POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 4 septembre 2017

La popularité de Macron et Philippe poursuit sa chute, selon un sondage

La popularité de Macron recule à 30% d'opinions favorables, contre 36% fin juillet et 43% fin juin 

La popularité d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe a encore baissé fin août pour un deuxième mois consécutif

Un sondage YouGov* pour Le HuffPost et CNEWS publié lundi confirme le désenchantement des Français : Emmanuel Macron recule à 30% d'opinions favorables, contre 36% fin juillet et 43% fin juin, un recul surtout marqué auprès des sympathisants PS  et EELV (39%, -8 points sur un mois). 

Macron, en hausse chez ...Les Républicains
Chez les sympathisants du centre, on compte 75% d'opinions favorables (-6 points) mais le chef de l'État connaît un regain de popularité auprès des sympathisants Les Républicains (45%, +6 points), alors qu'a été lancée la réforme du code du travail. Les sympathisants d'extrême gauche ne sont que 12% à avoir une opinion favorables (-7 points) et ceux d'extrême droite 9% (-5 points). 

Le Premier ministre Édouard Philippe connaît également une baisse de popularité

Il n'obtient plus que 32% d'opinions favorables, contre 39% fin juin et 37% fin juillet. Son image ne bouge guère chez les sympathisants Les Républicains, notamment juppéistes (46% d'opinions favorables, -1 point sur un mois), mais remonte de 7 points auprès des centristes (84%) et des sympathisants PS, EE-LV (43%, +2 points)....

A l'inverse, sa cote baisse chez les sympathisants extrémistes, de droite (8%, -17 points) comme d'extrême gauche (13%, -3 points). 

Les stages de remise à niveau en math plébiscités.
Par ailleurs, interrogés sur les réformes dans l'Education, 7 Français sur 10 se disent favorables au dédoublement des classes de CP dans le réseau d'éducation prioritaire. 
Plus de 6 Français sur 10 approuvent aussi le retour, par endroit, de la semaine de 4 jours (64%, dont 30% de "tout à fait favorables").  

Pour le collège, 8 Français sur 10 se disent favorables à la réouverture des classes bilangues.
Pareillement, près de 8 sur 10 approuvent la mise en place d'études dirigées après la classe dans tous les collèges. 
La mesure la plus consensuelle est la mise en place de stages de remise à niveau en mathématique et français avant l'entrée en 6ème, puisque 84% des Français sont pour. 

Pourtant seulement 33% des Français déclarent avoir confiance en Jean-Michel Blanquer pour réformer efficacement l'Education nationale dans son ensemble. La presse n'a pas été entendue : elle a vanté les qualités du ministre en pure perte.

* Sondage auprès d'un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population, selon la méthode des quotas, réalisé en ligne du 28 au 29 août.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):