POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 26 décembre 2012

Cahuzac, interface entre le pouvoir et plusieurs laboratoires pharmaceutiques

Le lobbying du député Cahuzac auprès du pouvoir
Le soupçon de fraude fiscale n’est pas le seul dossier  embarrassant Jérôme Cahuzac

Prince de Bercy
Médecin de formation, voire chirurgien auto-proclamé,  Cahuzac a longtemps été abouché à l’industrie pharmaceutique. Pour s'enrichir, il a donc monté sa propre société, Cahuzac Conseil,  en 1993.

Bien que surtout lucrative dans les années 1990, cette officine est toujours   officiellement active dans le " conseil pour les affaires et autres conseils de gestion ". Mais elle n’a pas été dissoute et, selon le greffe du tribunal de commerce, le ministre du Budget de Ayrault en est toujours le "gérant ".


A l'origine de la révélation, le divorce conflictuel du docteur J. Cahuzac

Son épouse était son associée dans une clinique privée de chirurgie esthétique des beaux quartiers de Paris. Les détectives privés mandatés par Patricia Cahuzac pour récolter des informations sur la vie privée de son mari l’ont photographié en compagnie " d’amies " plus ou moins régulières, parmi lesquelles une femme politique en vue

Mais surtout, lors de leurs investigations, ils ont croisé d’autres enquêteurs privés travaillant sur le patrimoine du ministre pour le compte d’un cabinet d’avocats d’affaires. Ils vérifiaient en fait le dossier établi par l’inspecteur du fisc, Remy Garnier, sur le patrimoine de Jérôme Cahuzac, dossier qui mentionnait le présumé compte en Suisse jusqu'en 2008.



Jérôme Cahuzac était un député profiteur de son mandat électif
La révélation du pot aux roses par Mediapart a obligé Jérôme Cahuzac à publier son copieux patrimoine  et à le justifier en rendant publiques des rémunérations dont il a bénéficié pour " conseils " de la part de trois laboratoires pharmaceutiques, dont le laboratoire Fabre, déjà pointé, et a maintenant l’Américain Pfizer. 


Y a-t-il eu conflits d’intérêts ?


Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole, nous assurera du contraire...

Mais quelle a été l'activité du député et quels furent ses clients ? L’entourage du ministre a expliqué que cette société fait " du conseil pour des laboratoires pharmaceutiques en matière de politique du médicament et de refonte de la gamme de leurs produits ". Sans plus de détail. 


L’un des clients de Cahuzac conseil était le laboratoire Pfizer.
" C’est vrai qu’il y a eu un contrat de passé entre Cahuzac Conseil et Pfizer, au cours des années 1993 à 1995. Il a travaillé pour le groupe Pfizer en donnant des conseils en matière de politique du médicament ", nous indique la direction de la communication du laboratoire. Mais sur quels dossiers précisément, et pour quels montants ? Pfizer reste évasif sur le sujet.
Une des hypothèses est que Jérôme Cahuzac aurait joué un rôle pour que le médicament anticholestérol de la classe dite des statines, le Tahor, fabriqué par Pfizer, soit bien accueilli par les pouvoirs publics français, c'est-à-dire par le ministère de la Santé.

De 1993 à 1995, les ministres de la Santé étaient
:
Gouvernement Édith Cresson : Bruno Durieux (1992-1993) et député CDS du Nord (1986-1990)

Gouvernement Pierre Bérégovoy : Bernard Kouchner (cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du monde)

Gouvernement Édouard Balladur : Simone Veil

Gouvernement Édouard Balladur : Philippe Douste-Blazy (député-maire de Lourdes, puis de Toulouse, à 150 km de Villeneuve-sur-Lot)

Gouvernement Alain Juppé : Élisabeth Hubert (Loire Atlantique)



Le grand manitou de la communication des laboratoires, Daniel Vial, fréquentait alors Jérôme Cahuzac. 

" Oui, c’est vrai, on se voyait parfois dans mon agence, à PR International. Il a travaillé sur certains dossiers avec nous, peut-être les statines… mais c’était à titre amical ", nous garantit Daniel Vial. 

Lorsqu’il a effectué ses contrats pour Pfizer, Jérôme Cahuzac avait quitté le poste de responsable du médicament au cabinet du ministre des Affaires de la Santé, Claude Evin (de 1988 à 1991). 
Mais, sous le gouvernement Jospinen 1998-1999, alors qu’il était député et rapporteur du Budget de la Santé pour le PS, apparaissent dans les comptes de sa société deux factures d’un montant global de 250000 F, sans que l’on sache qui les a payées. Interrogé, l’entourage du ministre n’a pas répondu.

Ministres (ou secrétaires d'Etat) de la Santé du gouvernement Lionel Jospin
:

1997-1998 et 1998-1999 : Bernard Kouchner (député européen, 1994-1997)
1999-2001 : Dominique Gillot (2011, sénatrice du Val-d'Oise).


Conflits d'intérêts ou retour d'ascenseur ?
En septembre, ce même Jérôme Cahuzac a accordé un privilège fiscal exorbitant  à Anticor dont le but est de combattre la ...corruption et de ...réhabiliter la politique et dont le président est le juge Eric Halphen (candidat de Jean-Pierre Chevènement, Pôle républicain, à la législative de 2002) (Anticor : L’officine de R. Avrillier reçoit un cadeau de J. Cahuzac (PS) 
Ce privilège démontre plus que la sollicitude du pouvoir à l’égard d’une organisation qui compte deux Ministres dans ses fondateurs : Christiane Taubira et Cécile Duflot.

Dans le même temps, sur France Info, Me Karsenti accuse l’Élysée d'avoir commandé pour 9 millions d'euros de sondages. Or, le témoin de la radio militante d'Etat est celui d'Anticor, envoyé par le militant écologiste et ex-élu proche d'André Vallini, Raymond Arvrillier: Anticor et R. Avrillier sont une seule et même officine. 

Mieux, avec " Anticor " c’est Christine Taubira, marraine de l'association et ministre de la Justice, qui porte plainte et mène l’enquête !


2 commentaires :

  1. Cet inventaire laisse perplexe... Le gouvernement de Monsieur Hollande est le plus nébuleux depuis l'ère Mitterand... il a vite appris la leçon... !

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai dit comme d'autres........attendons nous à la révélation de des scandales en 2017/2018 à moins que le nul grâce à sa bande de requins fasse un second mandat..................Le couvercle ne se soulèvera même pas mis à part un os à ronger ou rien n'ira jusqu'au bout..............comme avec ce qui nous occupe en ce moment.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):