POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 1 octobre 2018

Saint-Martin : conduit chez un jeune braqueur, Macron lui fait la morale

Démagogie: "Ta mère, elle mérite mieux que ça!"

Une rencontre organisée pour l'édification du peuple


"Ta mère, elle mérite mieux que ça" : en visite à Saint-Martin, Emmanuel Macron fait la morale à un jeune braqueur
Macron, sans enfant, joue les pères de famille
Le "président des riches" s'est dépaysé dans le Quartier d'Orléans, l'un des villages les plus pauvres de l'île de Saint-Martin. Et les caméras étaient là, samedi 29 septembre, quand il a été conduit au domicile d'une petite frappe qui venait justement de sortir de prison.

Le président savait tout de cet inconnu à la porte duquel il est allé frapper
"Tu as fait quoi comme bêtise ?", interroge Manu, ce président qui ne supporte pas d'être tutoyé. "Tu m'appelles monsieur le président, ou monsieur", avait sèchement lancé Emmanuel Macron à un collégien qui l'avait appelé 'Manu' dans la foule des participants aux dernières commémorations de l'Appel du 18 juin au Mont-Valérien.
Résultat de recherche d'images pour "macron révolution"
Avant d'achever la leçon : "Et tu fais les choses dans le bon ordre. Le jour où tu veux faire la révolution, tu apprends d'abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi-même, d'accord ? Et à ce moment-là, tu iras donner des leçons aux autres", a conclu Emmanuel Macron.
"Un petit braquage", répond le jeune îlien délinquant, torse nu.

Tout est bien qui finit bien...
Dans l'appartement familial, Macron continue de prodiguer ses conseils à l'individu. "Il ne faut pas rester comme ça et ne pas refaire des bêtises", lance le chef de l'Etat,  le doigt pointé sur lui, sous l'œil des caméras.
"Les braquages, c’est fini. Tu me l’as dit. N’oublie pas. Ta mère, elle mérite mieux que ça," assure le président sans enfants à ce jeune de milieu défavorisé qui a subi l'ouragan Irma, il y a seulement un an. 
VOIR et ENTENDRE un extrait de la scène montée de toutes pièces par les services de l'Elysée :
Macron travaille ici son image et n'a rien à faire du devenir de ce jeune délinquant.
Ainsi, consciente de la démagogie toute stalinienne de cette propagande, LCI l'a coupée.
La voici dans une version plus longue, dérangeante, tellement le style du président est imprévisible, tour à tour susceptible (au Mont Valérien) ou familier (à Saint-Martin auprès du jeune noir musclé) : 

Le quadra est-il bipolaire ?

Rendez-vous en décembre, pour sa nouvelle leçon trimestrielle de morale.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):