POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 5 juillet 2015

Référendum grec: le 'non' conduirait la Grèce et l'U.E. à l'impasse

Tsipras et l'extrême gauche, porteurs de malheur

Comment se débarrasser d'Alexis Tsipras et Yanis Varoufakis


Alexis Tsipras et 
Yanis Varoufakis, son ange noir

En répondant "oui" au plan d'aide européen à leur pays, lors du référendum organisé ce dimanche alors les Grecs font "partir" leur Premier ministre, Alexis Tsipras, a expliqué Nicolas Sarkozy, président des Républicains, samedi 4 juillet en Sologne.

video

Alexis Tsipras fracture la Grèce



Dans un appel à la Nation mercredi, le Premier ministre grec a maintenu son appel à voter "non" au référendum, divisant la population grecque  à quelques heures d'un scrutin dont il avait évalué le coût à 20 millions d'euros, mais qui en coûtera 5 fois plus...

Les Européens attendent d'Athènes que son parlement vote un troisième plan de rigueur avant de lui verser l'argent nécessaire pour rembourser ses créanciers. Sinon, la Grèce fera défaut sur sa dette. Avec un risque de réactions en chaîne sur toute la zone euro. Or, les Grecs se rendent aussi aux urnes ce dimanche 5 juillet pour des législatives. Les Grecs vont-ils aller voter avec la crainte d'être expulsés de la zone euro?
En l'absence de cadastre, l'Etat grec ne peut ni prélever l'impôt foncier, ni vendre des biens publics... 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):