POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mardi 25 décembre 2012

Messe de minuit sanglante au Nigéria

Six chrétiens tués par des islamistes dans une église

L'attaque dans le nord-est du pays visait des chrétiens

Eglise Sainte-Thérèse à Madalla,
située à 40 km d'Abuja (cf. ci-dessous)
Des hommes armés ont attaqué pendant la messe de minuit une église dans le village de Peri (nord-est), tuant six fidèles, dont un prêtre, avant de mettre le feu au bâtiment, ont indiqué la police et des habitants mardi.

"Des hommes armés non identifiés ont essayé d'attaquer Potiskum mais ont été repoussés par nos troupes", selon les explications d'Eli Lazarus, un porte-parole de l'armée. "Alors qu'ils prenaient la fuite, ils ont attaqué une église dans un village qui porte le nom de Jiri."

"Un groupe d'hommes armés a fait irruption dans le village à minuit et sont allés directement dans l'église (...) Ils ont ouvert le feu et tué le prêtre et cinq fidèles. Puis ils ont mis le feu à l'église", a déclaré Usman Mansir, un habitant.

Un responsable de la police à Yobe a confirmé cette version des faits.


Les agresseurs ont également mis le feu à des habitations voisines de l'église
, selon des habitants.

L'église visée était une branche de l'Eglise évangélique d'Afrique de l'Ouest, selon un habitant.


Enclave chrétienne dans un pays majoritairement musulman


Peri est une ville proche de Potiskum, capitale économique de l'Etat de Yobe qui compte une importante minorité chrétienne.

Pays le plus peuplé d'Afrique, le Nigeria compte 160 millions d'habitants, le sud du pays étant à majorité chrétienne et le nord à majorité musulmane.

Ces meurtres n'ont pas été pour l'heure revendiqués. 
Le groupe islamiste radical Boko Haram a déjà mené plusieurs attaques similaires, ciblant fréquemment des églises les jours de culte: c'est la troisième année consécutive que le Nigeria est le théâtre d'attaques contre des églises au moment de Noël. 

En 2010, une série d'attentats pendant Noël avait fait plus de 40 morts. 
En 2011, 44 personnes avaient été tuées le jour de Noël dans le nord et le centre du Nigeria dans une série d'attaques attribuées à Boko Haram, dont 35 dans un attentat à la bombe contre une église. 

Début décembre, une série d'attaques attribuées à Boko Haram avait été menées contre des églises et des maisons habitées par des chrétiens dans le nord du Nigeria. Dix personnes étaient mortes égorgées et trois églises avaient été incendiées. 

22 décembre à Kano, Nigéria
Le dimanche 22 décembre 2012, un double attentat suicide avait fait onze morts et une trentaine de blessés dans une église protestante, toujours dans le nord.

Sans compter 44 personnes victimes il y a un an d'une attaque à la voiture piégée contre l'église Sainte-Thérèse à Madalla, une ville située à 40 km d'Abuja. 

Ce samedi 22 décembre à Kano, dans le Nord, une double attaque suicide a a frappé des locaux de MTN et de Airtel, deux des principaux opérateurs téléphoniques du pays.

 Au total, les violences attribuées à la secte Boko Haram, mais aussi leur répression sanglante par les forces de l'ordre nigérianes ont fait, selon les estimations, plus de 3.000 morts depuis la mi-2009, lorsque les membres de Boko Haram ont pris les armes pour imposer la "charia", la loi coranique", dans le nord du pays.

Réaction violente aux efforts du gouvernement
Islamistes armés de Boko Haram

Les forces de sécurité nigérianes ont arrêté 28 membres présumés de la "secte "islamiste Boko Haram au cours d'une série d'opérations menées contre leurs repaires au cours du week-end du 15 décembre dernier. "Notre objectif est d'étrangler (les militants), de les asphyxier et nous commençons à obtenir les résultats souhaités", a déclaré un porte-parole des forces communes de l'armée et de la police à Kano, deuxième ville du pays. 


Selon Human Rights Watch, au moins 2.800 personnes ont péri depuis le début de l'insurrection lancée en 2009 par le groupe islamiste, principalement dans le nord du Nigeria à majorité musulmane. Huit islamistes présumés ont été arrêtés à Kano après avoir lancé une bombe artisanale contre un véhicule de patrouille de la police sans faire de victime. 

 En janvier, Kano avait été le théâtre d'une série d'attentats coordonnés contre plusieurs commissariats qui avaient fait 186 morts, soit l'opération la plus meurtrière depuis le début de l'insurrection.

Boko Haram, qui se réclame des talibans afghans, veut créer un Etat islamique dans le nord du Nigeria.


Ils ont mené récemment plusieurs attaques à Yobe, proche de la ville de Maiduguri (capitale de l'Etat de Borno), berceau du groupe islamiste, affilié à Al-Qaïda.

 Outre des chrétiens, le groupe islamiste attaque aussi régulièrement les forces de sécurité, des hommes politiques et des intérêts économiques.

 A Rome, le pape Benoît XVI, lors de sa bénédiction de Noël, a condamné les "atroces" attaques contre les lieux de culte.

"La concorde doit revenir au Nigeria, où d?atroces attentats terroristes continuent à faucher des victimes, en particulier parmi les chrétiens", a-t-il dit.

 Dans le village de Peri, le chef de l'Association chrétienne du Nigeria à Yobe a précisé que de nombreux fidèles sont toujours manquants.

"Six corps ont été retrouvés", et des personnes vivant près de l'église "ont fui leurs foyers lors de l'attaque et on peut penser qu'ils se cachent toujours dans la brousse ", a déclaré Idi Garba.



1 commentaire :

  1. Êtes-vous trop frileux pour réagir ou cela vous laisse-t-il indifférents ???

    Verrons-nous encore beaucoup d'horreurs pareilles !

    Quelle tristesse, quelles absurdités commises au nom de la loi du plus fort, pas du plus intelligent.

    Vers où se dirige le genre humain ?

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):