POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 8 décembre 2014

Législative partielle dans l'Aube: élimination du PS au premier tour

Le FN affrontera l'UMP au second tour

Le Parti socialiste laminé dans l'Aube
Le candidat PS n'a recueilli que 14,69% des suffrages lors du scrutin provoqué par la démission de François Baroin de son mandat de député de l'Aube.

L’UMP Gérard Menuel, (ci-contre) arrivé en tête du premier tour dimanche, a éliminé le candidat de la majorité présidentielle et affrontera le candidat Front national Bruno Subtil au second tour de la législative partielle dans la 3e circonscription de l’Aube pour la succession à François Baroin. 
Gérard Menuel a déjà été député de l'Aube de 1995 à 1997, de 2005 à 2007 et de 2010 à 2012, en remplacement de François Baroin devenu ministre. Il siège à la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire.

Avec 40,76% des suffrages, 
Gérard Menuel se trouve en ballotage très favorable
devant le candidat frontiste (27,64%). Agriculteur en retraite de 62 ans, le candidat UMP est adjoint aux finances à la mairie de Troyes et suppléant de François Baroin depuis 1993.

Président départemental du FN, Bruno Subtil, 59 ans, se qualifie facilement pour le second tour dimanche prochain face à une gauche divisée, augmentant de près de 10 points le score obtenu par son parti dans cette circonscription lors du premier tour des législatives en juin 2012.
Face à Jean-Jacques Bourdin ce matin, Najat Vallaud-Belkacem n'a pas voulu préciser qu'elle voterait pour l'UMP, si elle pouvait, au prétexte qu'elle ne connaît pas le candidat... Connaît-elle le frontiste?

La majorité n'a pas mobilisé:  l’abstention a atteint 75,37%

Le candidat PS a obtenu moitié moins de voix qu'au précédent scrutin. Devancé  par le FN dans tous les cantons, sauf dans celui de la Chapelle-Saint-Luc dont il est maire et où il arrive en tête, Olivier Girardin a fait 14,69%, chiffre en recul de 14 points pour le parti socialiste par rapport aux législatives de juin 2012, quand la candidate du PS, Lorette Joly, s'était qualifiée pour le second tour en réunissant 28,79% des suffrages.

La participation au premier tour de cette élection partielle a été très faible :
seuls 24,63% des inscrits se sont déplacés aux urnes.

Cinq autres candidats ont été éliminés après le premier tour : PCF (7,46%), EEVL (4,47%) DVG (2,49%), PCD (2,00%) et DVD (0,48%). 
Dans cette circonscription qui compte dix cantons, huit candidats étaient en lice au premier tour pour briguer le siège laissé vacant par François Baroin, maire de Troyes. Il avait été élu cinq fois consécutivement depuis 1993 à l’Assemblée avant de devenir sénateur en septembre.

Le sénateur François Baroin, ancien ministre de l'Économie et réélu maire de Troyes au premier tour avec 62,57 % des voix en 2014, a été élu à la présidence de l'Association des maires de France en novembre 2014. Après avoir annoncé lors du congrès pour la présidence de l'UMP en septembre 2012 qu'il soutenait François Fillon, le député sortanta "naturellement" apporté son soutien à Nicolas Sarkozy dès septembre 2014. 
Dans un entretien au Journal du Dimanche,  François Baroin déclara alors: "C'est probablement le manque le plus certain dans le paysage politique actuel. S'il décide de revenir, il [Sarkozy] apportera à droite, comme dans le débat public, un point d'équilibre important", ajoutait le député-maire de Troyes. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):