POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 7 juillet 2015

Vigipirate, alerte écarlate, mais vol massif d'explosifs sur une base militaire des Bouches-du-Rhône

Le Drian, le meilleur ministre possible de la Défense, selon Juppé 

Il a suffi aux intrus de découper quelques sections de grillage pour pénétrer sur le site de Miramas.

Amis terroristes, ne cherchez pas: comme indiqué, c'est  ICI !
Au moins 150 détonateurs et des pains de plastic, un puissant explosif, ont été volés sur ce site militaire des Bouches-du-Rhône, dans la nuit de dimanche à lundi, a-t-on appris mardi 7 juillet "de source proche de l'enquête". Ni le ministère de la Défense, ni l'état-major des Armées n'a exprimé une quelconque réaction ou commentaire.
Selon Europe 1, une "quarantaine de grenades" ont également été dérobées, à quelques jours du défilé du 14 Juillet.

De supposés djihadistes ont pénétré dans l'enceinte avec de simples pinces à découper le grillage et les enquêteurs n'écartent pour l'instant aucune piste. 

Située en bordure de l'étang de Berre, à l'ouest du département, Miramas abrite sur 200 hectares l'établissement de munitions régional (EMR) de la zone de défense sud, indique le maire de la commune, Frédéric Vigouroux (PS), conseiller général, près de la base aérienne d'Istres. Environ 200 personnes y sont employées.

Cette base logistique, connectée au réseau ferroviaire, est notamment utilisée pour les opérations extérieures (OPEX) militaires de la France. 
Elle a ainsi servi lors de l'intervention de la France au Mali, précise F. Vigouroux, qui a précisé qu'un "changement de commandement" de cette base "où beaucoup d'habitants de Miramas ont travaillé" avait eu lieu "il y a une dizaine de jours".

Un enclos "hyper-sécurisé", selon BFMTV...


Les entrepôts d'explosifs sont situés à seulement quelques centaines de mètres de la ville de Miramas elle-même. Ses grands hangars abritent du "matériel" (!) et, à quelques dizaines de mètres de la route qui longe le terrain militaire,  deux rangs de grillage surmontés de barbelés séparent de petites constructions à un étage avec une seule fenêtre où sont stockés, à demi enterrées, les munitions.

Les cambrioleurs ont dû faire sauter des... cadenas!
Selon Europe 1, les deux rangées de grillage ne sont pas même équipée de "caméra de surveillance"... Un centre commercial idéal pour terroristes amateurs.

BFMTV continue à fournir des informations irresponsables 
A 13h00, l'illustre Rizet précisait quels mélanges réaliser des explosifs avec les produits dérobés. L'ex-flic recyclé dans la défense du pouvoir socialiste sur la radio "indépendante" d'information en continu fournissait les... pourcentages à respecter.

J.-Y. Le Drian a aussitôt pris les mesures de sécurité qui s'imposaient

Depuis les faits de ce mardi matin, l'entrée du site est devenue inaccessible et un camion de gendarmerie se trouve à un angle du terrain. Dissuasif ?
Le 2 février dernier et selon OpinionWay//Metronews/LCI, sa cote de popularité atteignait 62%, tandis que BVA/Orange/i-télé ne lui en trouvaient déjà plus que 29%, le 10-11 février... 

Un détail pour cette star du gouvernement Valls
Les vols ont été commis dans la nuit de dimanche à lundi (officiellement) mais, Vigipirate en alerte maximale ou non, le pot aux roses n'a été découvert que le mardi suivant... 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):