POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 13 août 2015

Pendant l'opération controversée 'Tel-Aviv-sur-Seine', Hidalgo reste en vacances

Pendant les vacances, Anne Hidalgo n'a rien à faire Paris

Deux élus Les Républicains demandent à la maire de Paris d'écourter ses congés pour s'occuper de ce dossier brûlant

Présence policière sur Paris-Plages, à l'origine, lieu de convivialité:

Du sable, des parasols... mais aussi des policiers et des détecteurs de métaux
"#oùestpasséelamairedeParis", demande le député-maire du 15e arrondissement de Paris, Philippe Goujon, sur Twitter. 
Ce dernier s'inquiète de l'absence d'Anne Hidalgo, "malgré l'afflux massif de migrants à Paris et les manifestants anti #TelAvivSurSeine". 

Et il n'est pas le seul. 
Un autre élu de droite, Pierre-Yves Bournazel, vice-président délégué du groupe Les Républicains au Conseil de Paris, demande lui aussi à la maire de Paris d'écourter ses vacances pour venir s'occuper des dossiers brûlants qui agitent la capitale. "La sagesse voudrait que @Anne_Hidalgo rentre de vacances. C'est son devoir de maire de #Paris #migrants #TelAvivSurSeine", écrit-t-il sur Twitter.   Ils font ici tous deux référence à la vive polémique créée par l'opération "Tel-Aviv sur Seine", Paris Plages ayant décidé d'accueillir, ce jeudi 13 août, la capitale d'Israël, avant de recevoir la Palestine, une année prochaine:  Tel-Aviv-sur-Seine ne sert que de précédent à d'autres opérations politiques. 

Des personnalités politiques d'extrême gauche et des associations pro-palestiniennes montent en première ligne

Politisation de Paris-Plages, cautionnée par le pouvoir socialiste

Radicaux et pas sectaires du tout !
Comme l'élue du Parti de gauche Danielle Simonnet, qui réclama, la première,  la suppression pure et simple de cette journée, "tout juste un an après les massacres sur la bande de Gaza et alors que le gouvernement israélien intensifie sa politique de colonisation". 

Bruno Juliiard, premier adjoint PS, ne convainc pas
Le premier adjoint à la mairie de Paris a envenimé la situation pourtant déjà assez explosive. Il a en effet appelé à ne pas faire "l'amalgame entre la politique brutale du gouvernement israélien et Tel-Aviv, ville progressiste, symbole de paix et de tolérance"... Les 'bonnes' villes sont socialistes (travaillistes) et les autres peuvent être stigmatisées, de même que leurs électeurs pourtant majoritaires.



Cet ancien organisateur des manifestations étudiantes de l'UNEF, curieusement en sommeille -quoi qu'il arrive- depuis 2012, avait envoyé un message moral, appelant "à la raison et à la responsabilité"... Mais, peu confiant dans les vertus éthiques de la gauche radicale, il avait à tout hasard annoncé mercredi matin qu'"une présence policière en nombre" serait mobilisée jeudi pour l’opération controversée 'Tel-Aviv sur Seine'.

Le cabinet d'Anne Hidalgo argumente
Pendant ses vacances, les services de la Ville de Paris avaient pourtant déjà fait parler la maire PS sur le sujet, mardi, via une longue tribune publiée dans... Le Monde, organe officieux du Parti socialiste, expliquant pourquoi la ville de Paris accueille Tel-Aviv. "Je ne saurais rendre une ville ou une population comptable de la politique de son gouvernement", avait-elle notamment discriminé. Et, la gardienne de la démocratie de commenter, en termes également moralisateurs, que "ce serait mépriser la démocratie locale et donc la démocratie tout court"

Certaines associations ont décidé d'organiser une opération concurrente
"Gaza Plage" est une contre-manifestation lancée, pour protester et perturber, par une dizaine organisations, dont CAPJPO (Coordination des appels pour une paix juste au Proche-Orient)-Europalestine, présidée par Olivia Zémor (ci-contre), égérie juive des islamo-fascistes (et épouse d'un homme né de père chiite iranien et de mère juive, avec lequel elle possède la librairie pro-palestinienne Résistances), dont la cour d'Appel a condamné la dialectique pour "incitation à la haine ou à la violence" contre les Juifs israéliens, après avoir déclaré qu' "acheter un produit en provenance d’Israël équivaut à acheter une balle qui va tuer un enfant palestinien".
Lors des élections de 2004 au Parlement européen, EuroPalestine présenta une liste de 28 candidats en Ile-de-France, avec Zemor en 4e position derrière un chirurgien, Christophe Oberlin, qui "effectue régulièrement des missions à Gaza" et le comédien antisémite Dieudonné M'Bala en n°2.

Le premier ministre choisit l'insulte

L'option du gouvernement est policière
En n'interdisant pas, 

Valls approuve 'Gaza plage' à Paris
L’opération controversée 'Tel-Aviv sur Seine', à laquelle Monsieur Gavoin, alias Manuel Valls, a apporté son "soutien total" - en l'absence de l'organisatrice Hidalgo - opposera jeudi environ 500 policiers et gendarmes aux activistes contestataires, ce qui devrait permettre de contenir d’éventuels débordements, alors que des associations pro-palestiniennes ont appelé à troubler la fête.
"Afin de prévenir tout trouble à l’ordre public, un dispositif renforcé sera mis en oeuvre par la préfecture de police. Jusqu’à cinq unités de forces mobiles pourront être engagées, sur la journée, complétées par des moyens spécialisés ", a menacé mercredi la préfecture de police dans un communiqué.
En plus des fouilles des sacs sur le site, une surveillance sera mise en place, en amont et en aval de l’opération, a-t-elle ajouté, alors que le plan antiterroriste Vigipirate est au niveau le plus élevé en Ile-de-France depuis les attentats de janvier. Cette allusion de la presse à l'anti-terrorisme en dit long sur le risque extrémiste et la fébrilité du pouvoir socialiste.

Est-ce le dernier cri en matière de communication socialiste ?



Dans leurs tweets, les deux élus Républicains font également référence au problème posé par les clandestins qui affluent en masse dans la capitale. Ces dernières semaines, une centaine d'entre eux ont en effet investi les locaux de l'association féministe Ni putes ni soumises, quand d'autres s'étaient réfugiés dans un collège parisien. Autre bêtises insignifiantes ?

Le repos n'a pas ramené l'hystérique Manuel Valls à la courtoisie... La rentrée parlementaire le stresse visiblement ! 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):