POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 12 octobre 2018

Mairie de Paris : un adjoint d'Anne Hidalgo pète un cable

Christophe Najdovski n'a pas su garder ses nerfs

Confronté aux conditions de travail des employés de Streeteo par un journaliste du service public
,
l'élu EELV n'est pas resté zen et s'est emporté.


Soumis à l'Inquisition du service public de télévision, au sujet de la sous-traitance du contrôle au stationnement par un journaliste de l'équipe totalitaire d'Elise Lucet, animatrice agressive d'"Envoyé Spécial" sur France 2, l'adjoint d'Anne Hidalgo en charge des transports à la mairie de Paris, Christophe Najdovski a disjoncté.

Confronté à des témoignages sur le harcèlement des employés - poussés à faire du chiffre - de Streeteo, une des deux entreprises en charge des infractions au stationnement payant sanctionnées par FPS (forfait post-stationnement) dans la capitale, l'élu EELV a tenus des propos d'une inqualifiable vulgarité.


Après avoir appris que les employés de l'entreprise ont reçu des SMS en pleine nuit pour leur reprocher des performances insuffisantes, Christophe Najdovski s'est même emporté. "Evidemment que je ne peux pas être au courant de tout. Enfin merde quoi, vous faites chier !"


L'ayatollah de l'écologie radicale à Paris a mal encaissé le retour du boomerang…
Il n'a pas mieux supporté qu'à la démission de Bruno Julliard le poste de premier adjoint à l'Andalouse lui échappe !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):