POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 9 décembre 2012

Filippetti, une mocheté à la langue de bois chargée ?

La ministre socialiste taxe jusqu'aux propos des Français

Jean-Pierre Elkabbach engagea le ministre de l'Intérieur à tenir la "langue de la vérité" sur Florange et la politique du gouvernement en matière d'emploi, lors d'un entretien au "Grand Rendez-vous Europe 1- i>Télé/Le Parisien-Aujourd'hui en France", dimanche matin.
"Bien sûr, commenta le journaliste, il faut essayer de sauver ce qui peut l'être à Florange, protéger les 630 salariés et leur famille. Mais ils vont être reclassés, il n'y a pas de plan social et ils vont être indemnisés. Et il ne faut pas oublier que les hauts fourneaux n'ont pas d'avenir d'après les spécialistes, et qu'il y a chaque jour en France 1 500 nouveaux chômeurs." Manuel Valls  ironisa alors, répondant à Elkabbach qu'il ferait un bon porte-parole du gouvernement. 

L'insolence de la presse est devenue intolérable à la gauche au pouvoir
Sur le même ton que le pouvoir apprécie chez Laurent Ruquier et ses chroniqueurs de l'émission "On n'est pas couché", l'impertinent journaliste s'autorisa une saillie: "Vous avez déjà une très jolie femme qui s'en occupe, avec une très belle langue de bois", répliqua-t-il, faisant référence à Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement.


Une déclaration qui provoqua une remontée acide chez la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, connue pour un relationnel difficile avec les hommes. Chacun a gardé en mémoire les confidences de Filippetti à l'élue socialiste Anne Mansouret, mère de Tristane Banon, qui avait dû repousser les avances du lubrique Dominiques Strauss-Kahn. Lors de la plainte de sa fille contre DSK pour tentative de viol, l'élue de l'Eure qualifia DSK de "chimpanzé en rut pathologique aux initiales tristement célèbres", sans polémique ni poursuites, adressant à la jeune élue, qui était encore chez les Verts, ses amitiés "socialistes et féministes". Aurélie Filippetti adressa quelques conseils à sa consoeur: "Je pense qu'il est important pour elle de porter plainte, car cela transférera sa culpabilité sur lui et non plus sur elle." "En outre, précisa-t-elle encore, c'est aussi bénéfique pour d'autres femmes qui éventuellement pourraient être victimes du satyre.
C'est alors qu'elle dévoila une part de sa propre histoire, qui offre des similitudes avec celle de Tristane Banon: "Pour ma part, il m'avait invitée à prendre un café pour discuter, à cette fameuse adresse. J'en avais parlé à un copain qui m'a mise en garde en m'interdisant pratiquement de m'y rendre. (…) "


La ministre Vert-rosé vola au secours de la binationale
Unies par les métissages, les deux femmes sont en outre liées par la sororité féministe et la raillerie politique d'Elkabacb provoqua l'ire de la ministre de la Culture et de la Communication, qui voit dans sa fonction le moyen de régler des comptes personnels avec les hommes. Filippetti qualifia donc Elkabbach   de "machiste", tweetant sans qu'on lui demandât rien :

Jean-Pierre Elkabbach se défend de tout "machisme"

"J'invite la ministre de la Culture à consulter plus souvent la définition du machisme dans le dictionnaire. Cela lui aurait évité d'exprimer des remarques intempestives qui ne rendent pas service au combat des femmes que je soutiens depuis toujours", a-t-il rétorqué par communiqué. 
Et d'ajouter : "Pour ma part, je me garderai bien de faire un procès à Mme Filippetti en misandrie [sentiment sexiste d'aversion pour les hommes en général]. Par ailleurs, dénoncer la langue de bois de femmes ou d'hommes politiques, quels qu'ils soient, fait aussi partie de notre métier". Jusqu'ici.

Elkabach victime de DSK et des autres


Le 6 février 2009, Aurélie Filippetti , député PS proche de Désirdavenir Royal, avait porté plainte contre son compagnon , pour "violences entre conjoints". 

L'économiste Thomas Piketty, conseiller économique de Sa Cynique Majesté Royal lors de la campagne présidentielle 2007, fut placé en garde à vue en mars..Le lien vers Les Echos est brisé. Celui de Le Post (Huffington Post d'Anne Sinclair) ou ceux de PaSiDupes subsistent encore : Aurélie Filippetti souffre-t-elle de séquelles des violences de son compagnon ? 

Toutes les femmes battues ont-elles contre elles d'être des têtes à claques, mais pour elles, d'être de "très jolie femme, avec une très belle langue de bois" ?

Est-il permis de se poser  en outre la question de savoir pourquoi Aurélie Filipetti cumule toutes ces affaires sur sa personne ?

D'autant que
la ministre bicolore socialo-écolo qui a mieux à faire au moment où se joue l'avenir de Florange, circonscription de Moselle dont elle fut député, a également accusé Jérôme Cahuzac, son compagnon au gouvernement d'être une terreur !

Lien PaSiDupes - Cahuzac est-il la terreur des ministres du gouvernement ? : 
Cahuzac-Filippetti: le torchon brûle ".

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):