POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 8 décembre 2012

Manifestations: le "mariage pour tous" ne fait pas l'unanimité

Opposition au mariage de personnes du même sexe

Plusieurs manifestations hostiles au mariage gay se sont tenues, samedi 8 décembre, dans différentes villes de France. 
Ils défilaient sous la bannière de "La manif pour tous".

A Reims (Marne), entre 250 et 500 personnes, selon la police ou les organisateurs, se sont rassemblées devant la mairie. Les participants à la manifestation  "apolitique et a-confessionnelle"  dénoncent le projet de loi Taubira de "mariage et d'adoption pour tous qui instaure une filiation sociale (...) et prépare l'ouverture de la procréation médicalement assistée pour tous et (...) la légalisation de la gestation pour autrui". Les manifestants ont brandi des pancartes proclamant : "papa + maman, y'a pas mieux pour un enfant" ou "tous nés d'un père et d'une mère".

A Bordeaux (Gironde), deux cortèges aux revendications opposées ont défilé sans heurt sur deux parcours distincts. Entre 7 000 et 20 000 personnes, opposées au mariage homosexuel, selon les différents chiffres de comptage, ont défilé dans le calme.

Jean-Marc Terrié | 08/12/2012 - 20h12écouter

Le cortège favorable au projet de loi du gouvernement a réuni entre 2 500 personnes selon la préfecture, et 3 000 selon les organisateurs. 

Voici des images des défenseurs du mariage homosexuel.

Une foule compacte, toutes générations réunies, a commencé à quitter la place de la République peu après 14h30, portant des ballons blancs, roses et bleus, et arborant des T-shirts représentant le même dessin de deux personnes de sexes opposés tenant deux enfants par la main.


Au point de départ du cortège, une cinquantaine de contre-manifestants, selon la police, ont crié leur indignation face à l'"homophobie" des opposants aux unions entre personnes de même sexe. "Assez de cette société qui ne respecte pas les trans, les bi et les pédés !" ont-ils scandé. "Un enfant a surtout besoin d'amour", a estimé Clément Lorillec, militant au Mouvement des jeunes communistes.
Banderole contre la caricature

La mobilisation lilloise avait valeur d'échauffement. 
Bernard Gérard, député-maire UMP de Marcq-en-Baroeul, se félicite au Figaro de la fréquentation : "Pendant une période de fêtes, c'est bien qu'il y ait autant de monde. Nous voulons un débat sur ce sujet. Ce n'est pas le problème du droit à l'enfant mais des droits des enfants."


VOIR et ENTENDRE un reportage sur la manif de Bordeaux, le 8/12/2012:

Un rassemblement est prévu demain dimanche à la Réunion.

Le défilé du 13 janvier 2013 à Paris devrait être le plus important depuis 1984.
Le 8 décembre n'est qu'un petit tour de chauffe. La "super manif" nationale se profile à Paris, le 13 janvier. Elle pourrait bien être la plus importante qu'ait connue la capitale depuis le mouvement pour l'école libre, en 1984.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):