POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 25 décembre 2014

Manifestation contre le mal-logement à Paris, le jour de Noël

Malveillance des manifestants vertueux un jour de fête religieuse

Après les Femen à Rome, autre mise en scène à Paris


Quelques dizaines d'intermittents de l'association subventionnée Droit au logement (DAL) avaient attendu le jour de Noël pour se rassembler jeudi 25 décembre à Paris à proximité du ministère du Logement. Quant aux Femen, elles ont fait sensation un peu plus tôt le même jour, Place Saint-Pierre à Rome, avec une de leurs féministes exaltées, seins nus, qui s'est emparée de l'Enfant-Jésus de la crèche du Vatican et s'est faite interpeller  par un gendarme.

Les manifestants portaient notamment une banderole "Un toit, c'est un droit, application de la loi DALO"
, la loi sur le droit au logement opposable, qui impose depuis 2007 à l'État de trouver un logement social à toute personne qui n'est pas en mesure de se loger par ses propres moyens, mais qui n'est pas suffisamment respectée en Ile-de-France, selon l'association. Une autre banderole réclamait la "baisse des loyers" et proclamait "non aux expulsions".

La rue de Varenne, qui abrite de nombreux ministères, était bloquée par les forces de l'ordre.

Mgr Jacques Gaillot participait au spectacle de rue devant le ministère du Logement avec un réveil pour lui demander de "se réveiller", le 25 décembre 2014 à Paris

Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL,
proche de ATTAC, organisation altermondialiste, a notamment attiré l'attention cette année sur le sort des mineurs à la rue à Paris, notamment plusieurs centaines de jeunes sans papiers, puisque sa préférence politique détourne DAL des sans-abri en règle et singulièrement de la population aux racines françaises profondes.

Il a aussi souligné l'importance du parc de logements vacants dans la capitale - 120.000 selon lui - et a appelé la municipalité à montrer l'exemple.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):