POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

lundi 8 décembre 2014

Ultimatum de Xavier Bertrand à Valls

"Faire les réformes" dont le pays a besoin, ou "partir"

C'est le défi lancé par le député UMP de l'Aisne, Xavier Bertrand,  au Premier ministre.
Manuel Hollande et François Valls
Xavier Bertrand accuse Valls de hollandisation
L'ex-ministre UMP a commenté sur RTL l'entretien télévisé du chef de gouvernement la veille estimant que le président de la République a "déteint" sur son Premier ministreManuel Valls
L'ancien ministre observe qu' "il a changé, Manuel Valls ! Il a eu hier son bon brevet de politicien, bien dans le moule. Il est là pour durer, rester, pas pour faire ou réformer." "François Hollande a déteint sur lui. Nous avons aujourd'hui deux François Hollande à la tête de l'État, on n'en avait vraiment pas besoin", a dit le député-maire de Saint-Quentin.

Ainsi de la suppression envisagée des départements, "je m'étais dit : moderne et courageux". Mais Manuel Valls "a capitulé en rase campagne pour plaire au président". Il "est frappé de hollandisme", a insisté Xavier Bertrand.

"Réformer" ou "démissionner",
 si François Hollande ne lui donne pas "les moyens" de les faire, c'est l'ultimatum lancé dimanche par le candidat à la primaire de la droite pour 2017. "J'ai envie de dire au Premier ministre : prenez le pouvoir ou prenez vos responsabilités", a lancé le député UMP de l'Aisne, invité du Grand Rendez-vous Europe 1-i-télé-Le Monde.

"On nous dit qu'il serait courageux, on sait pertinemment que le président de la République, lui, ne l'est pas, et qu'il ne réformera pas", a expliqué Xavier Bertrand à quelques heures de l'intervention télévisée de Manuel Valls sur France 2.

La France "s'enfonce davantage encore depuis deux ans"

Il a demandé au Premier ministre de "penser un peu moins à son image, à la préparation du congrès du PS" et de penser "un peu plus à la France""Quand on est un Premier ministre, on a une responsabilité et un pouvoir, c'est de penser à son pays plutôt qu'à soi. Je lui dis : soit vous réussissez à bouger le président de la République et vous faites les réformes, soit vous prenez vos responsabilités parce que vous n'avez pas les moyens de vos ambitions, de réformer comme vous le prétendez et [vous] partez !" Le député de l'Aisne souligne que la France "s'enfonce davantage encore depuis deux ans", comme en témoigne, a-t-il dit, la montée du chômage.

Xavier Bertrand n'épargne pas 
François Hollande
"Il pense à lui, il ne pense pas au pays qui a besoin de réformes, il compte sur une éventuelle reprise économique dont nous ne serions même pas responsables, sur les divisions de la droite et la montée du Front national [...], il fera tout comme un politicien, pas comme un homme d'État". 
"Ce qui l'obsède, c'est de tenir jusqu'en 2017" pour pouvoir se représenter à la présidentielle.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):