POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

dimanche 5 septembre 2010

Intégration: la mairie de Paris adopte le critère du jambon dans ses écoles

La Halde va pouvoir justifier ses feuilles de paie

Le PS se plie aux interdits alimentaires religieux dans ses cantines scolaires

Du personnel des cantines parisiennes - rare, singulièrement les jours de grève et de "service minimum d'accueil" - est donc payé à tenir le compte des interdits alimentaires édictés par la religion: elle les reconnaît et s’y conforme ?

Le JDD informe
Peut-être aussi France Télévisions, mais nous sommes couchés avant la fin des programmes. Et Libération a dû nous tomber des mains à l'endormissement. Par conséquent, un grand merci à cette presse qui nous épargne l'agitation mentale et les somnifères.

"Il n’y a rien d’idéologique derrière ça"

C'est ce qu'assure la responsable d’une caisse des écoles
, interrogé par le JDD.fr.
"Nous devons simplement prévoir qui mange ou non du porc, et ce pour des raisons pratiques", s'enlise-t-elle. Dans certains établissements publics, les enfants qui suivent les interdits alimentaires de certaines religions peuvent parfois atteindre 40% de l’effectif total. Un pourcentage qui varie en fonction des années, des classes, des quartiers. "Il faut donc trouver un substitut, une variante les jours où du porc est au menu", conclut la fonctionnaire territoriale.

[…] Ces fameux questionnaires ne sont toutefois pas demandés dans toutes les circonscriptions scolaires de la capitale.

Ce sont "des" parents d’élèves qui sont à l’origine de ces demandes de précisions, effectuées, dans certaines communes, dès les années 90, affirme-t-on anonymement.
"Certaines" associations - elles ne sont pas si nombreuses que par souci de transparence on ne puisse les nommer - réclamaient la possibilité d’obtenir des repas casher ou halal. Mais, dans le cadre de la loi sur la laïcité, il n’est pas possible pour les écoles publiques d’introduire un rite religieux dans le cadre d’un service – la cantine scolaire – public.

La mairie socialiste de Paris fait du zèle
Dans les années 2000, la plupart des conseils régionaux du culte musulman ont "validé la possibilité" d’un repas sans porc.

Les écoles communautaristes, ça se généralise à l'école laïque

Le végétarien -sans viande de porc- a été imposé aux parents au prétexte d'un souci - vertueux, encore - de ...diététique !

Peut-être même le PS crée-t-il du lien social...
A l'entrée des cantines, une stigmatisation intolérable frappe les chrétiens appelés à passer à leur tour au cri de "les porcs", jubilatoire aux oreilles des "sans porc" !...

VOIR et ENTENDRE un reportage édifiant à Villeurbane (2008)



Cantine : menu à la carte envoyé par Ptite_Mule

La société socialiste du "bien-être", ce n'est gagné ni pour les personnels administratifs ni pour les personnels de cantines.
En Socialie, les chrétiens se régalent plus souvent qu'à leur tour du couscous.

Et la HALDE, demandez-vous ?

Ce truc créé en 2004 a forcément une utilité, puisque c'est la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité. Pour la première fois en janvier 2009, cette institution indépendante a livré à la justice les noms des propriétaires et agents immobiliers, auteurs présumés de discrimination raciale à l'égard de candidats à la location repérés au cours d'un testing sournois, une sorte de 'videosurveillance' agréée par le PS, dans ce cas. Pour ce qui concerne les discriminations dans les cantines parisiennes ou de Rhône Alpes,rien...

En revanche, le président de la HALDE s'est fait prendre le doigt dans la terrine de porc.
Début septembre 2010, l
a Cour des Comptes éreinte littéralement la gestion de l'ancien président de l'instance, Louis Schweitzer: "absence de contrôle", "opacité dans les comptes", "marchés à la limite de la légalité" : les termes sont accablants. Pourtant, c'est un haut fonctionnaire et homme d'affaires reconnu: ancien président du groupe automobile Renault, par exemple...
A gauche, chez ces gens-là, on ne gère pas, on fait semblant, Monsieur.

Mais Louis Schweitzer partage néanmoins une vocation humanitaire avec son grand-oncle : on lui a en effet prêté une liaison avec Désirdavenir Royal.
Ca lui confère des excuses, non ? Ah, non ? Alors non, en effet !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):