POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 10 juillet 2013

Hausse des tarifs de l'électricité: le court-jus de Bernard Cazeneuve

Cazeneuve, après un an:  c'est pas nous, c'est les autres ! 

Le gouvernement dément une hausse en 2015
  
Cette nouvelle hausse de 5 % au 1er août 2015 figurait pourtant dans un "projet d'arrêté", en plus des deux hausses successives de 5% en août 2013 et 2014 annoncées lundi.
Les prix de l'électricité vont-ils, oui ou non, continuer à grimper pour les consommateurs français ? Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, n'a pas démenti ce matin les informations du 'Figaro' qui évoque une troisième hausse, toujours de 5%, pour le 1er août 2015, "sous réserve de l'évolution effective des coûts d'EDF". 

Or,
le ministère de l'Écologie et de l'Énergie a affirmé mercredi qu'aucune hausse du tarif de l'électricité d'EDF en 2015 n'était mentionnée dans le projet d'arrêté validé par le ministre Philippe Martin, contredisant un projet d'arrêté envoyé précédemment au Conseil supérieur de l'énergie (CSE). "Le projet d'arrêté soumis au CSE et à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) ne comporte aucune mention de hausse pour l'année 2015", a démenti une porte-parole du ministère.

Un brin tendu et rugueux mercredi matin sur RTL, le ministre du Budget Bernard Cazeneuve s'est refusé à confirmer ou à démentir le scénario d'une troisième hausse des tarifs de l'électricité en 2015 révélé par Le Figaro. 
Le gouvernement a annoncé lundi soir deux hausses de 5 % du tarif réglementé d'EDF, la première le 1er août 2013, la seconde au 1er août 2014. Ces fortes hausses font suite à la recommandation de la CRE d'une hausse de plus de 14 % dès cet été. Ce lissage pour 2013 et 2014 est donc encore insuffisant pour couvrir les coûts d'EDF, ce qui implique d'autres hausses par la suite.
VOIR et ENTENDRE Cazeneuve, incapable d'éclairer notre lanterne,  passer à l'attaque pour masquer les dysfonctionnements gouvernementaux:

L'exécutif s'est mis les doigts dans la prise

Le "projet d'arrêté" cité mardi soir par Le Figaro a bel et bien été envoyé en vue d'une réunion du CSE du 16 juillet. Il a même été publié par plusieurs sources distinctes. 
Le courant passe parfois:
alternatif ou continu ?
Son expéditeur initial, mardi à 18 h 15, est un responsable de la Direction générale énergie climat, l'administration compétente en la matière. Et le patron du service du climat et de l'efficacité énergétique au ministère est Pascal Dupuis, ingénieur général des mines. Le ministère a donc démenti, affirmant que la version définitive ne comportait aucune mention de hausse pour 2015. Mais, selon deux sources, cette nouvelle version n'a pas encore été envoyée aux acteurs concernés...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):