POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 13 décembre 2014

Hollande, marchand d'armes, livrera au Liban

Hollande fait ses affaires sur les conflits du Proche Orient 

"La France va commencer la préparation des livraisons (...) à l'armée libanaise pour qu'elle puisse continuer à jouer son rôle"



"Hier (jeudi), les deux ministres de la Défense libanais et français se sont mis d'accord sur l'ensemble des (mesures) techniques", a déclaré le chef du gouvernement libanais, à l'issue d'un "deal" avec le président François Hollande, à l'Elysée.

Tammam Salam a également salué "la générosité absolument exceptionnelle de l'Arabie Saoudite" qui a financé des livraisons d'armes à son pays "pour un total de quatre milliards de dollars dont trois milliards dans le cadre d'un accord direct avec la France" (lien PaSiDupes, déjà en décembre 2013). "Des confrontations se poursuivent et nous avons besoin de soutien pour nos forces armées, en matériel et en équipement", la France s'étant "engagée à nous soutenir", s'est-il encore félicité.

Le Premier ministre libanais a lancé par ailleurs un nouvel appel à "un soutien international"

Hollande a reçu le Premier ministre libanais 
à l'issue de leur transaction à l'Elysée
Son pays doit en effet "faire face au flux de (1,5 million de) réfugiés et de déplacés syriens". "Nous avons pris soin de nos frères syriens mais nous avons besoin de soutien pour continuer à le faire", a-t-il souligné.



Choisi par la majorité des partis politiques, Tammam Salam a accédé en mars à la tête du gouvernement libanais. Il exerce depuis mai toutes les fonctions exécutives, en l'absence d'un président de la République. Evoquant la vacance du pouvoir depuis la fin du mandat du président Michel Sleimane, le 25 mai, il a noté que si la "présidence de la République (libanaise) est avant tout une affaire libanaise, (...) les Libanais ont toujours eu recours à des amis pour les aider". "Et si nous avons besoin aujourd'hui de l'aide de la France, nous avons constaté que le président français et l'ensemble des responsables sont prêts à nous accorder toute l'aide souhaitée", a-t-il poursuivi.


Les ventes d'armes, une très juteuse affaire pour la France


Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense de Manuel Valls, annonce 6,9 milliards d'euros de commandes de matériels militaires en 2013, alors que la livraison des porte-hélicoptères Mistral français commandés par la Russie reste un moyen de pression politique dans le conflit ukrainien. Une "bonne" année pour les marchands d'armes vertueux socialistes, surtout si on la compare à 2012 (4,8 milliards).

Des ventes d'armes au Liban (3 milliards), à l'Arabie saoudite (4 milliards), à l'Inde (9 milliards) et à d'autres pays encore (Émirats arabes unis, Qatar, entre autres)
font l'objet d'annonces aussi régulières que prématurées, mais ne sont pas concrétisées à ce jour. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):