POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 27 septembre 2010

France: grèves et alertes à la bombe plusieurs fois par mois

Septembre 2010: rentrée de la gauche, rentrée de toutes les peurs

Les islamistes d'Al-Quaida menacent la France

La semaine dernière, les services de renseignement ont évoqué 'une menace imminente d'attentat' et le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, a estimé que la menace terroriste en France était 'réelle'.
Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a en effet revendiqué l'enlèvement, le 16 septembre, de cinq Français, un Togolais et un Malgache à Arlit, dans le nord du Niger, et lancé une mise en garde à Paris.
La veille, la tour Eiffel et la station de métro et de RER Saint-Michel, à Paris, avaient déjà été évacuées par la police, en raison d'alertes à la bombe, qui se sont révélées fausses.

Al-Qaida n'inspirerait-elle pas la gauche radicale ?

AQMI semble avoir bon dos: après les ruptures de caténaires (cf. libellé PaSiDupes),
la SNCF est à nouveau la cible des terroristes.

Lundi 27 septembre, la gare Saint-Lazare a été temporairement évacuée en raison d'une alerte à la bombe. L'évacuation de la gare parisienne a débuté à environ 13 h 40 et s'est achevée un peu après 14 heures. Les autorités, qui étaient à la recherche d'un colis suspect, ont mis fin à l'évacuation après n'avoir 'rien trouvé lors de l'inspection des lieux', selon la préfecture de police.

Bartolone aussi a lancé sa bombinette !

Lancée fin mai 2010, la fausse vraie nouvelle du 'pacte de Marrakech' entre DSK-Aubry pour les primaires du PS fait de l'usage. Le député PS du 9.3 vient de la relancer: le cratère n'a pas refroidi, mais les victimes ne se comptent pas sur les doigts des deux mains, car si les media se lamentent sur le sort des huit candidats putatifs, les nombreux blessés sont bel et bien du côté des militants socialistes !
Lire PaSiDupes

=> A noter que le même Cloclo Bartolone nous a déjà fait une crise de rébellion au printemps dernier. En avril dernier, le socialiste s'en prenait comme d'habitude au gouvernement. En tant que président de Conseil général en Ile-de-France, il avait pris des "emprunts toxiques", mais accusait néanmoins le pouvoir de ses problèmes budgétaires dus à sa gestion hasardeuse des finances de son département.
Le terrorisme revêt des aspects aussi divers qu'inattendus... Lire PaSiDupes

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):