POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

samedi 29 décembre 2012

La trop belle affaire du paquebot commandé à Saint-Nazaire ?

Véritable aubaine pour la région du Premier ministre 


Saint-Nazaire, malgré trois autres concurrents



La compagnie américaine Royal Caribbean International a passé commande d'un paquebot géant de type "oasis" aux chantiers navals STX France (ex-Chantiers de l'Atlantique), livrable mi-2016, ainsi qu'une option pour un deuxième navire livrable mi-2018, ont annoncé les chantiers dans un communiqué, jeudi soir. 

  

"Une très bonne nouvelle pour la région"

Cette commande, qui représente dix millions d'heures de travail réparties sur trois ans, intervient alors que les chantiers, qui emploient directement 2.100 personnes et 4.000 en sous-traitance, risquaient de boucler leur 2e année sans commande, ce qui les aurait placés en situation précaire, malgré deux paquebots et deux porte-avions en cours de chantier

Selon Ouest-France, ce géant des mers, dont la construction devrait débuter en septembre 2013, sera long de 360 mètres et large de 66 mètres. Il comptera vingt ponts dont seize pouvant accueillir des passagers, ainsi que 2.700 cabines, ce qui en fait l'un des plus grands navires jamais construits à Saint-Nazaire. Le paquebot pourra transporter un total de 8.460 personnes, dont 6.360 passagers. 

Il s'agira du troisième navire de type "Oasis" de la compagnie. Les deux premiers bateaux de cette gammes, l'"Oasis of the Seas" et l'"Allure of the Seas", livrés en 2009 et 2010, sont les plus grands navires au monde. 

D'après Ouest-France, le montant de cette commande exceptionnelle s'élèverait à 900 millions, voire un milliard d'euros. 


VOIR et ENTENDRE Moscovici poser en Papa Noël:

Le pouvoir n'est pas transparent sur les problèmes posés 

Mais les salariés ne sont pas aussi confiants

VOIR et ENTENDRE les doutes exprimés sur la rentabilité du contrat, en l'état:

"Nous avons signé pour un délai de travaux auquel il va falloir se tenir", observe la déléguée FO de STX, Nathalie Durand-Prinborgne, inquiète de l'ampleur du projet. "La question se pose de savoir si on va être capable de livrer convenablement", ajoute-t-elle, "compte tenu des moyens dont on dispose".


Une "possible option" est-ce tellement fiable ?
Quoi qu'il en soit, la première option ne sera rentable que si le second projet était signé. 
"Nous sommes très satisfaits, la concurrence a été rude avec la Finlande", se félicite pour l'heure le directeur général de STX France sur I-Tele.
Or, sa joie risque de retomber, ne serait-ce que parce que les conditions de passation de négociation de l'offre sont si peu transparentes que la Finlande les conteste. 

En passant, Laurent Castaing glisse que "si le deuxième bateau est confirmé", il "serait à livrer en 2018".


1 commentaire :

  1. Un nouveau scandale politico financier à découvrir en 2017/2018 ou peut être avant pour décrédibiliser à tout jamais ces embrouilleurs magouilleurs qui font tous pour se tirer la couette afin d'être réélu à vie ?????????????

    Une équipe gouvernementale mobilisée tout le mois de décembre a aidé à monter les dossiers financiers pour les prêts ainsi que l'obtention auprés des banques..............
    c'est pas cousu de fil blanc tout ça..........
    Excusez-moi, mais ça pue cette affaire.
    Ca fait un peu navettes de Taiwan tout ça ............affaire dont on a jamais su les tenants et aboutissants

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):