POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 26 septembre 2010

Primaires au PS: Bartolone, politiquement incorrect

Cloclo jette un pavé dans le marigot de la Rue Solférino

Rien que de la fraternité

Les socialistes pensaient avoir réussi leur affichage de sérénité
lors de leur grand show estival de La Rochelle et malgré la fête de la Fraternité de leur électron libre picto-charentais à Arcueil en septembre. Mais, voilà que Claude Bartolone rompt cette belle harmonie en lâchant une bombe verbale qui explose cette belle façade.
Claude Bartolone, député de Seine-Saint-Denis, ancien fidèle de Laurent Fabius lequel a soutenu Martine Aubry lors du congrès de Reims en 2008, a fait vendredi sur France Inter, une révélation destinée à faire plus de dégâts que celle de l'ex-comptable vénale de l'affaire Bettencourt à Mediapart et un grand nombre de victimes au sein même du PS.


Le cave se rebiffe: attentat suicide contre le PS

Le kamikaze Bartolone (ci-contre) a lâché une bombe en dénonçant à nouveau une "entente" entre les camarades Martine Aubry, premier secrétaire socialiste, et Dominique Strauss-Kahn-(DSK), en vue de la présidentielle 2012. Cette entente rendrait caduc le système de primaires, qui ne serait donc qu'une "confirmation". Des propos fracassants qui ont fait l'effet d'une bombe à fragmentation, à la fois au sein du PS et de la presse engagée.
Invité sur France Inter vendredi, l'élu a ainsi assuré que la primaire socialiste pourrait ne servir qu’à "confirmer" le ou la postulante. Ce système ne ferait alors plus véritablement office de "choix" du candidat, mais plutôt de "confirmation". Et Claude Bartolone "d'espérer que des millions de Français" viendront alors "donner leur énergie à celui ou celle qui pourra permettre à la gauche de gagner, et au pays de changer".

VOIR et ENTENDRE Claude Bartolone (PS) invité de Patrick Cohen sur France Inter ce matin:


Claude Bartolone envoyé par franceinter.

Les vertueuses victimes

=> Se sentant visée, Sa Cynique Majesté Royal ne s'est pas montrée sous les projecteurs: elle a envoyé son porte-parole, Guillaume Garot, affirmer que les propos de Claude Bartolone de "tout à fait inopportuns et déplacés". Il a rassuré la foule clairsemée des ségogols en émoi, confirmant que Désirdavenir Royal nourrit bien toujours des ambitions présidentielles et que Martine Aubry et elle "s'étaient téléphonées" dans la journée.

=> Même réaction dans le camp de François Hollande, autre vestige du socialisme, qui a lui aussi déclaré toujours compter sur la primaire pour accéder au pouvoir. La garde rapprochée de l'ancien premier secrétaire, Stéphane Le Foll et Bruno Le Roux, s'est toutefois mobilisée, réclamant des "clarifications" sur l'organisation et le calendrier de la primaire. Voilà une "étonnante révélation qui, si elle devait être confirmée, remettrait en cause le principe même de la rénovation pourtant adopté massivement par les militants au début de l'été 2010", se sont-ils insurgés, derrière un communiqué.
=> Même regain de tension chez Manuel Valls, le député-maire d'Evry, autre candidat déclaré: "Des vents contraires semblent souffler sur la logique initiale des primaires à gauche", a-t-il noté sur Europe1.

Fabius n'a pas appuyé sur le bouton Bartolone

=> Cloclo du 9.3, l'avatar du PS
Alors que plusieurs membres du bureau national du PS se sont désolidarisés des propos de Claude Bartolone, Laurent Fabius a tenu à réduire la fracture, en insistant toutefois sur le besoin d'unité. "Les primaires vont permettre à plusieurs [personnes] d'être candidats, mais il faudra faire prévaloir l'unité et je pense que parmi les grands candidats, ce serait mauvais qu'il y ait un affrontement", a-t-il mis en garde, non pas par communiqué, mais au micro de RMC.

Il évoquait le "pacte de Marrakech", par lequel Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry auraient décidé de ne pas se présenter l'un contre l'autre dans cette compétition ouverte au peuple de gauche. Un pacte de non-agression auquel semble avoir adhéré Ségolène Royal, si l'on en croit ses propos, fin mai 2010.

Détournant l'attention des accusations de l'agresseur et ancien lieutenant, l'ancien Premier ministre a appelé à "faire prévaloir l'unité" avant tout, mettant ainsi en cause les conspirateurs.

L'UMP boit du petit lait (de chèvre du Poitou)
=> En marge des journées parlementaires de la majorité à Biarritz, le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, a estimé devant les media que la primaire au PS s'annonçait "soit truquée, soit mort-née".
Et de prévoir: "Elle ne sera donc qu'un simulacre."
=> Le 27 septembre, Dominique Paillé se porte au secours de Ségol'haine Royal, la chèvre du Poitou que? dans leurs petits arrangements entre ennemis socialistes, DSK et Aubry s'apprêtent à tondre.
VOIR et ENTENDRE
le porte-parole adjoint de l'UMP offrir ses services à la "dinde de la farce":

UMP - Au PS, petits arrangements entre ennemis
envoyé par ump. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Les militants socialistes, la presse militante le souligne bien peu, sont, bien avant les candidats, les dindons de la farce DSK-Aubry-Royal.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):