POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 7 décembre 2019

Encore deux ministres LREM en concurrence pour la mairie d'une même ville

Au pot-pourri LREM, ils se présentent l'un contre l'autre à Biarritz

L'ex-socialiste et ministre LREM de l’Agriculture Didier Guillaume a annoncé son parachutage de la Drôme sur le pays basque

Ministre en charge des agriculteurs, mais avant tout au service de ses propres intérêts.
Avec la ministre de la Ville, Jacqueline Gourault, le ministre de l’Agriculture avait assisté à une corrida à Bayonne le 14 août 2019 provoquant la colère des associations de défense des animaux : sept mois à l'avance, il était déjà entré en campagne !

"Je serai candidat"!.  Didier Guillaume a annoncé qu'il se lance vendredi en terre inconnue dans la course à la mairie de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), apprend-on par le journal Sud-Ouest vendredi 6 décembre. Selon le site internet du quotidien, il ne demandera pas l’investiture du parti présidentiel, La République En Marche et officialisera sa candidature en janvier. L’ancien sénateur de la Drôme s’appuiera sur une liste de cent personnalités locales, engagées ou non en politique.

"Vu la situation, il faut un souffle nouveau. Je ne ferai pas du neuf avec du vieux", a déclaré  cet ancien président du Conseil général de la Drôme et fils d'un éleveur drômois de brebis, 60 ans, souvent présent ces derniers mois à Biarritz, où avait eu lieu fin août le sommet du G7.

Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne figure sur une liste rivale

Cette candidature de D. Guillaume s’ajoute à celle du secrétaire d’Etat au tourisme et au commerce extérieur
, Jean-Baptiste Lemoyne.
Lemoyne est assis à la gauche de Sarkozy
Sauf que ce rallié au parti du président figurera sur une autre liste, conduite par le maire sortant de la cité balnéaire, Michel Veunac (MoDem). 

M. Veunac avait annoncé mardi qu’il espérait très prochainement pouvoir "porter les couleurs" de LREM, se prévalant de la présence sur sa liste de Jean-Baptiste Lemoyne. Selon ce dernier, sa présence au côté de Veunac est un "indice" sur son investiture à venir : le maire-sortant de 73 ans ne tarderait pas à se retirer pour laisser la place à son adjoint de 43 ans, sénateur (apparenté Les Républicains) de l'Yonne. Le "monde nouveau" de Macron n'échappe pas aux magouilles politiciennes grossières.
Michel Veunac, 73 ans, avait également ironisé mardi sur une possible candidature de Didier Guillaume face à lui et J.-B. Lemoyne, affirmant : "Quitte à avoir un ministre à Biarritz, il vaut mieux avoir celui du tourisme que de l’agriculture".

Une situation embarrassante pour Emmanuel Macron, singulièrement après l'officialisation du duel fratricide à Paris entre Benjamin Griveaux, choix du président, et Cédric Villani, candidat LREM lui aussi.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):