POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 9 octobre 2018

LR propose pour 20 milliards d'euros de réduction des dépenses publiques

Laurent Wauquiez a présenté mardi ses "propositions de réduction de la dépense publique", chiffrées à 20 milliards d'euros en un an.

Le plan LR de Laurent Wauquiez propose notamment la suppression des régimes spéciaux de retraites, l'augmentation du temps de travail dans la fonction publique ou encore une prestation sociale unique plafonnée à 75% du SMIC.

Entouré des députés Guillaume Larrivé et Eric Woerth, président de la commission des Finances à l'Assemblée, le patron des Républicains a pointé "une lourde responsabilité" de "la droite" depuis trente ans qui a, selon lui, "déserté le champ" d'un programme de baisses de prélèvements obligatoires et des charges", "une anomalie totale" qu'il entend réparer "dans la reconstruction de (sa) famille politique".

Wauquiez veut aller vers les 39 heures hebdomadaires dans la fonction publique. Dans le détail, Laurent Wauquiez a détaillé "quatre ruptures structurelles" :
"la question du temps de travail dans la fonction publique", dont il préconise qu'elle soit progressivement portée à 39 heures hebdomadaires,
la "suppression de tous les régimes spéciaux de retraite" avec une "égalité public-privé",
"une seule prestation sociale unique plafonnée à 75% du SMIC"
et l'obligation de travail et de cotisation pour les étrangers pendant trois années avant de pouvoir bénéficier de prestations sociales.

"Je signale que ce système existe partout en Europe et que le fait d'exiger que l'accès au système social soit conditionné à un nombre d'annuités minimum de cotisations est une évidence", a fait valoir le président de LR.

Economies espérées: 20 milliards d'euros la première année, "pour atteindre un total de près de 30 milliards d'économies par an", estime LR.

Et remplacer l'aide médicale d'Etat.
Le parti libéral d'opposition propose également
"la réduction du train de vie de l'Etat",
le développement de la "e-santé" - notamment les consultations médicales à distance -,
la lutte contre la fraude fiscale et sociale,
ainsi que "la suppression des incitations à l'immigration", en visant l'aide médicale d'État, dont il est suggéré de la remplacer par la prise en charge des seuls soins d'urgence.

"On peut ensuite s'engager à rendre largement aux entreprises et aux Français sous forme de baisses d'impôts et baisses de charges", a poursuivi Laurent Wauquiez, à tout le moins pour moitié des économies réalisées, l'autre moitié étant destinée à réduire le déficit.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):