POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

lundi 6 septembre 2010

Le paria Georges Frêche ravale la façade d'amitié du PS

Pour Georges Frêche, au Parti socialiste, c'est « Embrassons-nous, Folleville ! »
Midi Libre rapporte scrupuleusement les pensées et appréciations de Jojo Frêche. La dernière ?
Le perspicace président (DVG) de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, a estimé lundi qu'
au Parti socialiste, l'ambiance était à « Embrassons-nous, Folleville ! »

Lors de l'université d'été du PS à La Rochelle, « tout le monde s'est embrassé sur la bouche, mais n'en pense pas moins. Les couteaux sont dans le dos, c'est normal, c'est la démocratie », a-t-il déclaré à l'antenne de France Bleu Hérault, lui qui, bien qu'exclu du PS en 2007, a réitéré son soutien à Dominique Strauss-Kahn. A défaut, si ce dernier ne « vient pas, j'hésite entre François Hollande et Ségolène Royal, avec mes amis », a-t-il ajouté.

Si Martine Aubry est désignée, « nous ferons sa campagne », a dit celui qui était rentré en conflit avec les instances nationales du PS lors des régionales. A l'issue de ce scrutin, 58 de ses fidèles ont été exclus du PS et la fédération socialiste de l'Hérault risque d'être mise sous tutelle.

Aussi Georges Frêche continue-t-il à qualifier Martine Aubry de « stalinienne ». « Elle règle ses comptes, mais on ne peut pas diriger le pays quand on règle des comptes quelque part », a-t-il commenté. Il estime que la première secrétaire du PS ferait mieux de rassembler. « Or, à l'heure actuelle, elle divise ».

Frêche a aussi souhaité que le PS prépare « un vrai programme » en vue de la prochaine élection présidentielle

Il a souligné que ce n'était pas encore fait
.
« Actuellement, il prépare un programme pour que toutes les motions soient d'accord. Mais on ne peut pas mettre d'accord les tenants de la ligne Strauss-Khan, qui sont pour changer les choses et dans laquelle je me range bien volontiers, et les amis du porte-parole du PS (Benoît Hamon) qui veut travailler avec (Olivier) Besancenot. On peut pas faire le grand écart comme ça éternellement ».

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):