POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 16 octobre 2018

Remaniement : aucune surprise après quinze jours d'arrêt d'urgence du char de l'Etat

Quinze jours pour finir par un jeu  de chaises musicales

Aucune tête nouvelle dans le "nouveau monde" macronien

Un joueur de poker à l'Intérieur et un garagiste à la Culture
Le nouveau gouvernement a été publié en catimini ce mardi 16 octobre. Les services de l'Elysée ont dévoilé les nouveaux noms à 9h30. C'est à Christophe Castaner qu'échoue le ministère de l'Intérieur, tandis que Françoise Nyssen, visée par une enquête, est remplacée par Franck Riester à la Culture.

Dans son communiqué, l'Elysée évoque "une équipe renouvelée mais dont le mandat politique reste le même".

Les entrants ne sont pas des faces inconnus et les grands perdantes sont la société civile et les femmes 

Les nouveaux venus ou nouveaux nommés du gouvernement sont :

  • Christophe Castaner, qui devient ministre de l’Intérieur
  • Franck Riester, proche de Juppé ('Agir'), nommé ministre de la Culture
  • Didier Guillaume, ex-PS vallsien, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
  • Jacqueline Gourault, poids lourd du MoDem, ancienne "madame Corse" du gouvernement, prend la tête du ministère de la Cohésion des Territoires
  • Marc Fesneau, MoDem, qui devient ministre auprès du Premier Ministre, chargé des Relations avec le Parlement

Les sortis

  • Françoise Nyssen, qui quitte le ministère de la Culture
  • Jacques Mézard, anciennement à la Cohésion des territoires
  • Stéphane Travert, jusqu'alors ministre de l’Agriculture


Un remaniement a minima qui laisse présager un changement de gouvernement après les européennes du printemps.


Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):