POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 28 juillet 2015

Le pouvoir socialiste maquille les chiffres du chômage de juin

Thierry Solère (LR) ne s'en laisse pas compter

Le député Les Républicains  conteste les chiffres du chômage du mois de juin publiés lundi
Les Républicains dénonce les chiffres officiels publiés le 27 juillet.
Le ministère du Travail n'avoue que 1.300 demandeurs d'emploi en plus en juin 2015.


Un chiffre "quasiment stable" selon le communiqué du ministre, François Rebsamen, qui préfère relever les bonnes statistiques par ailleurs. Depuis le 1er janvier 2015, la hausse subirait un ralentissement, avec "+ 8.800 par mois en moyenne, soit deux fois moins qu’au second semestre 2014", iassure le communiqué. Frère Rebsamen n'a toutefois pas eu le front de montrer sa face pour cautionner cette intox.

Un nouveau mode de calcul et le tour est joué !

Tandis que le chômage des seniors a encore augmenté e
n juin, celui des jeunes aurait baissé sur les six premiers mois de l’année et n’a pas augmenté depuis deux ans et demi", indique le ministère. Une baisse destinée à démontrer que les dispositifs mis en oeuvre pour accompagner les jeunes en difficulté auraient été efficaces. François Rebsamen a donc choisi de mettre en avant les chiffres positifs et de donner l'illusion du succès des différentes politiques mises en place par le gouvernement. Dans l'Histoire, les régimes totalitaires n'ont jamais reculé devant ces subterfuges.

Thierry Solère dénonce la pseudo-stabilité annoncée 

Au lendemain de la publication des chiffres du chômage du mois de juin, le député de l'opposition affirme que les chiffres ont été maquillés pour cacher une hausse réelle de plus de 11.000 demandeurs d'emplois supplémentaires.
Plus de 11.000 demandeurs d'emplois ont été rayés des chiffres annoncés hier, affirme l'élu des Hauts-de-Seine au micro de RTL ce mardi matin. "S'il n'y avait pas eu un "affinage méthodologique", comme appelle ça pudiquement Pôle Emploi, on aurait à ce moment là une hausse de plus de 11.000 personnes, c'est vraiment prendre les gens pour des crétins, a-t-il lancé. "Moi je compte bien créer une catégorie, ça s'appelle la catégorie cachée et puis vous verrez qu'il y aura une baisse du chômage réel," a-t-il raillé.
Le député compte bien démontrer le tour de passe-passe
Th. Solère a évoqué la création d'une commission indépendante qui assurerait davantage de transparence. "A la rentrée, je déposerai une demande pour qu'une commission d'enquête parlementaire indépendante puisse chiffrer réellement le nombre de chômeurs catégorie par catégorie, pour que le gouvernement n'ait pas la tentation de maquiller les chiffres parce que les élections [régionales]approchent," a annoncé au micro de RTL le responsable de l'organisation de la primaire de LR pour les prochaines élections présidentielles. 

L' "audacieux" Hollande est capable de toutes les magouilles

"Même un président impopulaire peut agir avec une grande capacité,"
 a estimé Monsieur P'tite Blague au cours d'un dîner annuel le 27 juillet. 


Dans le même temps où, au coeur de l'été, alors que le Parlement s'est mis en vacances, Frère Rebsamen manipule les chiffres du chômage, sans attendre 2016, Hollande a annoncé que sa candidature dépendra de l'inversion de la courbe du chômage et que, pour un second quinquennat, il ne sera fixé qu'en 2016.

  
François Hollande n'y a justement mis qu'une condition -floue et subjective -   d'observer une baisse seulement "crédible" du taux de chômage...

Le locataire de l'Elysée ne manque pas d'"audace", en effet. Il les a toutes !
Mais l'audacieux a ajouté qu'il suffirait que la perspective de cette inversion de courbe soit... "crédible", "seulement s'il y a une "baisse crédible du chômage en 2016". Tous les désespoirs sont permis.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):