POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 9 septembre 2010

Aubry l'affirme: «La voix de la France est affaiblie»

La photo parle d'elle-même !

Au PS, ils sont persuadés de pouvoir tirer parti des questions inter-
nationales
en 2012.
Les socialistes ont fait réaliser une revue de presse internationale après la polémique sur les expulsions de Rom cet été.
«Même les Chinois nous donnent des ­leçons»,
s'exclame un membre du Bureau.

La réalité est toute autre: la presse internationale raille la gauche française, partis et syndicats, qui sont en grève permanente - lien PaSiDupes

Le PS est à contretemps
Les socialistes font dans l'international quand les Français sont à fond dans le social... Alors que la gauche était dans la rue mercredi 7 septembre, le PS adoptait les bases de son projet en matière de relations internationales

Martine Aubry est déphasée
Les propos du premier secretaire visent d'abord à tirer les conclusions des manifestations. Il faut «continuer la mobilisation», dit-elle avant de passer au sujet du jour.
«La voix de la France est affaiblie aujourd'hui dans le monde», accuse-t-elle. Le mot d'ordre est d' "abimer, salir" l'image de Nicolas Sarkozy à l'étranger. Mais, pour l'heure, les socialistes sont persuadés que les questions internationales peuvent constituer un enjeu en 2012.

Au PS, il est urgent de ne rien décider

Les socialistes sont hésitants
La participation dans l'OTAN sera «réexaminée», disent-ils par exemple.

La prudence est la règle
Ils font l'impasse sur un sujet explosif: l'orientation de la construction européenne.

La paralysie
Il y a cinq ans, le PS avait évité l'implosion de peu, lors du référendum sur la Constitution européenne. La prudence prévaut toujours. Sur la question des négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, le PS ne ferme aucune porte. Même la référence à un éventuel partenariat privilégié a été supprimée.
Le document final, qui prône un renforcement du «multilatéralisme», le «juste échange» ou la «relance du couple franco-allemand», devra désormais attendre que les militants aient décidé pour le Bureau.

Contester les décisions du Président de la République (le retour de la France dans le commandement de l'OTAN ou la présence de troupes françaises en Afghanistan) ne constituent pas une politique.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):