POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 17 juillet 2015

Club des refoulés: Montebourg invite Varoufakis à la fête de la Rose

Le goût amer de la nuisance réunit Varoufakis et Montebourg

L'intérimaire de Habitat repointe son nez

Les deux feront la paire. L'ancien ministre grec des Finances Yanis Varoufakis, qui a fait la guerre aux sauveteurs de la Grèce avant d'être écarté de l'eurogroupe, sera l'invité d'honneur de la 43e Fête de la Rose, organisée chaque été autour d'Arnaud Montebourg à Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire).
"Après une édition 2014 qui avait braqué les projecteurs sur les politiques d'austérité menées en Europe, les Amis de la Rose de Frangy-en-Bresse ont décidé de poursuivre le débat européen en 2015. Aussi Yanis Varoufakis nous fait l'immense honneur d'accepter notre invitation" le 23 août, annoncent jeudi dans un communiqué Cécile Untermaier, députée PS de Saône-et-Loire, et Denis Lamard, président des Amis de la Rose.

L'Europe au coeur du rassemblement

"Cette ouverture sur l'Europe sera la principale innovation de cette édition qui reprendra tous les fondamentaux des années précédentes", ajoute le communiqué. Economiste anti-libéral qui prônait une ligne dure face à la Banque centrale européenne, BCE, Y. Varoufakis avait été démis du gouvernement grec d'Alexis Tsipras, le 6 juillet, au lendemain de la victoire du non au référendum sur les propositions des créanciers d'Athènes.
Critique de l'action de son gouvernement, Valls en l'occurence, Montebourg fut pareillement chassé de ses fonctions avec la démission du gouvernement Valls I, le 25 août 2014. Pour le premier anniversaire de sa chute,  sablera-t-il le champagne avec le Grec, le 23 août 2015, comme avec Hamon en 2014 ?

En 2014, le rassemblement de Frangy avait été l'occasion pour les ministres Arnaud Montebourg et Benoît Hamon d'adresser de vives critiques à la politique gouvernementale. Le lendemain, le premier ministre Manuel Valls présentait la démission de son gouvernement afin de composer une nouvelle équipe, sans Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filipetti.
Le rassemblement de Frangy est pour Montebourg l'occasion chaque année de mettre à l'honneur un nouvel invité. S'y sont ainsi succédé l'ancien ministre de l'Éducation, Benoît Hamon en 2014, le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, en 2013, et la ministre de la Santé Marisol Touraine en 2012.

Dans une tribune publiée en commun avec le banquier, homme d'affaires et magnat de la presse socialiste, Mathieu Pigasse
en plein congrès du PS à Poitiers, l'ancien ministre de l''Economie avait à nouveau sévèrement critiqué la politique de l'exécutif début juin 2015 et plaidé en faveur d'une "coalition des pays européens" pour une stratégie de "baisse d'impôts en faveur des ménages" et de résorption du déficit "par la croissance mais non par l'austérité". Qui pourrait aller contre?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):