POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 30 juillet 2013

Femen: Boutih révèle sa part de féminité au service d'une féministe

Le député socialiste s'exhibe torse nu pour soutenir une FEMEN emprisonnée


Indigne député socialiste de l'Essonne et ex-président de SOS Racisme, Malek Boutik apporte un soutien particulier à la cause FEMEN, et à l'une d'elles plus particulièrement, la militante tunisienne Amina, emprisonnée depuis le 19 mai dernier. 
Malek Boutih a opté pour une forme de soutien (gorge?) pour le moins choquante, puisque l'élu de la majorité présidentielle a "fait tomber le haut", à l'instar de ces féministes anarcho-révolutionnaires. 
Outrageant Marianne, le parlementaire n'a gardé que son écharpe tricolore pour une photo publiée sur la page Facebook et le compte Twitter des FEMEN, vendredi. Le député de l’Essonne a pris lui-même cette photo dans sa cuisine avant de l’envoyer aux Femen, explique Le Lab d’Europe 1.



Se faisant également appeler Amina Tyler, Amina Sbouï est incarcérée depuis le 19 mai pour avoir tagué le nom "Femen" sur le mur du cimetière de la ville sainte de Kairouan en Tunisie. 

La jeune femme a également comparu devant un tribunal tunisien le 22 juillet dernier pour "outrage et diffamation de fonctionnaire" après avoir dénoncé des mauvais traitements dans la prison de Sousse où elle est emprisonnée.

Pour ce délit, l'activiste a obtenu un non-lieu
Ca se  passe en France
Le torse puissant de Boutih n'a pas seulement impressionné le juge...
Troublé, Harlem Désir, premier secrétaire désigné du Parti socialiste français, dit le contraire de ce qu'il pense, affirmant que "Le Parti socialiste se réjouit du non-lieu prononcé aujourd’hui par la justice tunisienne à l’encontre de la Femen Amina Sbouï […]. Cette décision responsable est une victoire pour le mouvement laïc et tous les défenseurs des droits des femmes."


L'hystérique reste en prison, en attendant d’être jugée pour deux autres chefs d’accusation : profanation du mur d’un cimetière et atteinte aux bonnes mœurs.

En France, avec le soutien de Boutih et Désir, 
les Femen, poings levés, ont pu profaner la cathédrale Notre-Dame de Paris 


et s'en prendre à pépère Hollande, au Bourget... 




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):