POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 15 juillet 2015

Hollande, fier de la baisse du taux du Livret A, comme de l'accord d'austérité grecque

Austérité: vers une nouvelle baisse du taux d'intérêt du Livret A ?

Les "sans dents" de Hollande, privés des noisettes de la Caisse d'épargne L'Ecureuil

Le gouvernement pourrait s'aligner sur la décision du gouverneur de la Banque de France d'abaissement du taux d'intérêt du livret A, qui serait dès lors inférieur à 1%.
L'indice des prix à la consommation pour le mois de juin sera connu ce mercredi 15 juillet et cet indice qui pourrait conduire à une baisse de la rémunération du livret A, alors que Manuel Valls a d'ores et déjà assuré que le gouvernement est très sensible au pouvoir d'achat des Français.  Le Premier ministre se dit défavorable à un taux inférieur à 1%, mais pourrait se déclarer  contraint ! En janvier dernier, le taux aurait mécaniquement dû baisser à 0,25%. Mais Christophe Noyer, gouverneur de la Banque de France, avait proposé un repli à 0,75%. Un taux rejeté par le gouvernement, qui avait tranché en faveur d'un maintien à 1%. Le pouvoir socialiste pourra-t-il indéfiniment repousser la décision de chute sous le seuil symbolique de 1% ?

La menace d'une baisse est réelle pour les 62 millions de livrets A ouverts en France

Le jaune va si bien aux 'cocus'
Les Français se détournent du Livret populaire en faveur du Plan Épargne Logement, devenu le placement préféré des Français. Le nombre de PEL a en effet été multiplié par deux depuis un an. Avec un taux de rémunération de 2,9% il y a un an, l'intérêt est plus grand pour les épargnants français. "Il n'y a pas besoin d'être un grand trader : pour un livret A qui me rapporterait 10 euros pour 1.000 euros placés, à vue de nez me rapporterait 30 ou 35 euros sur un PEL", réagit Raphaël, qui a fait le choix du Plan Épargne Logement pour ses enfants.

Le pouvoir socialiste ferme la pompe d'alimentation du Logement 

 
Baisse du taux du Livret A,
effondrement du Logement
Un Livret A de la Caisse d'Epargne offre moins de sécurité qu'un PEL.
"Avec un taux d'intérêt fluctuant sur un livret A, on a l’impression d'être la boîte à trésorerie de l'État et ce n'est pas forcément très agréable. On ne sait pas trop ce qu'on gagne et ce qu'on perd", commente un père de famille.

"C'est moins de consommation et c'est l'investissement immobilier qui diminue. Cela a plutôt pesé sur la croissance. L'épargne est un peu stérilisée et sclérose notre économie", explique Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):