POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 22 juillet 2015

Paquet neutre de cigarettes: les buralistes rejettent le projet morbide de Marisol Touraine

"Les buralistes attaquent le PS." Tweet ? Non, BFMTV !

Les buralistes poursuivent leurs actions contre le paquet de cigarettes neutre

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui veut les voir arriver dans leurs rayons en mai 2016, condamne leurs commerces à mort. En mars dernier, les buralistes ont déjà baissé leurs rideaux en protestation contre le paquet de cigarettes neutre et ils ont encore manifesté ce mardi à Paris contre le projet de loi santé : ils dénoncent l'arrivée, à la mi-2016 du paquet de cigarettes neutre.
Arme anti-marketing, le paquet neutre est un paquet standardisé, sans logo. Il a pour objectif majeur d'éviter l'entrée des jeunes dans le tabagisme.

Plusieurs centaines de buralistes manifestent devant le Sénat à Paris

Ces buralistes en colère ont été tenus à distance du Sénat mercredi mais se sont rassemblés à proximité pour protester contre le projet de paquet de cigarettes neutre, en cours d'examen au Parlement et que la France compte imposer à compter de mai 2016.
La commission des affaires sociales du Sénat examine à partir de mercredi le texte qui introduit le paquet neutre dans le projet de loi de Santé, adopté en première lecture à l'Assemblée en avril.

A grand renfort de sifflets, fumigènes, pétards et cornes de brume, les représentants des fédérations des buralistes ont brandi des pancartes devant le Sénat: "Qui veut la disparition des buralistes ?", "Commerces de proximité en danger" ou encore : "Buralistes en colère".

Buralistes lors d'une action en novembre 2014 à la frontière allemande 
Avec le paquet neutre, la confédération des buralistes redoute que les fumeurs désertent leurs commerces et donc l'augmentation du marché parallèle, qui représente déjà 26,3% de la consommation dans l'Hexagone.

"Nous demandons aux sénateurs d'appliquer la directive européenne", qui prévoit d'accroître la taille des avertissements sanitaires sur les paquets, "mais pas plus", a déclaré Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes. "Marisol Touraine se trompe de cible. Il y a plus de 1.100 buralistes qui ont fermé leurs portes l'année dernière. Ce n'est pas parce qu'il n'y aura plus de buralistes qu'il n'y aura plus de fumeurs", a-t-il argumenté.

Le sénateur Jean-Baptiste Lemoyne (LR) a annoncé le dépôt d'un amendement 
Sur une tribune devant les buralistes, l'élu de l'Yonne voudrait supprimer le paquet neutre, qui sera examiné mercredi après-midi.
"Les buralistes, ce sont souvent le dernier commerce en milieu rural. Grâce à eux, les villages de 200, 300, 500 habitants ont accès aux services publics, à la Poste. Nous avons aussi besoin d'eux pour que le tabac ne soit pas distribué par des filières clandestines", a-t-il expliqué.

"Il faut arrêter d'infantiliser les gens. D'un côté, l'Etat nous prend de l'argent, de l'autre on nous explique que ce n'est pas bien", dénonce de son côté Myriam, élue de la fédération du Rhône.

Le cortège a ensuite rejoint l'entrée du palais du Luxembourg pour un rassemblement au départ de la place Edmond Rostand. Au passage, les manifestants ont déversé place de la Sorbonne des pétitions de soutien en leur faveur recueillies en 2013.
Ils sont ensuite passés devant un bureau de tabac "neutre", à la façade recouverte d'avertissements sanitaires et ne proposant à la vente que des paquets neutres.

Depuis plusieurs jours, les buralistes multiplient les actions de protestation dans plusieurs régions.
Ainsi ont-ils neutralisé des radars en Corrèze, Gironde, Midi-Pyrénées, Alsace et Lorraine, en les recouvrant de sacs poubelles.

Ce mercredi, ils ont déversé plusieurs tonnes de carottes devant le siège parisien du Parti Socialiste

Plus tôt dans la matinée en référence à l'enseigne rouge des débits de tabac, "quatre tonnes de carottes" ont été déversées devant le siège du Parti socialiste, rue de Solférino.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):