POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 4 décembre 2012

15 immeubles sous-occupés que Duflot va réquisitionner

15 châteaux trop beaux pour les pauvres de Duflot ministre du Logement Ayrault 

Dame Duflot a la "colère juste" sélective

Pas question pour elle de donner aux sans abri des goûts de luxe. Elle  a bien cherché et fermé les yeux sur les petits nids douillets entourés de verdure et de lacs poissonneux où les rudes cadres des syndicats viennent se refaire une santé après avoir arpenté les rues de nos villes paralysées à la veille de tous leurs "grands soirs" mensuels. 

14 magnifiques châteaux, auraient pu faire l'objet de ce "choc de solidarité" qu'elle impose à l'Eglise déjà très impliquée dans l'assistance et le reclassement des SDF, alors que les syndicats de travailleurs disposent de plusieurs milliers de lits inoccupées, qui appartiennent à la CGT, à FO, etc.

Les syndicats étant financés à 95 % par l'état, elle n'avait même pas la peine de demander la permission d'exproprier. Ces châteaux appartiennent au peuple français. Et si  la proportion de Français sans-abri est relativement faible que les syndicats n'ont pas cru  "juste" de partager avec eux, ils ne manqueront pas de manifester leur empathie s''ils savent que la majorité sont des migrants. Peu leur importe, dès lors que ce sont des clandestins africains, maghrébins ou du Proche Orient....


Château de Fontenay-les-Briis propriété de la branche CGT de la RATP. Situé aux portes de Paris dans un parc de 74 hectares, dont près de 40 hectares de forêt, avec deux cours de tennis, deux restaurants, un mini-golf, un étang à truites, et trente chambres.



Le château de la Brévière, au coeur de la forêt de Compiègne. Il appartient à Force Ouvrière qui sera j’en suis sûr ravi de le mettre à votre disposition.





Avec ses 36 hectares de vignes dans le Sauternes, voici le château Lafaurie-Peyraguey du CE de GDF-Suez .




Le château du Plat, à Vallière dans la Creuse, entouré de plusieurs bâtiments, et qui appartient au Comité d’Entreprise de la RATP, possède 114 hectares de terres forêts et prairies, des écuries avec une trentaine de chevaux. Le château est en bon état, car le CE vient de faire d’énormes travaux, auto-financés sur son pactole de 50 millions d’euros par an.



Château de Montreul – PTT
A seulement quelques kilomètres des superbes plages de Honfleur, Trouville et Deauville, dans un parc boisé de 3 ha, le Château de Prêtreville appartient au Comité d’Entreprise de la Caisse d’Allocations Familiales du Val d’Oise. Il est composé de 8 bâtiments.






Chateau-de-Pretreville – CAF Val d’Oise
Au cœur de la Bourgogne, le château de Ragny. Un véritable château médiéval du XIIe siècle qui appartient au Comité d’Entreprise de la Banque de France. En été, il accueille des centaines d’enfants en colonies. Tennis et piscine font naturellement partie des prestations de base .



Chateau de Ragny CE- banque de France
L’association Ageforel (Association de Gestion des Foyers de la Région Ferroviaire de Lyon) gère le château de La Bachasse. Propriété de la SNCF depuis 1947, c’est une jolie bâtisse du XIXe siècle avec un parc de 8 hectares au cœur de Sainte-Foy-Lès-Lyon.





Château de La Bachasse
Le Comité d’entreprise de la SNCF est également propriétaire du magnifique château du Vernay, à Challuy, au sud de Nevers, qui comprends terrains de tennis, piscines, parc privé et forêt.






Château de Cappelle-en-Pévèle – EDF

Dans le Nord, le Comité d’Entreprise d’EDF GDF à majorité CGT est propriétaire du château de Cappelle-en-Pévèle, dit aussi château du Béron. Piscine couverte chauffée et deux tennis. Riche propriétaire terrien et foncier.







Château de Sainte-Croix dans l'Ain – EDF












Château d’Agecroft de l’EDF, à La Napoule sur la Côte d’Azur :











Château de Blomard dans l’Allier, toujours au CE de l’EDF.













Château de Vaux à Argenton-sur-Creuse, également à EDF :






Château de Bierville à Boissy-la-Rivière, non loin d’Etampes -  CFDT :




La CGT possède le très beau château de Courcelle-sur-Yvette, dans l’Essonne.







Quant au château de Plagny-Verney , il répond aux besoins du comité d’entreprise de la SNCF est également propriétaire du magnifique château du Vernay, à Challuy, au sud de Nevers, qui comprends terrains de tennis, piscines, parc privé et forêt.

9 commentaires :

  1. Que tous les FRANÇAIS CONTRIBUABLES SOIENT INFORMÉS, TOUS, TOUS TOUS

    MERCI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ils le sont TOUS TOUS TOUS ! Pensez-vous qu'un salarié français ignore ce qu'est un comité d'entreprise ? Ignore qu'il puisse passer une partie de ses congés dans de tels centres ou y inscrire ses enfants en colo ?
      Ce que vous ignorez par contre est que ces châteaux ne sont pas chauffés. Je vous suggère donc d'y passer un hiver avant de parler d'y mettre des sans-abris. Suggestion, le château du Plat dans la Creuse à 650 mètres. Si vous survivez, vous raconterez.

      Supprimer
  2. il faut espérer que les camarades travailleurs seront d'accord avec cette idée?? ils ne souhaiteraient pas que des pauvres soient dans le rue en pleine hiver, et c'est pour cela qu'ils vont ouvrir leur magnifique chateau payéspar le peuple franaçis..et mis à leur disposition..soyez réactif les français vous regardent..
    PM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "pleine hiver" et 'plaine' démagogie ?

      Supprimer
    2. Les camarades travailleurs vous renvoient la suffestion de réquisitionner les résidences vides des grands chefs d'entreprises achetés par la séquestration de la richesse produite en commun. Ces résidences, elles, sont chauffées l'hiver au contraire de ces châteaux colonies de vacances d'été.

      Supprimer
  3. N'opposons pas les organisations syndicales à l'église ou aux autres institutions ! Oui, nous le savons, la place existe pour loger tout le monde au chaud sans attendre la construction de nouveaux bâtiments mais le droit sacré de propriété est un obstacle à la résolution de ce problème. Un choc de solidarité consisterait à ce que personne ne botte en touche dès que sa contribution est sollicitée.

    RépondreSupprimer
  4. Et tous les châteaux appartenant à des nobles qui pleurent pour obtenir des subventions pour financer les réparations si chères.
    On pourrait aussi réquisitionner des lieux directement financés par nos impôts : l'Elysée, Matignon, ... et aussi les demeures demesurées de nos (ex)présidents, ministres, députés ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pat Rymoinemai 23, 2016

      Les châteaux qui appartiennent à des nobles, c'est largement de l'histoire ancienne. Si on s'informe et met ses données à jour, on observe que les propriétaires sont effectivement des institutions (qui les saccagent pour les mettre en conformité avec leurs besoins (des CG ou des asso, pour leurs services, leurs colos et leur bien-être, comme le signale très bien cet article);
      Et puis, les propriétaires, qui souvent leur dédient largement leur vie et leurs ressources, sauvent de la destruction et l'oubli des biens patrimoniaux que négligent les collectivités territoriales et l'Etat. Que les aides de l'Etat permettent de sauver notre patrimoine me paraît légitime.
      A l'inverse, vos amalgames, pour le coup, sont à pleurer et vos remarques me paraissent misérables !

      Supprimer
    2. Si ces châteaux n'avaient pas été achetés et entretenus par des CE à une époque où ils n'interessaient personne, ils seraient en ruine. Ou auraient été transformés en hôtels de luxe, mais ça ne vous dérangerait pas : les châteaux, c'est fait pour les riches.

      Supprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):