POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 31 août 2015

Robin des Bois de Sapin veut rendre aux défavorisés les impôts pris aux classes moyennes

Baisse des impôts : "il y a les moyens de rendre l'argent", assure Michel Sapin

Le ministre des Finances assure travailler pour "rendre une partie des efforts aux Français les plus modestes"

Présenté comme ça, qui contesterait cet effort d'équité? Sauf que ça fait trois ans que ça dure et que ceux qui travaillent sont solidaires- contraints et forcés- des illégaux de France qui représentent une part grandissante de ces "défavorisés" que Sapin ne désigne pas clairement. 

Au détriment des petites gens
A l'approche d'échéances électorales majeures -Régionales en 2015 et campagne présidentielle de 2016- Michel Sapin confirme que des baisses d'impôts sont à l'étude. "Il y a les moyens, avec les sommes considérables que l'Etat, les collectivités locales, la sécurité sociale dépensent, pour trouver deux milliards pour rendre une partie des efforts aux Français les plus modestes", affirme le ministre des Finances, ce lundi, sur France Info.
"Le nombre de foyers imposés à l'impôt sur le revenu a considérablement augmenté entre 2010 et aujourd'hui. Il ne me paraît pas anormal de revenir à peu près au même niveau que 2010, c'est-à-dire rendre aux Français les plus modestes une part des efforts qu'ils ont acceptés", ajoute-t-il. Une hausse de 2% du RSA n'est-elle pas déjà actée au 1er septembre ?

"Si on baisse les impôts d'un côté, ce n'est pas pour les augmenter par ailleurs," clame le ministre. Or, ce lundi, le quotidien Les Echos affirme que la baisse annoncée pourrait s'élever à 2 milliards d'euros dont les travailleurs ne verront encore pas la couleur, s'ils se situent au bas du barème de l'impôt sur le revenu.

En parallèle, le gouvernement ne compte pas laisser filer les comptes publics

Telle est l'autre résolution de rentrée de l'exécutif socialiste. Alors que le passe Navigo, en passant à 70 euros par mois et 770 euros par an, et la redevance télévisuelle augmentent pour tous, Sapin se croit bien avisé de clamer: "On ne va pas modifier nos objectifs de déficits. Il faut diminuer les déficits. Pour le reste, faites-nous confiance". C'est là que les Français hésitent à lui signer un chèque en blanc

Le 20 août,le président de la République par défaut,  François Hollande a déjà fait miroiter qu'"il y aura des baisses d'impôts quoi qu'il arrive en 2016. Pour en fixer l'ampleur, ça dépendra de la croissance que nous pourrons atteindre en 2016", indique le roi des forêts de Noël.
Sapin a-t-il les moyens de verser sa quote-part à l'organisation de la COP
que la France héberge en décembre: financer le réchauffement climatique ou la baisse des impôts, il faut choisir ! 

VOIR et ENTENDRE Michel Sapin avouer que Hollande a trop fiscalisé les travailleurs:


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):