POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 20 décembre 2019

Laurent Pietraszewski a mis à pied une caissière pour un pain au chocolat offert à une cliente

"Cela a été d'une violence sans nom"...

Le nouveau "monsieur retraites" du gouvernement a appelé la police et fait placer en garde à vue l'une de ses caissières "pour une histoire de petit pain"

Le nouveau porteur de la réforme Macron des retraites serait-il un bourrin ?



Laurent Pietraszewski, député LREM du Nord, a été nommé mercredi 18 décembre secrétaire d'État aux retraites en remplacement de Jean-Paul Delevoye, poussé à la démission pour "légèreté" coupable"! Issu de la société civile, Pietraszewski est, à 53 ans, un novice en politique :  il a passé 17 ans au sein du groupe Auchan, dont sept à la tête des ressources... humaines, mais, pour autant, est-il lui-même humain ?

Le nouveau "monsieur retraites" du gouvernement n'a pas laissé de bons souvenirs de son passage à la direction des ressources humaines du groupe Auchan. 
Il est en effet à l'origine d'un incident, alors qu'en 2002, il est responsable des ressources humaines dans le magasin Auchan de Béthune, Pas-de-Calais. Une caissière offrit à une cliente un pain au chocolat qui était trop cuit. Immédiatement mise à pied, cette déléguée syndicale CFDT est placée en garde à vue pour vol. "Cela a été d'une violence sans nom", témoigne sur franceinfo Guy Laplatine, à l'époque délégué régional CFDT.
VOIR et ENTENDRE l'arrogant petit robot Olivier Dussopt insulter Patrick Roger de mélanger les carottes et les choux" et assurer pourtant le 17 sur Sud Radio que "Laurent Pietraszewski est un spécialiste des questions sociales"...

"Cela a fini par s'arranger et notre collègue a été réintégrée", poursuit Guy Laplatine. "C'est une erreur de jeunesse, après, il s'est calmé", assure-t-il. De son côté, Laurent Pietraszewski assume : "Mon rôle a été d'examiner des éléments objectifs. Après avoir sollicité l'inspection du travail, j'ai pris cette décision. La collaboratrice ne l'a pas contesté aux prud'hommes", explique-t-il dans le journal L'Humanité.

Chargé de remplacer le premier choix de Macron, Jean-Paul Delevoye, un Amiénois lui aussi, rattrapé par une semaine de révélations successives sur ses activités parallèles et mandats non déclarés rémunérés, Laurent Pietraszewski va devoir mener à son terme la très contestée réforme des retraites.

Le tabou de la chocolatine.
Le 5 octobre 2013, lors d'un discours à Draguignan, Jean-François Copé, candidat à la présidence de l'UMP, avait été pris à partie pour avoir évoqué le cas d'un jeune garçon qui s'était fait voler son pain au chocolat par des voyous sous prétexte qu'on ne mange pas pendant le ramadan". Le 12 octobre, le CFCM avait menacé de porter plainte contre Jean-François Copé, jugeant que ses propos alimentaient "l'islamophobie"... 
Le Conseil français du culte musulman - qui, selon Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris et président sortant (en 2015), cette instance "ne représente pas les musulmans mais le culte musulman" - a retiré sa plainte. Depuis le 1er juillet 2017 et l'élection du franco-turc Ahmet Ogras, président du Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), le CFCM subit un renforcement de l'influence des Frères musulmans.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):