POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 11 décembre 2012

Hollande pourrait s'en prendre au Livret A

La gauche sociale touchera-t-elle notre épargne populaire ?

Moscovici nous casse
les noisettes
Le placement privilégié des Français ne sera pas épargné

Le taux du livret A devrait baisser de 2,25% à 2%
le 1er février 2013,
selon Les Echos à paraître mercredi.
"Selon l'intensité de l'inflation hors tabac, il devrait passer de 2,25% à 2%, voire 1,75%", précise le quotidien économique.

Regard concupiscent de Bercy sur l'écureuil
Le tango de Ayrault
Deux pas en avant: en septembre, il a relevé le plafond du livret A de 25% à 19.125 euros, avant une autre hausse de 25% prévue en principe avant la fin de l'année.
Un pas en arrière après six mois, en février, il reprend 0,75.%.
Désir d'écureuil à Bercy
Moscovici lorgne sur les collectes du Livret A et du Livret de développement durable (LDD), 
deux produits d'épargne défiscalisés: il les a fait exploser en octobre pour mieux les piller en février.

Près de 60 millions de Français seront ainsi solidaires des mal-logés, de gré et surtout de force, en solidarité avec la SNCF et l'Eglise, ciblées par  Cécile Duflot.

1 commentaire :

  1. Il y a surtout une grande déconvenue pour les politiques qui ont augmenté le plafond de ce livret:

    -- les français ne se sont pas précipités pour augmenter leur épargne car ils n'en ont tout simplement plus les moyens
    -- car ce sont les français aux revenus moyens ou modestes qui vont vers ce genre d'épargne.

    -- ceux qui ont de l'argent à placer, s'ils ne sont pas partis à l'étranger, ont d'autres moyens de faire fructifier leurs " sous "

    -- Baisser le taux ce n'est probablement qu'une menace pour inciter en vitesse à placer de l'argent, ces politiques qui ne sont que des nantis n'ont aucune idée des moyens dont disposent les français ( classe moyenne et modeste encore) pour vivre ou survivre.

    -- entendu à la banque : à force de taxes
    et taxes et taxes ils sont en train de mettre le pays à genoux
    en combien de temps ? cela va très vite

    La dégradation de l'emploi est suffisamment explicite
    ainsi bien sûr que l'augmentation des fonctionnaires : 13 % environ du PIB(264mdEuros), 22% des français payent pour eux, et ce n'est pas fini

    l'augmentation des aides sociales : 19%

    Le taux des prélèvements obligatoires s'élève à 54,5% du PIB en France, il va être de 58% avec les nouvelles mesures des socialistes ( qui ne sont d'ailleurs pas des socialistes en réalité) de la gauche de Hollande. Ce taux est à 46% en Allemagne...)
    " Cela va ruiner la France qui entre dans le pôle des pays les moins compétitifs soit les moins créateurs d'emplois ".
    Nous avons un gouvernement de fonctionnaires qui dépense et encore et encore mais ne crée rien qui rapporte de l'argent.
    GROS TRÈS GROS PROBLÈME

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):