POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mercredi 29 septembre 2010

Les Verts en émoi: Michelle Obama porterait des bijoux en ivoire de mammouth !

Il faut mettre les mammouths hors de portée de la Démocrate...

En rapport de son ossature


La camarade présidente des Etats-Unis, Michelle Obama, se pare régulièrement des colliers ou bracelets signés Monique Pean, l'une des lauréate du prix 2009 du CFDA/VOGUE Fashion Fund.
Why not?

La designer utilise l'ivoire de mammouth
Certains créateurs en vogue, comme Bibi van der Velden ou Ivory Jacks travaillent également ce matériau, revenu au goût du jour.

Ce n'est pas Libération qui fuiterait...

Le britannique The Guardian, tout marqué à gauche qu'il est, révèle que 60 tonnes d'ivoire sont extraites tous les ans de la toundra sibérienne et exportées vers la Chine. Grâce au réchauffement climatique, il est de plus en plus facile d'accéder à l'immense cimetière de pachydermes enfoui sous la glace.

Les Obama seront donc toujours les derniers en matière de réchauffement climatique et d'écologie ?
Ecologie solidaire ? Des ascendants de Barak Obama vient lui-aussi d'Afrique mais n'est pas solidaire pour autant.
Lire PaSiDupes

Légal, ne signifie pas éthique

Le commerce de l'ivoire de mammouth est autorisé
Contrairement au trafic de l'ivoire d'éléphant, le commerce de l'ivoire de mammouth est autorisé. Mais The Guardian s'oppose à ceux qui soutiennent qu'il permet de réduire le trafic illégal et affirme au contraire qu'il contribue à développer l'engouement pour l'ivoire en général.

Rue de Solférino, ils peuvent compter leurs abattis

Certains éléphants roses ne vont pas y faire de vieux os...
Aubry pourrait bien (l'air de rien, bien-sûr) en prélever un ou deux à Ségol'haine Royal: l'entendez-vous déjà barrir d'ici !



Ci-contre, une oeuvre de l'espagnol Miquel Barcelo

2 commentaires :

  1. avant de juger, il faut savoir. Et pour savoir il faut prendre le temps. Tiens, au fait saviez-vous que l'ivoire de mammouth en provenance de Sibérie était exporté dès le IXème siècle et qu'au moyen-âge on l'utilisait en France jusqu'à la colonisation de l'Afrique?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Savez-vous qu'une défense de mammouth non ramassée est vouée à pourrir dans la flotte ou la boue? Alors pourquoi ne pas l'utiliser? Le problème est que les chinois achètent 90% du stock annuel. Et eux (ceux qui accèdent à la richesse et qui sont de plus en plus nombreux)ne font pas trop de différence entre éléphant et mammouth. L'ivoire de mammouth attise en effet la convoitise de l'ivoire en général, c'est assez probable mais en chine uniquement. En France, c'est tout le contraire. Vous voulez contribuer à une loi interdisant le marché international de l'ivoire de mammouth en mettant encore une fois tout le monde dans le même panier, le petit artisan français qui utilise 3 kg par an y compris? Je comprends: vous passerez moins de temps à votre travail qui pourtant me semble t-il est de chercher à connaître les distinctions entre deux cas; ici les chinois qui créent les massacres d'éléphants et puis les petits. Ah oui, j'oubliai: me dit-on souvent: "mais pourquoi n'utilisez-vous pas de l'"ivoire végétal"? Mais ce n'est qu'une noix et ce n'est pas de l'ivoire dedans. C'est un nom très commercial que l'on donne à une noix pour faire travailler de petits péruviens ou des adultes pendant 100 heures par semaine pendant que nous en France on peut travailler 35 h ( je pense à certains qui font exécuter les lois ).
      Merci de creuser avant de juger.

      Supprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):