POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 18 juillet 2015

TF1 n'attend que Rama Yade

"J'aimerais diriger TF1", lance Rama Yade 

Mélange des genres politique et médiatique

L'ancienne secrétaire d'Etat ne rêve que de diriger, un jour, la chaîne de télé TF1. Chargée des Sports au gouvernement Fillon de Nicolas Sarkozy, elle a confié jeudi au magazine VSD qu'elle se verrait bien prendre la tête de la première chaîne de télévision nationale. 
Il n'y a qu'un pas de la politique aux media, que son aînée Roselyne Bachelot, ancienne ministre de l'Écologie et du Développement durable du président Chirac (2002-2004), puis de la Santé et des Sports (2007-2010) et enfin des Solidarités et de la Cohésion sociale (2010-2012) du président Sarkozy, reconvertie en chroniqueuse pour D8, vendue au groupe Canal+ et récupérés le groupe Bolloré, ou de l'écologiste Daniel Cohn-Bendit qui livre ses humeurs sur Europe 1 le matin, Rama Yade se trouve les qualités pour occuper de hautes fonctions dans le milieu audiovisuel, a-t-elle confié à Paul Wermus, journaliste à l'hebdomadaire VSD, lors de son Déjeuner de jeudi.

A bientôt 40 ans, la franco-sénégalaise cherche à  se reconvertir
La vice-présidente du Parti radical de Jean-Louis Borloo, sous l'étiquette duquel elle est éliminée dans les Hauts-de-Seine aux élections législatives de 2012. Après la démission de Jean-Louis Borloo en juin 2014, elle est candidate à la présidence du Parti radical, mais est battue par le maire de Nancy, Laurent Hénart. En mai 2015, le Tribunal la déboute de sa plainte pour faire annuler cette élection affirmant qu'il y a eu de nombreuses irrégularités et la condamne à verser 51.000 euros de frais de justice à son parti et à Laurent Hénart.
En février 2015, son horizon politique semble se boucher encore davantage: à la suite d'un vote interne, elle échoue à devenir chef de file pour l'UDI aux élections régionales de décembre 2015 en Ile-de-France face à Chantal Jouanno.

L'ex-secrétaire d'Etat chargée des Sports de Nicolas Sarkozy s'est laissée aller à quelques confidences

Rama Yade n'a pas hésité à imaginer un virage à 180° de sa carrière 
Actuellement conseillère régionale UDI d'Ile-de-France, elle a déclaré, dévoilant son fantasme: "j'aimerais diriger TF1, redonner du souffle à cette grande chaîne." Un opportunité en or pour la girouette du paysage politique qui ne manque décidément pas d'air
 
Rama Yade souhaite donc prendre la place du PDG de TF1
Or, le poste de Nonce Paolini n'est pas vacant. Le voeu de Rama Yade ressemble donc fort à un rêve éveillé. La politicienne a été directrice-adjointe des programmes en 2002, puis directrice de la communication de la chaîne parlementaire Public Sénat en 2005, auprès de son mentor Jean-Pierre Elkabbach, mais c'était il y a 13 ans.

Une personnalité versatile et décevante
Rama Yade en famille, avec sa fille et son mari,
l'historien d'origine juive polonaise, Joseph Zimet
"Je vis avec une rock star. Rama, c'est Beyoncé, déclare Jay-Z  son mari, et ce n'est pas toujours simple quand on s'installe à une terrasse de café".

Au gouvernement, Rama Yade s'entendait difficilement avec son ministre de tutelle,... Roselyne Bachelot. L'instabilité et le manque de diplomatie de la poseuse était en outre apparu lorsqu'elle démissionna en juin 2011 du poste d'ambassadrice de France auprès de l'UNESCO, six mois après avoir accepté sa nomination en décembre 2010 par le Conseil des ministres.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):