de leurs dépenses totales", argumente le ministère de l'Ecologie dans son baromètre annuel. 
La facture par habitant avoisine donc les 1.400 euros en moyenne sur l'année et concerne toutes les énergies : électricité, gaz, fuel, etc.

Une escroquerie intellectuelle
La hausse de notre facture ne fait pas de doutemais ce malgré une baisse par ERDF de ses prix de 2,5% pendant les mois d'été de juin et juillet. La nouvelle méthode de calcul des tarifs de l'électricité avait mené à un différentiel cumulé de 40 millions d'euros, en faveur des clients, sur l'ensemble de la période 2009-2012: comment Philippe Martin explique-t-il qu'au final les hausses impactent autant nos budgets ?
Et, malgré la ristourne d'ERDF, la CRE (Commission de régulation de l'énergie ), au final, la CRE prévoit encore une hausse des prix de l'électricité de 6 % en moyenne par an d'ici à 2016.

Est-ce parce que la facture d'une Europe particulièrement vulnérable est à la hausse que le gouvernement socialo-écolo doit imposer aux Français des tarifs que ne justifient pas son réseau de centrales nucléaires ?


mardi 30 juillet 2013

Femen: Boutih révèle sa part de féminité au service d'une féministe

Le député socialiste s'exhibe torse nu pour soutenir une FEMEN emprisonnée


Indigne député socialiste de l'Essonne et ex-président de SOS Racisme, Malek Boutik apporte un soutien particulier à la cause FEMEN, et à l'une d'elles plus particulièrement, la militante tunisienne Amina, emprisonnée depuis le 19 mai dernier. 
Malek Boutih a opté pour une forme de soutien (gorge?) pour le moins choquante, puisque l'élu de la majorité présidentielle a "fait tomber le haut", à l'instar de ces féministes anarcho-révolutionnaires. 
Outrageant Marianne, le parlementaire n'a gardé que son écharpe tricolore pour une photo publiée sur la page Facebook et le compte Twitter des FEMEN, vendredi. Le député de l’Essonne a pris lui-même cette photo dans sa cuisine avant de l’envoyer aux Femen, explique Le Lab d’Europe 1.



Se faisant également appeler Amina Tyler, Amina Sbouï est incarcérée depuis le 19 mai pour avoir tagué le nom "Femen" sur le mur du cimetière de la ville sainte de Kairouan en Tunisie. 

La jeune femme a également comparu devant un tribunal tunisien le 22 juillet dernier pour "outrage et diffamation de fonctionnaire" après avoir dénoncé des mauvais traitements dans la prison de Sousse où elle est emprisonnée.

Pour ce délit, l'activiste a obtenu un non-lieu
Ca se  passe en France
Le torse puissant de Boutih n'a pas seulement impressionné le juge...
Troublé, Harlem Désir, premier secrétaire désigné du Parti socialiste français, dit le contraire de ce qu'il pense, affirmant que "Le Parti socialiste se réjouit du non-lieu prononcé aujourd’hui par la justice tunisienne à l’encontre de la Femen Amina Sbouï […]. Cette décision responsable est une victoire pour le mouvement laïc et tous les défenseurs des droits des femmes."


L'hystérique reste en prison, en attendant d’être jugée pour deux autres chefs d’accusation : profanation du mur d’un cimetière et atteinte aux bonnes mœurs.

En France, avec le soutien de Boutih et Désir, 
les Femen, poings levés, ont pu profaner la cathédrale Notre-Dame de Paris 


et s'en prendre à pépère Hollande, au Bourget... 




lundi 29 juillet 2013

Dans la production de boulettes, Pépère Hollande concurrence Ségolène Royal

Le Nul de l'Elysée vient d'inventer un nouveau pays : la "Macédonie"

L'ENA fabrique des ânes
Après avoir confondu l'Égypte et la Tunisie, les peuples chinois et japonais, l'énarque François Hollande a lâché sa troisième "perle" ou boulette géographique en moins de deux mois au cours d'un déplacement à Ljubljana, en Slovénie. Chroniqueuse société au journal du fabricant de sanisettes, l'irrévérencieuse Dom Bochel Guégan n'a pu résister à l'envie de lui offrir son aide. Un travail d'Hercule ! 

Monsieur le président de la République,

Par ce présent billet, note ou article, comme il vous siéra de l'intituler, j'ai l'honneur de vous présenter ma candidature au poste de "vérificatrice géographique".
En effet, malgré tous vos "spin doctors" [comme on dit au Nouvel Observateur pour désigner tout bonnement les conseillers en communication politique] qu'il conviendrait d'épingler (voyez, en plus, j'ai de l'humour), vous continuez à enchaîner avec brio [l'insolente serait-elle "flatulente"  flagorneuse?] les gaffes au sujet des peuples à qui vous avez la courtoisie de rendre visite.

Ainsi avez-vous par le passé confondu "peuple chinois" et japonais, bon, c'est vrai que ce n'est pas simple de ne pas s'embrouiller les pinceaux (voyez, en plus je suis juste suffisamment lèche-bottes), mais tout de même, confondre Chine et Japon, surtout pour des condoléances, ça fait un peu tache sur le tapis rouge.

Cher président, "roi de la gaffitude"

Seulement, voilà, comme vous aimez faire bien les choses, vous ne vous êtes pas arrêté là (à l'occasion je sais aussi être
bien fayotte) 
[bis] et avez par la suite mélangé Égyptiens et Tunisiens, certes, la terminaison est la même [bien vu!], et les deux pays connaissent actuellement quelques convulsions révolutionnaires, mais tout de même, confondre les pyramides et la thalasso de Djerba, sérieusement ?
Est-ce votre régime Dukan qui vous interdit la mayo et le gras et qui fait que certains mots comme "beurre" "crème fraîche" ou "chocolat praliné" vous sont désormais prohibés, toujours est-il qu'appeler la Macédoine "la Macédonie", si c'est ,certes, désopilant [selon la sémillante journaliste], est tout de même assez peu emblématique du "pays des lumières" que nous pensons et prétendons être. [Aïe, aïe, encore une lumière qui ne veut pas être prise pour un LED]

Etait-ce un trait d'humour tellement dixième degré que personne ne l'aurait compris ? [Décidément plus cire-pompe qu'elle ne le croie, l'impertinente a envisagé cette hypothèse!] Ou l'un de vos sketchs dont vous avez le secret et où après avoir mis en avant l'incompétence crasse de nos compatriotes dans la langue de Shakespeare [celui qui, président "amical", ajoute "Friendly," de sa blanche main au bas d'un petit mot à Obama... s'était permis de tacler ceux qui "parlent mal l'anglais"!...],  vous auriez ainsi voulu démontrer que la célèbre inculture géograhique des Américains est finalement usurpée et que dans ce domaine comme dans tous les autres, nous, Français, les surpassons ? (voyez : drôle, fayotte et chauvine, évidemment) [En un mot, journaliste de gauche mais néanmoins indépendante].

Bref [il était temps, après tant d'encre pour ne pas dire grand chose d'utile], comme dirait Pépin, ou Kyan Khojandi, (humour un jour, humour toujours) une gaffe ça va, trois gaffes bonjour les dégâts [selon le slogan "Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts" (1984) du Comité français d'éducation pour la santé ou CFES, une association française créée en 1972 et dissoute en décembre 2002.

[Si la chroniqueuse ne vous à pas soulé(e) avec son babillage]

Après les surnoms de "capitaine de pédalo", de "mimolette" ou encore tout dernièrement de "pingouin" (dont d'ailleurs l'ex "première dame" semble beaucoup s'amuser) (drôle, fayotte, chauvine ET cafteuse) il ne s'agirait pas pour vous de gagner celui de "roi de la gaffitude", non, il ne faudrait pas.

[Lien PaSiDupes - " Boulettes Royal : Bianco détache et désinfecte:  Bianco récure la crasse mais laisse des auréoles]


Je n'ai pas fait l'ENA mais Google est mon ami.
Voilà pourquoi, mon cher président, je vous propose aujourd'hui ma candidature au poste de celle qui vérifiera avant chacun de vos déplacements ou réception que c'est bien les Nigérians et non les Nigériens que vous visitez, ou les Qatari et non les Qatariens que vous remerciez. [La généreuse enfant devra en fait offrir ses services à l'ensemble de la profession]

Je n'ai pour ce faire aucune compétence particulière [lui non plus], tout juste une bonne connexion 3G, un bon smartphone et quelques applications bien pratiques, je ne me contente pas d'être drôle, cire-pompes ou patriote, je suis aussi connectée. [Avec le risque de virus qui va avec, sortez couverts, François]

Je sais, j'ai un gros handicap, je n'ai fait ni l'ENA, ni HEC, ni même obtenu une bête licence en géographie [rassurez-vous, les DEA se trouvent dans tous les bons distributeurs: il suffit de suivre la filière de Benoît Hamon...], je n'ai pas davantage réussi le concours catégorie B ou même C, pourtant réservé au niveau troisième, mais fréquenté par les Bac +50 [avec mention très bien, il va de soi], ce qui limite l'accès aux personnes comme moi, je fais des fautes à l'écrit, mais elles ne s'entendent pas à l'oral, MAIS j'ai dix doigts, un peu de cervelle, un peu de bouteille et surtout, Google est mon ami. [Ce qui ne confère ni style, ni fausse modestie]

Et, si vous le permettez, si j'en juge aux résultats géographiques de tout cet aréopage de cols blancs ultra diplômés qui vous entoure,
malgré vos gourous de la com', vos experts et conseillers de l'ombre, on dira qu'il vaut mieux un peu de bon sens et un bon ordinateur qu'un CV brillant mais au final, peu efficace.

[
Là,
cette diarrhée de "je" finit vraiment par donner envie de tirer la chasse, mais M. Sanisette n'y trouverait pas son compte, alors on continue] Tout comme j'ai fêté le vrai-faux anniversaire de ce merveilleux outil contre les brouteurs ivoiriens ou les tentatives de phishing (drôle, fayotte, chauvine, ET informée) [trop de fayots, c'était donc aussi ça!] qu'est le Bescherelle, mais j'ai dans ma besace (et mon Apple Store) quelques autres outils bien pratiques que je ne vous dévoilerai pas, pas bête au point de me tirer une balle dans le pied professionnel, mais qui me permettront, soyez-en sûr, de vous éviter à l'avenir tout autre dérapage géographique. [Le lecteur peut respirer] Allez, je suis bonne fille [justement, on s'interrogeait], je vous en file un. (#OHWAIT) [She must be kidding, en toute simplicité bobo germanopratine...]

[Bien que le tapin soit interdit] Embauchez-moi ! 
Et comme, en plus, j'appartiens à cette catégorie diplomatiquement intitulée "seniors" vous ferez d'une pierre, trois coups :

1) en me retirant des statistiques du chômage (pensez à vos courbes, mon président)

2) en fournissant un emploi de génération supplémentaire, (vous semblez un peu en retard sur vos prévisions)

3) en me gardant en bonne santé par un entraînement permanent de ce qui me reste de neurones, ce que vous envisagez d'ailleurs de rendre bientôt obligatoire (travailler plus hein, pour vivre plus longtemps, j'ai déjà votre slogan pour contrer les manifs à venir, TAVU).

Pour le salaire, je vous laisse estimer vous-même à combien s'évalue à vos yeux la réputation de la France (et la vôtre au passage) ? [Le talent de la donzelle ne vaut pas un roupie de sansonnet, pas même dans le 9.3] Je vous demanderai toujours moins que le coût annuel du site internet de Carla Bruni [que l'impudente scribouillarde estivale nous sorte d'abord sa photo et nous produise ensuite un 'la' juste, si possible] ou que celui des très (trop) chères conférences de son ex-président de mari (ah oui, je sais aussi compter les sous et planter les choux). [Et nous casser les cou****s, je confirme, mais à combien par mois ?]

Voilà voilà [et satisfaite, avec ça!], je pense vous avoir présenté tous les arguments qui vous permettront, comme disait l'autre, de "faire le bon choix" (j'ai déjà dit "cultivée" ?).
Alors ?
Deal ?
Bon, je commence quand ?

Dans l'attente, ma considération dévouée, toussa.

Dom
[La courbe de pépère n'est pas prête à se redresser... Quant au cours de ses conférences de 2017, il risque de ne pas décoller.]


Police politique: faut-il redouter une dérive autoritaire chez Valls ?

Manuel Valls : "Nous vivons une crise de l'autorité"

Le ministre de l'Intérieur assume son autoritarisme

Un regard qui ne donne pas envie
de partager ses vacances...
Valls tente de se refaire une santé médiatique
Le ministre est parti à la reconquête de l'opinion en défendant son bilan marqué par le rappel à l'ordre du Conseil de l'Europe à propos de ses réactions "disproportionnées" contre les opposants pacifiques au mariage homosexuel:

Un bilan également plombé par les émeutes de Trappes (Yvelines)
où le policier blessé lors du contrôle de burqa se porte partie civile 
Liens PaSiDupes
1 - Septembre 2010 - "Rom: Manuel Valls en flagrant délit de mensonge" : Eric Besson démasque Manuel Valls
2- Juin 2012 - Valls et P. Cohen font démanteler un camp de Rom" à Toulouse
4- Septembre 2012 - " Marseille: encore deux camps de Rom au palmarès de Valls ": La justice stigmatisée pour deux nouvelles expulsions de Rom par le sectaire Valls
6 - Lien video "Valls (PS) surpris à se plaindre du nombre excessif d'étrangers dans sa ville d'Evry"

Le ministre de Hollande contre-attaque,
estimant tout à trac dans  Le Parisien du lundi 29 juillet 2013 que la sécurité "n'est ni de droite, ni de gauche. C'est une valeur de la République."
VOIR et ENTENDRE le point de vue de Brice Hortefeux sur l'action de Manuel Valls (Le Figaro, juin 2013): 

Le programme du ministre en inquiète plus d'un

Pour Valls, "nous vivons une crise de l'autorité", et l'objectif principal est de "restaurer pleinement l'autorité" pour que "les relations entre les forces de l'ordre et la population [soient] des relations de confiance". "La voix des parents, de l'enseignant, du juge, du policier, de l'élu est trop souvent contestée", a-t-il observé. 

En ce qui concerne les émeutes récentes à Trappes, Manuel Valls a répété que "ceux qui continuent à prôner le port du voile intégral dans l'espace public défient les institutions" (lien Libération). "L'islam de France doit être plus fort. Aujourd'hui il y a trop d'espace pour ceux qui le contestent, mais contestent aussi la République", a-t-il argué.

Un avocat dénonce les atteintes à la liberté d'expression et les dissolutions illégales 
Nicolas Gardères, avocat au Barreau de Paris, qui a voté pour Hollande en 2012, dénonce les dissolutions illégales par le ministre de l'Intérieur d'associations présentées comme "fascistes" ("Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires", "Troisième Voie", "Envie de rêver", "L'Oeuvre Française" et "Jeunesses Nationalistes").
Dans le même temps les anarcho-révolutionnaires tiennent le haut du pavé, qu'il s'agisse de violents "antifa" ou de Femen hystériques, par exemple, tous provocateurs et fauteurs de troubles à l'ordre public. 

Un ministre de l'Intérieur agressif dans la posture du sauveur 
"Après les oppositions permanentes entre les Français (citoyens, entrepreneurs, etc), après les amalgames ou encore après l'affrontement entre la police et la justice, il faut tout reprendre". Avant d'ajouter que, même si l'ex-président – et ancien patron de la place Beauvau –, Nicolas Sarkozy "n'est pas responsable de tout (...) sa conduite du pouvoir a cristallisé les tensions".
Un gouvernement de velléitaires prétentieux 
On avait un Montebourg en "redresseur (im)productif" de l'industrie, voici le "redresseur (im)productif" de l'autorité et de l'ordre moral: mêmes prétentions, mêmes impuissances.