POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 7 juillet 2015

Le déficit commercial de la France se creuse à 4,02 milliards d'euros en mai

Matthias Fekl, 37 ans, fait-il le boulot ?

Le successeur de Thomas Thévenoud
a-t-il la phobie du Commerce ?
Comprend qui peut... 
Le déficit commercial de la France s'est creusé à 4,02 milliards d'euros en mai sous l'effet d'une légère remontée des importations et d'exportations qui ont marqué le pas après trois mois de hausse, selon les statistiques CVS/CJO publiées mardi par les Douanes, depuis Bercy, occupé par Emmanuel Macron, 37 ans. La jeunesse est-elle un plus ? 

Que reste-t-il du tapage sur les ventes du Rafale ?
Le gouvernement Valls le compare au précédent déficit d'avril, 3,306 milliards d'euros, en légère hausse par rapport à l'estimation précédente de 3,01 milliards d'euros.

Le déficit cumulé depuis le début de l'année s'élève à 19,17 milliards d'euros contre 23,82 milliards un an plus tôt, en données CVS/CJO.

Pour mai, Bercy pointe le secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement - Laurent Fabius- qui fait état d'un très léger recul des exportations à 37,9 milliards d'euros contre 38,1 milliards un mois plus tôt. Soit l'équivalent du montant minimaliste de la dette de la Grèce auprès des Français... 

Dans le même temps, les importations ont légèrement augmenté à 41,9 milliards, contre 41,4 milliards le mois précédent.

Le déficit des seuls produits manufacturés s'est élevé à 3,4 milliards en mai contre 2,4 milliards en avril.

Les ventes d'Airbus (27 appareils) ont représenté 2,26 milliards d'euros sur le mois contre 2,53 milliards en avril (29 appareils).

Quel est l'impacte de la signature d'un contrat pour la livraison de 24 Rafale au Qatar, après 24 avions à l’Egypte et 36 exemplaires à l’Inde ? Si le commerce extérieur ne s'en porte pas mieux, attendons que Dassault Aviation augmente ses cadences de production et que Rebsamen et Sapin nous annoncent un "léger" mieux à l'embauche en renfort des 7.000 personnes qui travaillent déjà sur l’avion français, en Bretagne, dans la Meuse, en Midi-Pyrénées ou encore en banlieue parisienne.

Par zones géographiques, le déficit avec les pays hors Europe est "très léger", même qualifié de "quasi-stable" (-2,64 milliards contre -2,74 milliards) et le déficit avec le reste de la zone euro a augmenté à 3,52 milliards contre 2,66 milliards, le mois précédent.

Beaucoup de légèreté finit par peser...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):