POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 20 décembre 2014

Amazon: la CGT prive les enfants de cadeaux de Noël

Appel à la grève chez Amazon à quelques jours de Noël...

Etat islamique et CGT, preneurs d'otages 
La CGT appelle les salariés de quatre sites logistiques d'Amazon en France à faire grève à compter du ...22 décembre. Le mouvement, s'il est suivi, pourrait menacer la livraison des derniers cadeaux de Noël. Le géant américain de la distribution assure, lui, qu'il n'y aura pas de conséquences sur son activité.

Selon Sébastien Boissonnet, délégué syndical central CGT, le groupe a les moyens de contourner les effets de la grève en faisant expédier les colis d'ailleurs, ce qui s'est traduit par un surcroît d'activité en France au moment de la grève en Allemagne, affirme-t-il. "C'est vrai que ça prend un peu plus de temps pour la livraison" dans ce cas, a-t-il concédé.

Montebourg a voulu le troisième des quatre sites Amazon en France
L'appel du syndicat d'extrême gauche à la prise en otage des sites Amazon vise ceux de Lauwin-Planque (Nord), Saran (Loiret), Montélimar (Drôme) et Sevrey (Saône-et-Loire), précise la CGT dans un communiqué.
C'est la mine satisfaite que le ministre du redressement productif annonçait dès juin 2012 l'ouverture d'un troisième entrepôt Amazon dans son fief de Chalon-sur-Saône avec les effets dont vont pâtir nos enfants. La promesse de 1.000 créations de postes était lancée, mais plusieurs voix se sont aussitôt élevées, dont celles des libraires, pour dénoncer le chantage à l'emploi crée par l'entreprise, par la grâce de l'ex-président PS du Conseil général, Montebourg. Mais le nouveau ministre balaya l'objection sociale, fier de sa grande réussite.  

Montebourg accorda des dispositifs financiers très avantageux à Amazon 
Pour assurer sa gloire locale, le ministre socialiste annonça "la prime d'aménagement du territoire (PAT), les aides en matière de service de ramassage des salariés du Grand Chalon et des investissements dans des crèches pour les enfants des femmes qui travailleront chez Amazon". Un vrai pactole accordé au géant du e-commerce aux 48 milliards d'euros de chiffre d'affaires. D'après le site de Bercy, le montant de la prime d'aménagement du territoire pouvait atteindre entre 15.000 et 25.000 euros par emploi créé. Soit une subvention minimum de 6 millions d'euros. A la charge des administrés imposables. 
Une concurrence déloyale au détriment du millier de salariés de Virgin, chaîne mondiale de commercialisation de biens culturels. Le 17 juin 2013, la division Virgin Megastore France fut d'ailleurs placée en liquidation judiciaire, avec les 26 derniers magasins restant dans l'Hexagone, aujourd'hui disparus du paysage français. Il apparaît désormais à la CGT que la dépense n'en valait pas la chandelle.

Les mots d'ordre cégétistes

Selon la CGT, les employés réclament à Amazon -et non pas à Montebourg- "des salaires décents et de bonnes conditions de travail", ce qui passe notamment par une augmentation générale, une "prime d'équipe mensuelle de 100 euros brut" ou encore "une négociation sur la durée de la pause, pour le respect de la santé des salariés." Au détriment d'un prochain compte pénibilité, ou en plus? L'organisation syndicale somme la direction d'"accepter d'ouvrir des négociations sur le dossier des conditions de travail et des salaires".

Un seul facilitateur s'impose: Montebourg. Quant aux enfants, devront-ils attendre 2015 pour découvrir leurs jouets sous le sapin ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):