POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 30 octobre 2018

Le Conseil des ministres avancé pour ..."convenances personnelles" de Macron !

Jupiter a besoin de souffler...

Le quadra a présumé de ses forces


Le conseil des ministres et le conseil de défense habituellement prévus le mercredi ont été avancés d'une journée pour permettre à Emmanuel Macron de "souffler". Un aménagement inédit pour convenance personnelle !
Il n'y aura pas de conseil de défense et de conseil des ministres mercredi 31 octobre, car ces réunions sont avancées à mardi matin. Cela arrive parfois lorsque le président part en déplacement, mais cette fois, Emmanuel Macron part... se reposer.

Un quadra délicat qui ne tient pas la distance

Depuis le 1er janvier 2018, le jour de carence
pour maladie des agents publics
(fonctionnaires et contractuels) est rétabli.
La rémunération est due à partir du
2e 
jour de l'arrêt maladie.
"C'est surprenant," raille-t-on dans "l'ancien monde", où on affirme qu'on ne se serait jamais permis pareille liberté dans l'ancien. 
Mais "quand on est fatigué, il est important de se reposer au risque de perdre toute lucidité", persifle un ancien conseiller de François Hollande. 
Depuis quelques jours, certains observateurs glosent sur les traits tirés du président, sa mauvaise mine et ses premiers cheveux blancs. Mimi Marchand, au secours !

Un coup de pompe que nient les macroniens habitués de l'Elysée.
Il est vrai que l'été n'a pas été reposant, admettent-ils mais,  en même temps, il a eu la rentrée agitée qu'il a méritée. Un cadre de la majorité concède finalement : "au bout de 16 mois, il y a une part de fatigue".

Six jours de déplacement à venir

Le jeune président a besoin de recharger ses batteries électriques. Exit donc le mythe de Jupiter et de ses trois heures de sommeil par nuit vantées au début du quinquennat. 

A partir de dimanche, après avoir privilégié une tournée européenne, Emmanuel Macron se rappelle aux Français avec un marathon de presqu'une semaine dans l'Est et le Nord de la France, avec son lot de plaintes et manifestations : 11 départements à visiter en six jours pour le centenaire de l'armistice de 1918 et sa campagne en cours pour les Européennes.

Le président doit donc prendre conscience de ses limites humaines, ou plutôt "préparer ce déplacement hors norme," racontent ses collaborateurs. 

Le p'tit gars part, en famille, dans un cadre privé. Où ? Ni à La Lanterne à Versailles, ni au Touquet dit l'Elysée, en espérant garder le secret. Peut-être dans sa 'datcha' de Sotchi...  Secret gardé aussi sur l'opération bancaire chirurgicale qu'il doit subir, selon la rumeur.
Mais son gouvernement reste au travail, se plaît-on à espérer...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):